Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Rhume des foins, rhinite allergique : comment l’ostéopathie agit sur vos allergies ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
allergies printemps ostéopathe ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Rhinite allergique1, pollinose, rhume des foins, rhinite saisonnière, allergie de printemps, etc.
Le printemps, une période que vous redoutez quand vous êtes sujet·tes aux allergies.
Pour vous cela est synonyme de nez qui coule, d’ yeux irrités et d’éternuements à répétition. Comme pour d’un quart de Français·es.

Mais qu’est ce qui cause ces allergies ? Comment l’ostéopathie permet-elle de soulager le rhume des foins ? Retour sur ce trouble apporté par les beaux jours.

Le rhume des foins ou la rhinite allergique

Son nom est quelque peu trompeur, il ne s’agit pas d’un rhume lié au foin des granges. Mais bel et bien d’une allergie respiratoire liée au pollen des arbres et des graminées. Il s’agit d’une allergie généralement saisonnière.

Les symptômes de la rhinite allergique

Les principaux symptômes du rhume des foins s’apparentent généralement à ceux d’un rhume classique. Pourtant, certains signes peuvent vous aider à reconnaître ce trouble :

    • Éternuements à répétition
    • Nez qui coule : rhinorrhée
    • Nez bouché : congestion nasale
    • Yeux rouges et larmoyants
    • Toux
    • Démangeaisons dans la gorge, dans le nez, aux yeux et au palais

Ces symptômes peuvent devenir un handicap au quotidien à l’arrivée des beaux jours. Signes de fatigue, irritabilité, stress et insomnie sont fréquents lorsque les rhinites persistent.

Lorsque la rhinite vient à persister, elle peut atteindre les bronches et se transformer en asthme allergique.

La rhinite allergique chez les enfants

Chez les enfants et les adolescent·es, les signes les plus évocateurs sont des yeux rouges et cernés. Vous pourrez également remarquer que votre enfant se frotte régulièrement le nez. Cela provient des démangeaisons.

Les symptômes de la rhinite allergique peuvent même causer des troubles de la scolarité et une perte d’appétit.

Rhinite allergique, rhume des foins, quelles sont les causes ?

Il convient d’abord de noter qu’il existe deux types de rhinite :

      • la rhinite allergique : celle que l’on appelle rhume des foins
      • et la rhinite persistante.

La rhinite allergique est causée par le pollen et elle se déclare essentiellement au printemps mais aussi parfois l’été et l’automne. Cela dépend du type de pollen auquel vous êtes sensible et de votre région d’habitation. Vous pouvez vous reporter à un calendrier pollinique2. Néanmoins certains arbres sont particulièrement responsables de la dissémination du pollen comme le bouleau, le noisetier, le frêne, l’aulne ou encore le peuplier3.

Enfin, d’autres facteurs favorisent aussi les allergies, comme :

    • le patrimoine génétique et l’hérédité,
    • ou encore le tabac,
    • et la pollution de l’air.

Tout le monde peut-être allergique du fait de la multiplicité des facteurs à l’origine de ce trouble :

  • 12% des 6-7 ans souffrent de rhinite allergique,
  • et 30% des adolescent·es et jeunes adultes.

Diagnostiquer la rhinite allergique

Votre médecin pose un diagnostic4 essentiellement grâce à un interrogatoire. Ses recherches portent sur différents facteurs :

      • fréquence des symptômes,
      • gênes associées et leurs sévérités,
      • antécédents familiaux,
      • mode de vie,
      • environnement direct.

Pour confirmer son diagnostic, le·la professionnel·le de la santé observe les structures atteintes comme le nez, le larynx, les yeux et la sphère ORL.

En fonction de la durée de vos symptômes, de leur localisation et de leur persistance, votre médecin peut analyser vos poumons. Et ainsi évaluer votre capacité respiratoire pour identifier une respiration qui siffle, crépite, râle ou un encombrement bronchique, entre autres. Ces signes peuvent indiquer la présence d’asthme allergique. Il faut alors effectuer des tests plus approfondis lorsque les rhinites persistent tout au long de l’année.

Enfin, votre médecin peut vous proposer des tests cutanés comme un prick test, un patch test ou test intradermique. Ils servent à identifier les allergènes responsables de l’asthme allergique.

Rhinite allergique et ostéopathie

Dans le cas de rhume des foins, l’ostéopathie peut être aussi bien préventive que curative.
Consulter un·e ostéopathe avant l’arrivée du printemps permet en effet de se protéger des rhinites allergiques. Un travail sur vos défenses immunitaires permet de prévenir leur apparition.

L’ostéopathie permet d’améliorer la circulation sanguine et la circulation de la lymphe qui est responsable du transport des cellules immunitaires. En effet, certains blocages perturbent ce flux sanguin et ralentissent l’homéostasie. Il s’agit des « paramètres » de votre corps qui doivent rester constants. Afin d’assurer le bon fonctionnement de votre organisme, comme le rythme cardiaque ou encore la température corporelle.

Plusieurs séances sont généralement nécessaires. En fonction de la période à laquelle vous consultez votre ostéopathe, les soins et les résultats sont différents.

On conseille généralement de faire au moins deux séances durant l’hiver et une séance au printemps.

Un travail global en prévention, pour un corps plus fort

L’ostéopathe travaille en amont pour permettre au corps de se renforcer. Quand votre corps connaît des blocages, celui-ci fait tout pour pallier au problème et se défendre.
Qu’il s’agisse de blocages articulaires, musculaires, ligamentaires ou de troubles digestifs,

C’est notamment le cas de la fièvre. Elle améliore la performance du système immunitaire par une augmentation de la température corporelle.

À la fin de l’hiver, le système immunitaire est souvent fragilisé. Il a dû faire face à de nombreux virus et bactéries et à l’arrivée du printemps, le corps est donc plus vulnérable.

C’est avant cette période qu’il faut consulter votre ostéopathe. Afin que le soin puisse permettre à votre corps et à votre système immunitaire de mieux faire face aux allergènes.

Si cela ne suffit pas, l’ostéopathe peut aussi travailler de manière curative.

Les manipulations curatives en phases de crises allergiques

Ici, le travail de l’ostéopathe vise à soulager les symptômes de la rhinite allergique. Afin de limiter au possible l’impact des allergies sur votre quotidien.

Libérer les congestions

L’ostéopathe veille notamment à éliminer les congestions au niveau du nez, des sinus et de toute la sphère ORL. Des techniques spécifiques sont utilisées pour drainer le surplus de mucus nasal ou sinusal et l’empêcher de descendre jusqu’aux bronches.

Augmenter la capacité respiratoire

Le travail de l’ostéopathe passe aussi par la sphère respiratoire et notamment par le diaphragme, le muscle respiratoire primaire. Son relâchement vous permet d’avoir une meilleure capacité respiratoire.

L’ostéopathe accorde aussi une attention particulière à l’environnement direct. A savoir le cadre osseux comme les dorsales qui font le lien avec les poumons mais aussi avec les côtes. Car la capacité pulmonaire est directement en lien avec la mobilité des côtes. Elles bougent en fonction de votre respiration pour augmenter le volume intra-thoracique.

Travailler sur les cervicales

Enfin, l’ostéopathe vient effectuer un travail sur les cervicales et sur la base du crâne. Notamment pour limiter l’apparition de maux de tête du fait de la congestion.

Cela permet d’agir sur :
le système circulatoire,
les glandes responsables du système immunitaire comme les glandes parotides
le système lymphatique : un ensemble d’organes, de ganglions et de vaisseaux qui jouent un rôle très important dans votre système immunitaire.

Rhume des foins et ostéopathie : les limites

L’ostéopathie est une alliée efficace pour votre système immunitaire, en hiver comme au printemps. De plus, le fait de drainer les sinus empêche l’accumulation de sécrétions qui entraînent diverses infections.

Néanmoins votre ostéopathe ne peut pas intervenir face à une aggravation sévère des symptômes ou des signes d’asthénie. C’est-à-dire une faiblesse généralisée de l’organisme. Ni en cas d’amaigrissement, qui peut être signe d’un cancer des sinus ou d’une pneumopathie.

Face à certaines pathologies, le recours à la chirurgie est nécessaire, c’est notamment le cas des polypes nasaux. Il s’agit des proliférations de muqueuse nasale sur les parois des sinus. Quoi qu’il en soit, l’ostéopathe est en mesure de vous orienter vers un·e spécialiste au besoin.

Nos conseils

Téléchargez une application mobile d’alertes polliniques, cela vous permet d’être informé·e sur les niveaux de pollen dans l’air.
C’est loin d’être facile de par les démangeaisons, mais évitez de vous gratter les yeux, préférez placer des cotons humides sur ceux-ci.
Évitez de faire sécher votre linge en extérieur lors de périodes chargées en pollen. Ce dernier peut s’accrocher sur vos vêtements.
Avant d’aller vous coucher, si vous le pouvez, lavez-vous ou rincez-vous les cheveux, le pollen a tendance à s’y loger.
Évitez d’aérer votre chambre à coucher entre 11h et 16h et lorsqu’il y a beaucoup de vent.
Après la pluie, l’air contient nettement moins de pollen, c’est le moment de faire votre jogging.
N’attendez pas le printemps pour consulter votre ostéopathe, n’oubliez pas qu’iel peut agir de manière préventive, avant toute crise.

CONCLURE

L’ostéopathie propose une approche efficace tant pour prévenir l’apparition de la rhinite allergique, que pour la soulager.
L’idéal est de consulter durant l’hiver afin de stimuler vos défenses immunitaires, et préparer l’arrivée du printemps. Un soin au printemps permet de consolider le traitement.
L’action de l’ostéopathie permet également de limiter l’accumulation de sécrétions et donc de prévenir diverses affections.
Une approche globale et adaptée à chaque patient·e permet d’agir sur les causes individuelles qui entraînent votre rhinite allergique. Et donc de limiter les symptômes qui vous causent de l’inconfort : démangeaisons, toux, nez qui coule, ou bouché, etc.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.inserm.fr/rechercher/?_s=rhinite+allergique[]
  2. http://allergo.lyon.inserm.fr/ALLERGOLOGIE_GENERALE/2-2_Calendrier_pollinique.pdf[]
  3. https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2018/revue-medicale-suisse-601/rhinite-allergique-saisonniere[]
  4. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/immunologie-troubles-allergiques/r%C3%A9actions-allergiques,-auto-immunes-et-autres-r%C3%A9actions-d-hypersensibilit%C3%A9/rhinite-allergique?query=rhinite%20allergique[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • Lea says:

    Bonjour,
    En cette mi-avril, est-il déjà trop tard pour traiter une rhinite allergique ?

    • Juliette Maniez says:

      Bonjour. Merci pour votre commentaire.
      Il n’est pas trop tard pour commencer un traitement pour les allergies en cette saison. Plus le traitement est réalisé tôt plus nous avons de l’effet sur la chronicité des allergies.
      Cordialement
      Juliette Maniez

Laissez un commentaire