Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Ronflement et ostéopathie : quelle efficacité ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ronflements ostéopathie ostéopathe
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Le ronflement. Vous êtes près de 10 de millions1 à en souffrir en France. Et près de 40% des adultes de plus de 50 ans. Si certaines cultures le considèrent comme un signe de bonne santé, il ne faut pas minimiser son incidence. Que ce soit en termes de confort, mais également car il peut être le signe d’une pathologie.
Au-delà d’une éventuelle gêne sonore, il est nécessaire de s’interroger sur les causes de votre ronchopathie.

Comment expliquer le ronflement ? Qu’est-ce que ça cache ? Certaines personnes sont-elles prédisposées à ronfler ? Et comment traiter la ronchopathie de manière durable et naturelle grâce à l’ostéopathie ?

Ronflements, ces bruits qui dérangent, ronchopathie, ce trouble tabou

On appelle également les ronflements la ronchopathie2. Ce trouble se caractérise par des bruits de gorge lors de l’inspiration ou de l’expiration de l’air, pendant le sommeil.
Un ronflement dit moyen oscille entre 45 et 60 décibels. Pour vous donner une idée, ce volume correspond à une conversation normale.
Lors d’un ronflement majeur en revanche, le bruit peut atteindre jusqu’à 95 décibels. Un volume sonore qui vaut à un bruit de tronçonneuse ou encore d’enceintes de boîte de nuit.

L’impact pour l’entourage

Qu’il s’agisse de ronflements moyens ou majeurs, ces bruits peuvent malheureusement impacter le sommeil de votre entourage.
Il est vrai que le manque de sommeil rend particulièrement irritable. Si votre conjoint·e passe sa nuit à vous bousculer gentiment dans l’espoir de faire cesser vos ronflements, cela a forcément une incidence sur sa qualité de sommeil..
67% des Français·es estiment d’ailleurs que le ronflement est une source de dispute possible dans un couple.
Au même titre que le bruxisme, le ronflement, qu’il soit faible ou fort, reste bien souvent un bruit qui irrite l’entourage. Mais aussi un sujet tabou pour les ronfleur·euses.

Le tabou du ronfleur

On pense que le ronflement impacte plus l’entourage que la personne qui ronfle. Les ronflements peuvent cependant devenir un handicap et peuvent être ressentis parfois comme une honte.
Vous pouvez en effet appréhender de partir en vacances avec vos amis. Ou encore de dormir chez quelqu’un·e de peur de déranger par vos ronflements.

Lorsqu’il s’agit d’une pathologie plus grave

Parfois, ces ronflements sont caractéristiques d’un trouble plus grave, nommé apnée du sommeil. Près de 3 millions de Français·es sont touché·es par cette pathologie, qui doit être prise au sérieux.
Celle-ci peut en effet entraîner à terme des troubles cardiaques ou une hypertension artérielle3. Elle est également dangereuse pour vous et pour les autres du fait des somnolences qu’elle cause en journée.
Pour en savoir plus sur cette pathologie, envisagez de lire cet article : Apnée du sommeil et ostéopathie.

Ronchopathie, ronflements : quelles sont les causes ?

Quand le corps lâche prise

Lors de l’endormissement, le corps se relâche, se détend. C’est dans cette mouvance que les tissus de la gorge se détendent comme :

    • le voile du palais,
    • les amygdales,
    • le pharynx
    • ou encore la luette

La langue qui se relâche peut également venir obstruer partiellement la gorge.
Ce relâchement du corps tend à faire obstacle au passage de l’air dans les voies respiratoires hautes. La résistance de l’air va alors faire vibrer les tissus. Un peu comme quand le vent se faufile dans une fenêtre entrouverte et génère un sifflement.
Les ronflements peuvent aussi augmenter si vous dormez sur le dos.

L’anatomie

Des particularités anatomiques aussi sont parfois responsables. Il peut s’agir :

      • de la largeur des mâchoires,
      • de la langue,
      • d’un palais mou,
      • ou encore des amygdales trop volumineuses.

Une autre pathologie

Parfois, ce sont les sinusites ou les rhinites allergiques qui viennent troubler la respiration. Du fait de la congestion nasale qu’elles causent, il peut être relativement difficile de respirer par le nez. Il s’agit d’une obstruction à cause d’un surplus de mucus, quand on a le nez bouché.
Découvrez comment l’ostéopathie peut agir sur vos allergies respiratoires.
Il peut aussi s’agir d’une pathologie des voies nasales, comme des polypes. Il s’agit de proliférations de muqueuses au niveau des sinus.

Les autres facteurs

D’autres facteurs peuvent accentuer ou contribuer aux ronflements. Il peut s’agir :

        • de surpoids, qui souvent réduit les voies respiratoires,
        • dutabagisme et son effet qui irrite au niveau de gorge, ce qui induit une inflammation des voies respiratoires.
        • de l’âge : les tissus se relâchent de par le vieillissement naturel, ce qui augmente alors les ronflements,
        • de la grossesse, période durant laquelle les ronflements peuvent augmenter. Notamment à cause du système hormonal qui augmente l’élasticité et le relâchement tissulaire.

Ronchopathie : établir le diagnostic

Le diagnostic est nécessaire lorsque les ronflements impactent la qualité du sommeil de votre entourage.
Le diagnostic sert d’abord à identifier le type de ronflement. Ensuite, le diagnostic différentiel met en évidence une éventuelle apnée du sommeil qui nécessite une prise en charge adaptée.

Différencier les simples ronflements de l’apnée du sommeil

Les éléments qui orientent votre médecin vers un ronflement simple sont décrits par votre entourage et vous-même. On ne remarque pas :

        • d’arrêt de la respiration pendant la nuit,
        • d’hypertension,
        • d’asthénie soit une une grande fatigue physique
        • ou de somnolences au cours de la journée, contrairement à l’apnée du sommeil.

Examens complémentaires

Il est parfois intéressant d’explorer les voies respiratoires comme le conduit nasal ou la gorge. Cela permet d’écarter la présence d’une déviation nasale, de polypes ou d’une anomalie. Cela conduit à effectuer des examens complémentaires comme une pneumopathie ou une bronchopneumopathie chronique obstructive.

Comment en finir avec les ronflements ?

Vous pouvez discuter avec votre médecin d’un éventuel traitement médicamenteux ou d’une opération chirurgicale. Cependant, cette dernière peut être relativement lourde et demande une anesthésie générale. Avec bien souvent une hospitalisation sur plusieurs jours.
Des alternatives moins invasives et plus naturelles existent pour diminuer voire faire disparaître les ronflements. Il peut être intéressant de les envisager avant de passer par un traitement médicamenteux ou chirurgical.

Attention aux remèdes miracles et remèdes de grand-mère pour lutter contre les ronflements. Dormir avec un sac à dos, avec des balles de golf, etc. Mais ces remèdes peuvent au final perturber davantage votre sommeil. De plus, ils n’agissent pas sur la cause des ronflements.
De nombreuses médecines et méthodes alternatives sont intéressantes dans la prise en charge des ronflements et de l’apnée du sommeil. Il peut s’agir d’acuponcture, de naturopathie ou encore d’ostéopathie.

Ronflements et ostéopathie

L’ostéopathie est particulièrement efficace dans la prise en charge des ronflements. L’ostéopathe, de par son expertise, est à même d’identifier les structures mises en causes pour mieux traiter le trouble. Via un protocole de soin qui comprend plusieurs séances. Elles visent à apporter une réponse efficace aux ronflements. Une réponse douce, non invasive et naturelle.

Nombre de séance

Suivant les cas, le nombre de séances peut varier, mais plusieurs séances sont en général nécessaires. Cela dépend notamment de l’ancienneté de l’apparition de votre ronflement. Un suivi au long terme est nécessaire pour un résultat durable.
Par exemple, pour une femme enceinte qui a besoin d’un réajustement hormonal, un à deux soins peuvent suffire. Tout comme pour quelqu’un qui subit une tension qui parasite momentanément son système ORL avec des ronflements récents.

Par contre si vous présentez des ronflements depuis plusieurs années, il faut en effet effectuer un travail de fond minimum. Puis un suivi à moyen terme ne serait-ce que par entretien. Avec potentiellement une hygiène de vie à réviser pour des résultats pérennes.
L’ostéopathie permet de diminuer l’intensité notamment sonore, et la fréquence des ronflements. Dans certains cas, ils peuvent disparaître complètement.

Libérer, décongestionner, laisser passer l’air

L’ostéopathe travaille à libérer les tensions pour décongestionner la sphère ORL. Ce travail s’appuie sur des techniques crâniennes, sur les os du nez, du front, du palais et des maxillaires. C’est-à-dire des os de la mâchoire supérieure.
Son soin agit ainsi sur les sinus frontaux et maxillaires pour drainer les inflammations et le surplus de mucus. Cela permet un meilleur passage de l’air. L’ostéopathe procède également à des techniques de drainage global. Au niveau de la face et du cou par le système de sinus veineux du crâne et des veines du cou.

Retonifier les muscles

Son travail s’intéresse également au système musculaire du cou et des cervicales mais aussi du plancher buccal comme la langue ou les muscles sous mentonniers. Un travail de renforcement de ces derniers permet de diminuer le relâchement trop important pendant le sommeil.
Le diaphragme a également un rôle primordial dans la respiration. Une dysfonction de celui-ci peut aggraver la détresse respiratoire, c’est pourquoi votre ostéopathe lui accorde une attention particulière.

Travailler sur le cadre osseux

Le travail sur le système osseux quant à lui passe par les cervicales. Elles font le lien avec la mandibule et la base du crâne. Mais aussi les dorsales et les lombaires en lien direct avec le diaphragme.

Si vous consultez après la soixantaine, les résultats de l’ostéopathie restent limités. En effet, votre crâne devient de plus en plus rigide au fur et à mesure du temps. Les techniques ORL et crâniennes ont donc une action plus limitée.

Régulation hormonale

Les futures mamans et les femmes ménopausées sont souvent sujettes aux ronflements, causés notamment par les hormones. L’ostéopathe agit sur les glandes et la régulation hormonale.

Rééquilibrer votre posture

Une mauvaise posture peut entraîner bien des dysfonctionnements dans votre corps. On ne parle pas seulement d’une mauvaise position lorsque vous dormez. Certaines tensions peuvent en effet créer des déséquilibres qui peuvent exacerber les ronflements.

Une prise en charge unique et personnalisée

Le travail de l’ostéopathe s’appuie sur des tests spécifiques et des techniques adaptées à chacun·e. Chaque organisme est différent et chaque corps peut souffrir de différents blocages et tensions.
L’effet est généralement immédiat et à la sortie de votre séance vous ressentez une certaine libération des voies respiratoires. Vous retrouvez cette capacité à respirer à plein poumons.

Dans les cas de ronflements, l’ostéopathie peut améliorer de manière considérable votre quotidien. Qu’il s’agisse de ronflements simples mais aussi de ronflements liés à l’apnée du sommeil.

Néanmoins, si ils sont causés par une affection grave, aux poumons par exemple, l’ostéopathe ne peut pas intervenir.

De même, si vous consultez après la soixantaine, les résultats de l’ostéopathie peuvent rester limités. En effet, le crâne devient de plus en plus rigide au fur et à mesure que nous vieillissons. Ce qui limite l’action des techniques ORL et crâniennes de votre ostéopathe.

À retenir
Derrière un sujet qui prête parfois à sourire peut se cacher le signe d’une pathologie. Ronfler n’est pas anodin. Si les ronflements sont fréquents il est important de consulter pour écarter toute pathologie ou affection grave.
Ensuite vous pouvez vous tourner vers l’ostéopathie, cette médecine complémentaire propose une approche efficace et naturelle sur les ronflements. Les soins portent sur la sphère orl pour le décongestionner, mais pas seulement. L’approche globale du soin permet de traiter toutes les sphères qui causent ou exacerbent vos ronflements. Sphère hormonale, mâchoire, cervicales, diaphragme, système musculaire du cou, etc. Adapté à chaque personne le soin permet de retrouver un sommeil de bonne qualité.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.chu-nimes.fr/actu-cht/tout-savoir-sur-le-ronflement.html[]
  2. https://jcsm.aasm.org/doi/10.5664/jcsm.7678[]
  3. https://www.resmed.fr/patients/apnee-du-sommeil/ronflement/causes/[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire