Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Fibromes utérins, quelle est l’action de l’ostéopathe sur la sphère gynécologique ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ostéopathie fibrome utérin ostéopathe gynécologie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Le fibrome utérin est la première cause d’ablation de l’utérus, l’hystérectomie, en France. Plus de 75 000 ablations sont pratiquées chaque année1.

Selon un rapport de la Haute Autorité de santé de 2008, 30% à 60% des femmes sont un jour touchées par cette pathologie2.
Si le fibrome utérin relève du champ de compétence des gynécologues, les médecines naturelles, dites alternatives, proposent également des solutions. Notamment en accompagnement de la médecine traditionnelle.

La sphère gynécologique est d’ailleurs un motif de consultation très fréquent en ostéopathie. Il faut néanmoins trouver un·e ostéopathe spécialiste du sujet.

Car ce type d’accompagnement sur des questions dites gynécologiques est souvent en lien avec d’autres facteurs étroitement imbriqués les uns aux autres. Une vision d’ensemble sur la santé féminine est importante.
Les fibromes utérins en font partie.

Causes et symptômes : comprendre et déceler un fibrome utérin

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes de l’utérus, non cancéreuses, qui ne nécessitent pas forcément de traitement.

On peut donc a priori vivre avec un fibrome.

Cependant, on constate en réalité que ces fibromes entraînent certains symptômes qui sont eux difficiles à vivre au quotidien.

Parmi les symptômes les plus fréquents :

  • sensations de ballonnements
  • des règles plus longues et abondantes, qui peuvent être douloureuses
  • des saignements en dehors des règles
  • constipation
  • une envie fréquente d’uriner et des pertes d’urine
  • douleurs dans le bas-ventre/douleurs lors des rapports sexuels

Parfois la chirurgie est alors indiquée :

    • myomectomie : ablation des fibromes
    • ou dans les cas les plus sérieux, une hystérectomie c’est-à -dire une ablation de l’utérus.

En cas de doute il est important de contacter votre gynécologue ou votre sage femme qui procède à toutes les vérifications et examens d’usage.

Ostéopathie et fibrome utérin

En cas de fibrome, ou de tout autre trouble dans la sphère gynécologique, le·la premier·e interlocuteur·rice reste votre gynécologue.
Une fois le diagnostic posé par le gynécologue, les scanners, IRM ou échographies réalisées, il est alors possible d’agir. Les deux approches sont complémentaires.

L’ostéopathie agit à 2 niveaux :

      • sur la croissance et la taille du fibrome utérin lui-même
      • mais aussi et surtout sur les symptômes qui accompagnent ce fibrome

Réduire la croissance et la taille d’un fibrome utérin naturellement

Une étude allemande s’est penchée sur la question3.
Les patientes accompagnées par des ostéopathes ont vu ralentir la croissance des fibromes. Certaines ont même observé la réduction de certains fibromes.
L’évolution a été mesuré à l’aide d’échographies.
Néanmoins il est primordial de vous faire accompagner par votre gynécologue sur cette question là.

Une approche conjointe permet de mesurer les résultats, et d’éviter un retard de prise en charge en cas de troubles plus graves.
En effet l’action de l’ostéopathie s’arrête à la prise en charge des fibromes utérins. Elle n’est pas indiquée en cas de suspicion de troubles cancéreux.

Le travail de l’ostéopathe commence une fois celui du gynécologue est effectué. Tant du point de vue du diagnostic que du traitement.
Travailler directement sur les fibromes utérins permet de diminuer l’intensité et la fréquence des symptômes.

Considérer le corps globalement

La localisation de vos douleurs, leur fréquence, leur intensité, etc. sont autant d’informations pertinentes pour orienter le soin.

Soin qui porte sur tout votre corps.

En effet, le cadre osseux qui accueille le système uro-génital se compose principalement du bassin et de la colonne lombaire. Ces zones peuvent donc être à l’origine d’un fibrome utérin. Mais il existe aussi certaines causes qui ne sont pas forcément liées de façon direct à ces zones :

      • des tensions crâniennes,
      • un trouble hormonal,
      • une hygiène de vie dégradée,
      • une problématique de poids,
      • etc.

Les différentes pressions sur l’utérus ont un impact sur l’apparition de fibrome(s) utérin(s). Le petit intestin a parfois tendance à glisser vers l’utérus.
L’ostéopathe veille aussi à le libérer afin de soulager l’utérus de cette pression néfaste.

Toutes les techniques ostéopathiques sont des techniques externes. La technique du toucher vaginal est interdite aux ostéopathes en France.

Approche hormonale

La forte production d’hormones, oestrogène et progestérone dans une moindre mesure, favorise l’apparition de fibromes.

Or le système nerveux autonome crânien est en relation directe avec le système hormonal. Ainsi des techniques crâniennes permettent de dégager les tensions qui restreignent la mobilité des zones autour de l’hypophyse. Dans le but de réguler la production hormonale.

Autour du système hormonal, l’ostéopathe peut aussi décongestionner les cavités pelvienne, abdominale et thoracique. Afin d’équilibrer les pressions et ainsi favoriser la libre circulation des différents fluides, et par extension donc, des hormones.
La plupart des ostéopathes agissent sur les causes périphériques à la sphère hormonale. Mais certain·es ont des connaissances et une expérience qui leur permet de travailler directement sur votre équilibre hormonal.
Ce travail sur l’enselble de vos glandes, peut contribuer à rétablir votre équilibre hormonal. Ce qui a une incidence directe sur votre fibrome et sur les symptômes qu’il engendre.

L’ostéopathie et le fibrome utérin après l’accouchement

Lors de l’accouchement, l’utérus est mis expérimente de fortes contraintes.
Un accouchement difficile peut conduire à une restriction de mobilité persistante.
Cette lésion donne lieu à une congestion pelvienne et l’utérus est victime d’une pression anormale.
L’utérus réagit à cette tension, et pour ce protéger il développe une structure plus rigide : le fibrome.
Le traitement consiste en une bonne innervation et en un travail qui favorise la circulation sanguine. Afin de dégager la colonne dorsale, lombaire et sacrée.

Quand consulter votre ostéopathe ?

Plus l’ostéopathe intervient tôt, meilleurs sont les résultats.
Le traitement ostéopathique du fibrome permet d’apporter un réel soulagement, et surtout dans certains cas d’éviter une opération chirurgicale.
Le traitement nécessite par contre plusieurs séances. Il s’agit d’un véritable travail de fond, dont vous sentez les premiers signes positifs rapidement. Ce travail de fond nécessite plusieurs consultations.
Parfois, la fréquence et l’intensité des symptômes diminuent dès la première consultation. Le travail sur la sphère hormonale et sur le fibrome lui-même nécessite un suivi thérapeutique.

Notes et références

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. http://fibrome-info-france.org/wp-content/uploads/2017/01/Evaluation-de-la-prise-en-charge-du-fibrome-uterin.pdf[]
  2. https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2022-03/note_de_cadrage_eau.pdf[]
  3. https://slideplayer.fr/slide/13838173/[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire