Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Les ostéopathes ne prescrivent pas de médicaments

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ostéopathe prescription médicament
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Les ostéopathes ne prescrivent pas de médicaments. Jamais.
Et le rapport entre l’ostéopathie et les médicaments soulève parfois des interrogations de la part des patient·es.

Essayons d’y voir un peu plus clair.

Il y a plus de 140 ans maintenant, Andrew Taylor Still a inventé l’ostéopathie.
À l’époque, il dénigrait alors ouvertement la médecine traditionnelle.

Cette dernière était responsable de différents problèmes de santé sur sa personne. Et elle avait causé la mort de plusieurs de ses enfants.

De même, elle échouait régulièrement sur bon nombre de ses patient·es.

Et les médicaments n’étaient alors pas ceux que nous utilisons aujourd’hui.
Néanmoins, est-ce la véritable raison pour laquelle les ostéopathes ne prescrivent plus de médicaments ?

Une opposition historique entre ostéopathie et les médicaments

Les connaissances pharmaceutiques et la technologie de laboratoire ont considérablement évolué depuis. De même pour les notions d’hygiène qui se sont nettement améliorées.

A cette période, la médecine utilisait des techniques parfois obsolètes et dangereuses. Rappelons par exemple l’usage des saignées.

Ainsi, historiquement, l’ostéopathie était « contre » l’utilisation de médicaments.

Dans un de ses ouvrages Still définit brièvement la position de l’ostéopathie à ce sujet comme suit :
« Un: Nous croyons à la salubrité et à l’hygiène.
Deux: Nous sommes opposés à l’utilisation des drogues en tant qu’agents curatifs.
Trois: Nous sommes opposés aux vaccinations.
Quatre: Nous sommes opposés à l’utilisation de sérums dans le traitement de la maladie. La Nature fournit ses propres sérums, à nous de savoir comment les délivrer. »

Ces bases créatrices du courant ostéopathique, sont toujours enseignées.
Mais l’ostéopathie s’adapte au vu des avancées et découvertes de son époque.

Des contraintes légales

En revanche, dans d’autres cas, un·e patient·e peut avoir besoin d’un traitement par le biais de médicaments.

Mais l’ostéopathe n’est pas autorisé·e à vous en prescrire. De la même manière qu’un·e ostéopathe ne peut pas vous fournir un arrêt de travail.
Simplement car cela ne relève pas de ses compétences.

L’ostéopathe, contrairement aux médecins, ne reçoit pas de formation sur ces sujets-là. Non pas par manque de compétence, simplement parce que cela relève d’un autre corps de métier.
Comme par exemple vous ne pouvez pas ouvrir de restaurant sans avoir de formation en cuisine. Pas parce que vous ne savez pas cuisiner. Seulement parce que pour la bonne gestion d’un restaurant vous devez connaître, entre autres, toutes les règles et normes d’hygiène.

Ostéopathie et médicaments

L’ostéopathe utilise ses mains comme outil principal. De l’étape du diagnostic, au traitement, elles représentent l’interface de ses compétences. Découvrez d’ailleurs ici comment l’ostéopathe écoute votre corps avec ses mains.
Par contre l’ostéopathe est apte à prévenir certains dangers liés à une mauvaise utilisation de médicaments, ou liés à l’automédication.

Si le traitement de votre trouble ne relève pas de sa compétence, votre ostéopathe peut vous orienter vers un·e praticien·ne spécialisé·e.

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire