Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Pourquoi vos règles perturbent-elles votre transit intestinal ? Comment y mettre fin naturellement ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
douleurs règles ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Nous avons déjà abordé la question du transit intestinal sous de nombreux aspects constipation, diarrhée, etc. Mais il est un sujet peu abordé et qui touche pourtant une majorité de femmes. Le dérèglement du transit intestinal durant leurs règles ou la période prémenstruelle.

A l’approche des règles et pendant, votre transit peut-être complètement modifié.
Constipation, diarrhée, voire alternance des deux, sans oublier les flatulences.
Cette période s’accompagne parfois également de douleurs durant les règles, d’endométriose, ou bien encore de syndrome prémenstruel.
Comme beaucoup de choses, l’important est d’être informée en premier lieu. Cela vous permet de réaliser que vous n’êtes ni seule ni anormale.
Savoir ce qui nous arrive nous permet aussi d’agir dessus.

Pourquoi mon transit intestinal est-il perturbé à l’approche de mes règles ?

Votre utérus se trouve à proximité immédiate de votre côlon. Lors de votre cycle, il gonfle pour se préparer à la nidation grâce à l’épaississement de votre paroi utérine.
Et lorsqu’il gonfle, l’utérus exerce une pression sur votre côlon. D’où la constipation et les ballonnements.

Ensuite, au moment des règles, votre utérus se dégonfle puisque la nidation n’a pas eu lieu. Alors, le transit reprend son rythme.

Parfois, vous souffrez de diarrhées lors de cette période. C’est parce que votre corps évacue tous les déchets stockés et conservés durant votre phase de constipation.
Si l’on remarque un changement en fonction des règles, c’est en fait une modification liée à votre cycle menstruel.

Hormones et transit intestinal

La flore bactérienne intestinale se modifie au cours de votre cycle, en fonction des variations hormonales. Cela explique pourquoi vous avez plus de gaz à l’approche de vos règles. Même si vous n’avez pas modifié vos habitudes alimentaires. De même, vos flatulences et selles peuvent avoir une forte odeur inhabituelle. En effet, la fermentation bactérienne évolue elle aussi au cours de votre cycle.
Les variations hormonales au cours de votre cycle peuvent aussi être à l’origine d’un état de constipation. Ou au contraire, de diarrhées.

Facteurs aggravant les troubles intestinaux au moment des règles

Certaines pathologies, certains syndromes occasionnent des troubles intestinaux.
Dès lors, ces symptômes peuvent être exacerbés en fonction de variations hormonales liées au cycle menstruel.

Syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), aussi appelé colopathie fonctionnelle, est un trouble du fonctionnement du côlon.
Le rôle du côlon est de terminer la digestion des aliments, de participer à la formation et l’évacuation des selles. Ce syndrome altère le fonctionnement du côlon. Ce qui entraîne des diarrhées, de la constipation, des ballonnements et des douleurs au niveau du ventre.
Une étude1 a été réalisée sur la manière dont le cycle menstruel affecte les patientes qui souffrent de ce syndrôme. Les résultats indiquent un transit accéléré, avec des diarrhées, et des douleurs rectales, de même que des ballonnements.
Si ces symptômes s’amplifient durant vos règles, et que vous suspectez un syndrome de l’intestin irritable, parlez-en à votre médecin. Ou à un·e gastro-entérologue.

Endométriose

En France, on estime que 1,5 à 2,5 millions de femmes sont atteintes d’endométriose2.
Pour résumer et simplifier, l’endométriose correspond à une pathologie où la muqueuse utérine se propage en dehors de l’utérus. Elle peut notamment se propager dans l’intestin.
Ce qui entraîne des troubles intestinaux chroniques, exacerbés en fonction de votre cycle menstruel.

Si vous souffrez d’endométriose, nous vous invitons à lire cet article complet sur le sujet : endométriose, quelles solutions apporte l’ostéopathie.

SOPK

Le Syndrôme des Ovaires Polykystiques est un trouble endocrinien. C’est à dire qu’il s’agit d’un déséquilibre des hormones secrétées par les glandes endocrines.
Ce syndrome semble toucher entre 15% et 20% des femmes3.
Il est caractérisé notamment par des kystes sur les ovaires.
Le SOPK présente de nombreux symptômes. Parmi ceux-ci, on retrouve un cycle menstruel irrégulier ainsi que des troubles de l’ovulation.

Troubles de la thyroïde

Votre thyroïde sécrète les hormones qui contrôlent votre métabolisme.
Ainsi, elle impacte beaucoup de fonctions de votre organisme.
Les troubles de la thyroïde sont fréquents. Cela veut dire que cette dernière ne fonctionne pas correctement, parfois trop lentement, parfois trop vite.
Et lorsqu’il y a un trouble de la thyroïde, cela engendre généralement de nombreux symptômes. Et parmi ceux-là, des troubles intestinaux. Les personnes dont la thyroïde ne fonctionne pas assez, on parle d’hypothyroïdie, souffrent en général de constipation. Au contraire, en cas d’hyperthyroïdie, c’est-à-dire quand la thyroïde produit trop d’hormones, les personnes souffrent de diarrhées.

La part de l’alimentation

L’alimentation a une importance sur la qualité de votre transit intestinal.
Vous pouvez retrouver ici des conseils prodigués par Clément Arnaudon, Ostéopathe DO, à suivre en fonction de vos symptômes. Pour plus de détails, l’article : constipation et ostéopathie, conseils d’un professionnel.

Si vous êtes constipée, vous pouvez :

  • favoriser les fruits et légumes faciles à digérer, riches en fibres solubles qui accélèrent le transit
  • diminuer les féculents pour éviter les résidus qui fermentent dans l’intestin
  • manger tous les agrumes, pruneaux, baies, mangue, ananas. Du côté des légumes, les courges, tomates, aubergines, poivrons, courgettes.
  • également le café est un excellent stimulant pour le transit

Si vous avez des diarrhées, vous pouvez :

  • augmenter la part de féculents lors de vos repas
  • préférer les céréales complètes riches en fibres insolubles qui vont ralentir le transit
  • manger des légumes secs bien cuits et des tubercules comme les pommes de terre ou carottes par exemple
  • éviter les graisses qui ramollissent les selles

Et l’ostéopathie ?

Si vous constatez des troubles du transit en fonction de votre cycle, vous pouvez en faire part à votre ostéopathe.
Parfois, c’est un sujet qui peut sembler tabou ou mettre mal à l’aise. Il est pourtant tout à fait légitime d’aborder ce trouble lors d’une consultation, et vous ne serez pas jugée.
Votre ostéopathe peut agir à de nombreux niveaux comme la sphère hormonale, digestive ou gynécologique, et soulager vos symptômes.

D’ailleurs les ostéopathes consultent souvent pour des problèmes de transit, notamment en cas de constipation.
L’ostéopathe commence par évaluer votre mobilité viscérale, pelvienne, thoracique, rachidienne et crânienne. En fonction des zones de restriction trouvées, les tensions sont ajustées à l’aide de différentes techniques.

Le travail de l’ostéopathe est global. Votre corps est pris en compte, dans son ensemble.
Ainsi, votre ostéopathe est tout à fait capable de soulager vos troubles intestinaux.

Nous avons de nombreux articles détaillés sur le sujet, que nous vous invitons à consulter :
Constipation et ostéopathie
Quel lien entre mal de dos et maux de ventre ?
Douleurs lors de l’ovulation, pourquoi et comment les soulager ?
Mal de dos durant vos règles et les rapports, et si votre stérilet était responsable ?
Pourquoi consulter son ostéopathe en cas de fibrome utérin ?
Trouble dysphorique prémenstruel : quelle solution apporte l’ostéopathie ?
9 conseils anti SPM (syndrome prémenstruel)
Syndrome prémenstruel – Témoignage
Règles douloureuses et ostéopathe : témoignage d’une patiente
Règles douloureuses : comment y mettre fin ?

Notes et références

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1773170/[]
  2. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/endometriose[]
  3. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/20/le-syndrome-des-ovaires-polykystiques-souffre-d-un-retard-au-diagnostic-et-d-un-manque-d-informations_6052913_3224.html[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire