Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Traiter les migraines ophtalmiques avec l’ostéopathie

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
migraine ophtalmique ostéopathie soulager
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Un violent mal de crâne est en train de s’installer. Et avant, vous remarquez qu’une tache lumineuse se forme devant vos yeux. De petites lumières, des flashs brillants et scintillants, se retrouvent au milieu de votre champ visuel. Comme des petites taches noires. Et parfois aussi, de fines lignes perturbent votre vision. Elle devient alors troublée, comme un effet kaléidoscope.

L’intensité de la crise migraineuse et la douleur ressentie vous demandent même de cesser toute activité. Et de vous retirer, à l’abri de la lumière et du bruit.

Vous souffrez certainement de migraines ophtalmiques. Appelées aussi des migraines avec aura. D’ailleurs, elles concernent près d’un·e français·es sur dix et impactent lourdement votre quotidien.

Des solutions naturelles existent pour vous soulager de vos migraines ophtalmiques et éviter les récidives. Nous allons voir notamment comment l’ostéopathie peut être une solution face à ce trouble.

Migraine ophtalmique ou migraine avec aura

La migraine ophtalmique concerne environ 20 % des cas de migraines dites classiques. Ces dernières se manifestent par une douleur pulsatile à la tête, souvent unilatérale ou proche d’un œil. Alors que pour une migraine ophtalmique, les premiers symptômes sont des signes visuels. Suivis ensuite du mal de tête. Les crises peuvent alors durer de quelques heures à quelques jours.

La fréquence et les symptômes de ces crises peuvent être relativement variables d’une personne à l’autre.

Les troubles de la migraine ophtalmique

Les troubles visuels précèdent le mal de crâne de la migraine ophtalmique. Il peut s’agir de :

  • flashs successifs,
  • points ou halos lumineux,
  • petites mouches ou taches noires devant vos yeux,
  • ou encore une vision déformée : votre champ visuel peut être coupé en deux.

Cela peut vous gêner au point qu’il vous est même difficile de marcher et impossible de conduire votre véhicule.

Ces troubles peuvent s’accompagner de troubles de la sensibilité :

  • engourdissement des mains,
  • engourdissement des bras,
  • troubles de la parole,
  • et même parfois troubles de l’élocution.

Cette phase, précédant les douleurs à la tête, s’appelle l’aura.

Les douleurs lors d’une migraine avec aura

90% des cas d’aura se transforment en migraine. Le mal de tête apparaît alors et s’intensifie peu à peu. Il peut durer de quelques heures à plusieurs jours.

Une impression de clou dans la tête, au niveau d’une tempe, caractérise la douleur ressentie. Souvent de façon unilatérale et localisée au fond de l’œil.

Cette affection, bien que bénigne et fréquente, s’avère handicapante au quotidien. Cela peut notamment vous forcer à vous isoler afin de calmer la crise. En effet, vous avez souvent besoin de rester au calme et de vous mettre dans une pièce sombre pour éviter tout facteur déclencheur. Comme la lumière.

Migraine ophtalmique : les causes

Une réduction du flux sanguin vers l’œil cause la migraine ophtalmique. Elle est due au rétrécissement et à la contraction de petits vaisseaux sanguins.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les symptômes disparaissent dès que la circulation sanguine revient à la normale​.

Il existe deux types de facteurs responsables des migraines : les facteurs héréditaires et les facteurs environnementaux.

Une origine génétique

Certaines personnes présentent un terrain propice à la survenue de migraines. Et la cause peut alors être héréditaire.

Les premières migraines ophtalmiques apparaissent généralement entre 10 et 40 ans. Et il semble concerner davantage les femmes, pour 2/3 des cas1, et les enfants.

Cependant, certains facteurs environnementaux peuvent déclencher une migraine ophtalmique sans qu’il n’y ait un terrain génétique associé.

Des facteurs environnementaux

Voici une liste non exhaustive :

  • consommation de certains aliments, trop gras, trop sucrés,
  • hypoglycémie : la baisse du taux de sucre dans le sang,
  • variation de températures,
  • changements hormonaux, comme la chute d’œstrogènes chez les femmes pendant les règles,
  • stress,
  • lumière bleue des écrans : smartphone, ordinateur, tv, tablette, etc. Des applications et programmes existent pour modifier cette lumière en lumière orange, plus naturelle et moins agressive pour la rétine. D’ailleurs, cette lumière bleue à aussi des effets néfastes pour vos yeux et accélère aussi la dégénérescence maculaire liée à l’âge : la DMLA​
  • consommation d’alcool, de tabac, de drogues,
  • grossesse,
  • odeurs fortes,
  • manque de sommeil
  • bruit,
  • pilule contraceptive. Parlez-en avec votre gynécologue ou sage-femme afin de trouver une pilule adaptée.

Diagnostic et traitement de la migraine ophtalmique

Diagnostic : comment être sûr·e qu’il s’agit d’une migraine ophtalmique ?

Face à des douleurs à la tête ou des troubles visuels, parlez-en à votre médecin. Car les symptômes peuvent aussi évoquer un accident vasculaire cérébral (AVC). C’est la raison pour laquelle parfois des examens complémentaires sont nécessaires. Tels qu’un ​scanner​, un ​doppler​ ou encore une ​IRM​.

Votre médecin peut ainsi lever tous les doutes possibles et diagnostiquer votre migraine ophtalmique. Notamment en fonction de la description de vos symptômes et des caractéristiques de vos maux de tête.

Migraine ophtalmique : quel traitement ?

De nombreux facteurs orientent le choix du traitement médicamenteux et la posologie prescrite par votre médecin. Ils sont notamment établis en fonction de vos crises, de leur fréquence, de leur durée. Et enfin de leur impact sur votre quotidien.

Aussi, vous êtes de plus en plus nombreux·ses à rechercher des remèdes naturels contre la migraine ophtalmiques.
Qu’ils soient médicamenteux ou naturels, ils sont adaptés à chaque individu. Ils peuvent d’ailleurs être complémentaires. Vous pouvez en discuter avec votre médecin ou neurologue. Notamment avant de modifier un traitement prescrit.

Des médecines alternatives, comme l’ostéopathie, font leurs preuves pour soulager les migraines.

Migraine ophtalmique et ostéopathie

Lors d’une crise migraineuse, le mieux reste de s’asseoir ou de s’allonger dans une pièce calme et sombre. L’ostéopathie permet aussi d’agir sur les migraines avec aura. Mais aussi sur les facteurs déclencheurs.

Les soins permettent ainsi de soulager immédiatement les douleurs après une séance. Mais ils préviennent également la récidive des crises.

Rétablir une bonne vascularisation

Les migraines sont dues à une réduction du flux sanguin. Rétablir une bonne vascularisation est donc la première action de votre ostéopathe. Et une circulation artérielle normale.

Cela passe par plusieurs approches, notamment afin de lever vos blocages musculaires, ligamentaires ou osseux. Car de telles tensions sur ces zones peuvent affecter une bonne vascularisation. C’est-à-dire une bonne disposition et un bon fonctionnement des vaisseaux sanguins.

Soulager votre crâne et vos cervicales

On peut retrouver de tels blocages à la base du crâne. Comme lors d’un coup du lapin qui peut alors bloquer le flux de vos artères.

Alors, les soins en ostéopathie vont venir décompresser la base de votre crâne. Mais aussi ajuster les dysfonctions au niveau cervical.

Aussi, votre axe de la colonne, avec les vertèbres dorsales et les lombaires, est considéré.

Enfin, vos sutures crâniennes sont travaillées en ostéopathie. Ce sont des petites bandes fibreuses qui relient les os du crâne entre eux. Ce travail permet de :

  • redonner de la mobilité aux os du crâne, ce qui va favoriser une circulation sanguine optimale.
  • relâcher les membranes qui tapissent l’intérieur du crâne, dans lesquelles transitent une partie du retour veineux. Ce qui favorise une meilleure vascularisation.

Améliorer la mobilité de votre colonne vertébrale

La mobilité de votre bassin influe également dans l’équilibre global de la colonne.
Les manipulations douces de votre ostéopathe permettent ainsi de lever des tensions et blocages. Mais aussi de retrouver mouvement et souplesse dans cette zone.

Considérer l’ensemble de vos structures

De nombreux autres éléments ont une incidence sur la vascularisation. Comme vos poumons, votre cage thoracique ou encore votre diaphragme. En effet, un spasme du diaphragme, par exemple, influe sur votre vascularisation et un bon retour veineux.
On parle d’inter-relation entre ces éléments.

Également, le facteur stress a une grande influence sur votre respiration. Qui elle-même se répercute sur votre vascularisation crânienne. Alors, votre ostéopathe peut agir sur votre gestion du stress, grâce à différentes techniques et manipulations.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/migraine/symptomes-facteurs-declenchants-evolution[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire