Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Crise de sciatique : l’ostéopathie pour soulager la douleur

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ostéo sciatique urgence ostéopathe ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Vous êtes en crise de sciatique ? Vous ressentez de fortes douleurs dans le bas du dos ? Comme des décharges électriques qui irradient au niveau des fessiers, jusqu’au bas de la jambe ? Et parfois jusqu’au mollet et au pied ? Vous vous sentez paralysé·e ? N’attendez plus et contactez un·e ostéopathe à Toulouse pour vous soulager immédiatement : 0658011120.
Nous sommes joignables 7j/7 pour répondre aux urgences. En cabinet et à domicile.

L’ostéopathie permet d’agir efficacement sur les causes de vos douleurs sciatiques.

Ainsi, dès la fin de la première consultation, vous notez une nette diminution de la douleur. Grâce au confort et à la mobilité retrouvée, vous pouvez vous déplacer de nouveau.

L’ostéopathie agit durablement, afin d’éviter que les épisodes de sciatique ne se reproduisent.

Est ce qu’un ostéopathe peut soigner une sciatique ?

OUI. En cas de crise, la consultation en urgence permet de soulager la douleur rapidement, et d’éviter qu’elle ne s’aggrave.

Crise de sciatique et ostéopathe

Du bas de votre dos à votre fessier, la douleur peut s’étendre tout du long du trajet du nerf sciatique. Et donc passer par l’arrière de votre cuisse jusqu’à votre pied. Parfois les douleurs apparaissent des deux côtés si vous êtes atteint·e des deux membres inférieurs.
Plusieurs symptômes de la sciatique peuvent se manifester :

  • fourmillements,
  • engourdissements,
  • raideur,
  • voire une paralysie.

Attention, en cas de paralysie, vous devez consulter votre médecin en premier lieu impérativement.

Agir sur les causes de la sciatique

Consulter votre ostéopathe permet de soulager ces tensions intenses et souvent insupportables. C’est également l’occasion d’identifier les causes de la crise, et d’agir dessus afin d’éviter une nouvelle crise.
Parfois plusieurs séances sont nécessaires.
Un premier soin pour soulager la douleur, et sortir de la crise de sciatique. La ou les suivants pour agir durablement sur les facteurs qui ont conduit à cette crise.

La hernie discale et l’inflammation musculaire sont les causes les plus fréquentes derrière la douleur sciatique. Néanmoins il en existe d’autres. L’ostéopathie est efficace sur l’ensemble d’entre elles.

Hernie discale et sciatique

Une sciatique est une compression, une irritation et une irradiation de votre nerf sciatique. Il est localisé au niveau de la sortie de la colonne vertébrale. C’est d’ailleurs le plus gros nerf du corps, aussi épais que votre pouce.

Cette compression est généralement causée par :

  • une protrusion : le noyau du disque de la colonne comprime le nerf,
  • une hernie discale présente sur les étages lombaires L4/5 et L5/S1 compresse le nerf en question.

Le diagnostic d’une hernie discale est confirmé par votre médecin à l’aide d’examens d’imagerie médicale : scanner/IRM.

Les symptômes d’une sciatique suite à hernie discale

Les symptômes sont plus ou moins variables et intenses selon le niveau de resserrement du nerf.
Vous ressentez bien souvent :

  • mal de dos,
  • pied engourdi, avec des fourmillements,
  • décharge électrique dans les jambes, le dos, et/ou la cuisse,
    etc.

Ces douleurs sont ressentis à gauche ou à droite. Parfois des deux côtés si vos deux membres inférieurs sont touchés.
Elles peuvent aussi être tronquées, c’est à dire présentes sur une seule partie de votre membre. Vos muscles restent cependant bien opérationnels, sans perte de force.

Aussi, une hernie discale peut être présente sans causer de douleur. C’est d’ailleurs le cas pour 15% de la population.1

Les douleurs de la hernie discale se résorbent bien souvent spontanément. En un peu moins d’un an dans 62 à 83% des cas2, en fonction de l’importance de la hernie.

Comment soulager une sciatique dûe à une hernie discale ?

Les soins visent principalement à désensibiliser le nerf sciatique pour diminuer la douleur. Il s’agit d’étirer le nerf. Mais aussi de vous aider à regagner confort et mobilité sur les zones affectées par la sciatique :

  • jambe plus raide,
  • pied engourdi,
  • mais aussi mal de dos.

En effet, votre ostéopathe travaille à réduire les contraintes qui s’exercent sur ce terrain. Grâce à des techniques douces de mobilisation du dos, vous allez pouvoir regagner mobilité et confiance dans vos mouvements.

“En suivi et dans le cas des douleurs plus chroniques, les techniques utilisées pourront être plus dynamiques. L’objectif étant de travailler sur la sensibilité du système qui gère la douleur et essayer de la calmer.”

Clément Arnaudon, Ostéopathe DO

Les muscles et les articulations en cause ?

Quelle différence entre sciatique et sciatalgie ?

La compression du nerf sciatique peut aussi être provoquée par un muscle ou par une restriction articulaire. Et être présente sur tout son trajet. On parle alors de sciatalgie.

“il y a des zones de compression distinctes. La plus connue est celle du muscle fessier : le piriforme. Alors, le nerf passe dans le muscle. Ainsi, lors d’une contraction de ce muscle, vous éprouvez les mêmes symptômes qu’une sciatique. Douleurs, fourmillements, picotements, brûlures, engourdissements, etc
Mais cette compression du nerf sciatique peut aussi être provoquée par une restriction localisée au niveau du bassin ou des lombaires. ”

Marc Durand,
Ostéopathe D.O Toulouse centre ville

Comment différencier la sciatalgie de la sciatique ? La réalisation de tests orthopédiques peut être recommandée.3

Les connexions avec le nerf sciatique

Ces inflammations musculaires et articulaires peuvent se manifester suite à :

  • un effort physique intense et/ou inhabituel. Vous pouvez alors éprouver une fatigue musculaire, une contracture ou des courbatures fortes. Ce qui engendre des douleurs similaires à une sciatique. Ces douleurs sont alors présentes à froid et sous forme de raideur, elles sont en général calmées par l’effort modéré.
  • une arthrose, qui conduit au rétrécissement du canal lombaire, ou des trous de conjugaison.4
  • un traumatisme : une chute ou un coup violent porté sur la fesse peut engendrer une contusion musculaire et une contrainte. Et venir alors opérer une compression sur le nerf sciatique, ce qui peut reproduire les mêmes symptômes.
  • une inflammation sur une zone proche des membres inférieurs.

“On peut retrouver des lésions liées à l’endométriose autour de muscles du bassin qui peuvent induire une irritation sur le nerf sciatique et les symptômes associés.”

Clément Arnaudon, Ostéopathe DO Palais de Justice

L’accompagnement en ostéopathie

Lorsque vous souffrez de douleurs musculaires, il s’agit en premier lieu de soulager vos douleurs. Mais aussi de vous redonner de la mobilité. Car si vous êtes en mesure de bouger, vous aurez ainsi plus de facilités à récupérer.

Pour ce faire, votre ostéopathe vérifie la mobilité de l’ensemble de votre corps. En effet, votre sciatique peut être due à ce qu’on appelle une restriction de mobilité à distance. Une tension éloignée du trajet du nerf sciatique et qui peut entraîner des tensions.
Ce qui va à son tour irriter votre nerf sciatique.

Le soin porte également sur toutes les contraintes musculaires que vous présentez. Les lever permet de diminuer le risque d’irritation du nerf sciatique.

Soulager le système vasculaire

Une insuffisance veineuse profonde ou superficielle des membres inférieurs peut également donner des douleurs semblables à une sciatique.

Elles s’accompagnent en général de sensations de jambes lourdes, chaudes, voire gonflées.
Ces douleurs se manifestent souvent lorsque vous êtes statique ou que vous piétinez. Et sont généralement soulagées lorsque vous reprenez le mouvement, ou l’effort.

Dans le cas des douleurs d’origine vasculaire, les soins visent à améliorer la circulation sanguine. Ainsi, votre ostéopathe peut travailler sur différentes zones pour améliorer la circulation dans les membres inférieurs. Notamment au niveau du bassin et de l’abdomen.

Un travail viscéral peut aussi être réalisé. Notamment lorsque la sciatique est associée à la constipation ou autres troubles digestifs. Ou encore si les douleurs sont en lien avec l’endométriose ou la grossesse.

Enfin, contrairement à une idée reçue, les femmes enceintes ne sont pas plus sujettes à la sciatique.5 Mais plutôt aux sciatalgies.

Combien de séances d'ostéopathie pour une sciatique ?

Plusieurs consultations sont en général nécessaires pour traiter le problème de fond. Mais dès le premier soin, votre douleur est fortement diminuée.

Durant le premier soin, les techniques visent à limiter l’inflammation et calmer la douleur. Tout en entamant un travail sur les causes qui ont conduit à l’apparition de votre sciatique.

Entamer un traitement de fond

Il est parfois difficile en un seul soin de faire disparaître totalement la douleur. La soulager en partie est déjà une avancée. Et puis lorsque vous avez mal, certaines techniques ne peuvent pas être réalisées.

Ainsi, en cas de crise, la priorité va être donnée à vous faire retrouver du mouvement.

Parfois, une gêne ou une douleur résiduelle peut rester, mais la douleur n’est plus handicapante.

Une fois la tension passée, il est alors possible de traiter plus en profondeur les causes de la douleur.
Une séance de suivi permet ainsi d’entamer ce travail de fond et d’éviter une nouvelle névralgie du nerf sciatique.

Les soins sont adaptés à chaque patient·e et tiennent compte de l’ancienneté, l’historique et la chronicité des tensions.

Travailler en synergie

Pour optimiser votre rétablissement, votre ostéopathe peut être amené à travailler en synergie avec d’autres praticien·nes : kinésithérapeute, podologue, etc.

Avec votre médecin également, afin de :

  • confirmer le diagnostic d’une hernie discale associée à la sciatique par exemple,
  • ou écarter tout signe de gravité. En effet, les symptômes d’une sciatique associés à une perte de force dans un membre inférieur peut être une urgence médicale. Également, si vous souffrez d’une douleur localisée sur le mollet, que celui-ci est chaud et/ou gonflé, il est recommandé de consulter. Il peut s’agir d’une phlébite, soit une thrombose veineuse profonde.

Des crises non soulagées et des causes non traitées sont un terrain favorable aux sciatiques chroniques.6
Ce traitement complet est alors nécessaire pour éviter de voir revenir de telles douleurs.

Se réapproprier progressivement votre corps

Les soins en ostéopathie visent à vous soulager immédiatement lors d’une crise. Mais aussi à vous soigner durablement.

Les soins permettent de :

  • retrouver une mobilité dans vos activités quotidiennes
  • vous réapproprier votre corps et être davantage à l’écoute de vos sensations. Ce qui vous permet alors de consulter avant même la crise de sciatique.
  • voir disparaître durablement des sensations gênantes voire handicapantes auxquelles vous étiez habitué·e.
  • reprendre une activité physique modérée.

Ce retour vers la mobilité et le mouvement aident à éviter la sciatique chronique.

Faut-il marcher avec une sciatique ? Oui, la marche est recommandée, tant qu’elle est réalisée à votre rythme et à l’écoute de vos sensations.

Aussi, des exercices et recommandations adaptées peuvent vous être proposés par votre praticien·ne. Afin de poursuivre ce travail au quotidien sur vos zones sensibles.

L’essentiel

Une crise de sciatique demande une prise en charge rapide en urgence. Votre ostéopathe est à même de vous soulager, peu importe la cause à l’origine de vos douleurs.
Un traitement de fond permet ensuite de consolider le traitement ostéo pour éviter l’apparition de douleurs voire de crises de sciatique dans le futur.
Dès les premiers signes de douleurs sciatiques, consultez. Ne laissez pas ces douleurs s’installer.

Notes et références

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.allodocteurs.fr/archives-peut-on-avoir-une-hernie-discale-sans-douleur-12879.html[]
  2. https://www.centre-endoscopie-rachis.fr/combien-de-temps-dure-une-hernie-discale-foraminale/[]
  3. Lasègue, compression,décompression, test de sonnettes, slump test et manoeuvre de valsalva[]
  4. https://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/trou-de-conjugaison[]
  5. https://www.ameli.fr/haute-garonne/assure/sante/themes/sciatique/reconnaitre-sciatique/[]
  6. https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=sciatique_pm[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • dumas says:

    Vous parlez d’urgence médicale lorsque les symptômes de la sciatique sont associés à une perte de force dans la jambe. Pouvez-vous en dire plus ?

    • Cabinet B says:

      En effet, si vous ressentez les symptômes identifiés dans cet article accompagnés d’une perte de force, il est urgent de consulter votre médecin. Cette perte de force peut être identifiée comme une faiblesse musculaire dans les jambes par exemple. Ou bien vous pourriez reconnaître des troubles moteurs dans la jambe. Il peut s’agir du syndrome de la queue de cheval notamment, que nous avons expliqué plus en détail dans cet article.
      Dans le doute, nous vous invitons à consulter rapidement.
      L’équipe du Cabinet B

  • Marc says:

    Bonjour, est-ce que je dois voir mon médecin généraliste avant de consulter ?

    • Cabinet B says:

      Bonjour, lorsque vous êtes en crise de sciatique, vous pouvez consulter en urgence votre ostéopathe directement. Le but étant ici de vous soulager rapidement et efficacement de vos douleurs. Et vous permettre ainsi de vous déplacer de nouveau.
      Et en effet, selon l’intensité de vos douleurs, la chronicité des crises, ou encore la localisation des tensions, il est recommandé de consulter votre médecin. Des examens complémentaires et notamment d’imageries médicales permettront d’identifier l’origine de vos symptômes. Et identifier une éventuelle hernie discale ou autres motifs de compressions du nerf sciatique.
      L’équipe du Cabinet B

Laissez un commentaire