Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Mal de dos, l’immobilité n’est pas votre alliée

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
marcher douleur mal repos
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Auparavant, le repos était la solution en cas de lombalgie ou de problème de dos.
Seulement l’immobilisme, notamment prolongé, ne favorise pas la mobilité.
C’est notamment le cas lors d’arrêt forcé, suite à un accident ou une blessure par exemple. La rééducation s’avère alors nécessaire afin de récupérer votre agilité et retrouver ses capacités physiques.

C’est ainsi que depuis quelques années, cette idée du repos total, s’est écartée au profit du mouvement, qui permet la récupération.

L’intérêt du mouvement

Bouger progressivement

Se mettre en mouvement, à intensité faible, est vivement recommandé. À votre rythme, petit à petit, et progressivement de jour en jour.
Pourquoi ? Car cette activation favorise la circulation et contribue à accélérer la cicatrisation des tissus. Mais elle stimule également vos muscles, vos nerfs, vos articulations, etc. L’information transmise à l’ensemble de votre corps va dans le sens de la récupération. Car le rétablissement c’est aussi accompagner le corps et lui montrer comment retrouver ses mécanismes et fonctions essentielles.

Cependant, écoutez les signes de votre corps et avancez à votre rythme. Trouvez le juste équilibre pour vous mettre en mouvement sans trop forcer et donc vous faire mal. En effet, les mouvements qui entraînent des contraintes ont tendance à ralentir, voire entraver la cicatrisation.

Bouger en douceur

Pour continuer à bouger sans vous faire mal, la marche1 est recommandée .

En effet, c’est une activité physique naturelle qui permet de mettre en mouvement l’ensemble de votre corps. De vos muscles à vos articulations, en passant par vos tendons et vos nerfs. Chacun de vos membres est mis en mouvement.

Par exemple, en cas de lombalgie2, la marche sollicite vos articulations jusqu’à celles de votre cou, sans les contraindre. Et vos muscles sont aussi stimulés en douceur. Marcher fait aussi travailler votre respiration et donc votre diaphragme, qui impact directement sur votre dos.

De plus, cette activité réalisée en plein air améliorer votre bien être3, ce qui contribue à optimiser votre récupération. Ces effets sont aussi favorisés lorsque la marche est réalisée en pleine nature.4

Comment marcher lorsqu’on a mal au dos ?

Il ne s’agit pas d’une recherche de performances. S’il est important de marcher, il est primordial d’avancer à votre rythme. Trouvez une cadence dans laquelle vous êtes confortable et ressentez le moins de gêne.

Et si vous pratiquez cette activité avec d’autres personnes, pensez à maintenir une allure qui vous convient. Le mouvement fait partie intégrante de votre récupération, prenez garde à ne pas forcer.
Enfin, privilégiez un climat favorable pour votre rétablissement. Les sources de stress et de tensions peuvent augmenter vos douleurs, voire entraîner une blessure.5

Piétiner, marcher, quelle différence ?

Marcher est une action du quotidien. Mais dans le cadre d’une pratique à but récupératrice, c’est une activité totalement différente. La pratique de la marche n’est pas de faire ses courses, son shopping, ses tâches ménagères ou autre. Car il s’agit plutôt ici de piétinement. Et piétiner favorise la douleur car vos muscles restent en tension permanente et bloquent votre retour veineux. De plus, ce piétinement favorise la fatigue et peut vous rendre nerveux. Nervosité qui s’ajoute alors à la fatigue, soit un cercle vicieux qui favorise les faux mouvements ou d’autres blessures.

Marcher est une activité physique à part entière. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la marche sportive, la marche nordique6, ou la marche athlétique.

Comment faire si le beau temps n’est pas de la partie ?

Lorsque vous avez mal, la motivation à sortir marcher peut être difficile à trouver.
De plus, si le temps joue contre vous, il est probable que vous repoussiez votre sortie.
Des solutions alternatives existent. Vous pouvez vous équiper : imperméable, vêtements chauds, casquettes, etc. Et adapter votre temps de sortie, ne serait-ce que 10 minutes.
Aussi, vous pouvez vous rendre à votre salle de sport pour marcher sur un tapis de course. Cependant, pensez à adapter le matériel à votre état de forme. En effet, votre marche sur tapis est différente de votre marche naturelle. Pensez à bien poser votre talon délicatement à chaque pas. Pour cela, il est impératif de régler le tapis de course à vitesse basse. Vous n’êtes pas là pour risquer de vous blesser, mais bien pour récupérer.

Adapter votre équipement

La posture est essentielle à votre récupération. Ainsi, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans votre choix de chaussures pour marcher, le confort prime. En effet, les chaussures de ville ne sont pas les plus adaptées, Quant aux talons, ils sont à éviter. Les baskets de sport peuvent être adaptées, mais il est important qu’elles maintiennent votre pied, et ce sans le contraindre.

Aussi, la marche pieds nus peut être à envisager dans certains cas. Nous vous invitons à consulter votre podologue ou ostéopathe afin de vous accompagner dans cette récupération.

L’essentiel

Suite à une douleur ou une blessure, l’immobilisme n’est pas la solution. Une reprise en douceur, à votre rythme est recommandée. Il est question d’adapter votre pratique à votre état de santé. La marche est une très bonne alternative pour accompagner votre travail car elle vient stimuler l’ensemble de votre corps. Sans exercer de contrainte.
N’hésitez pas à vous faire accompagner afin de mettre toutes les chances de votre côté. Et pouvoir repartir de bon pied.

Notes et références

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.has-sante.fr/jcms/pprd_2974184/en/-temoignage-consultation-medicale-d-activite-physique-et-dangers-de-la-sedentarite[]
  2. https://www.qare.fr/sante/lombalgie/aigue/[]
  3. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0022395611000367[]
  4. https://dehors.urbania.ca/article/3-bienfaits-de-la-marche-en-nature-sur-lesprit
    []
  5. https://running-care.com/blog/2020/06/18/le-stress-facteur-de-risque-de-blessure-chez-les-runners/[]
  6. https://www.ffrandonnee.fr/disciplines/les-disciplines/marche-nordique[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • Sauvanet Isabelle says:

    Une première séance d’ostéopathie à soulagé des douleurs haut du dos, cervicales en partie. Combien de temps est recommandé avant une seconde séance? ( État inflammatoire compliqué, spondyarthrite). Merci pour vos questions, réponses, articles…..

    • Youri Bertucchi says:

      Bonjour Mme Sauvanet,

      Je prends connaissance de votre commentaire.
      Il n’y a pas vraiment de réponse toute faite à votre question. Selon le travail effectué par l’ostéopathe, son diagnostic, etc. Parfois il m’arrive de revoir certains de mes patients dès le lendemain de la 1ère séance, parfois plusieurs semaines ou mois plus tard. Cela dépend véritablement de chaque patient. Désolé de ne pas pouvoir vous apporter une réponse plus précise.
      Youri Bertucchi

  • Steeve says:

    Bonjour, homme 38 ans j’ai un léger pincement au niveau des vertèbres L5-S1 diagnostiqué depuis 5 ans, discopathie dégénérative diagnostiquée février 2017. Douleurs régulières dans le bas du dos depuis début 2017, j’ai consulté un osteoparthe en février puis juillet 2017. Août 2017, alors que je ressens toujours quelques douleurs dorsales durant mes congés d’été, jj’effectue un “faux mouvement”. Résultat : sciatique! Plus de 2 semaines d’arrêt de travail pour repos forcé à domicile. Nette amélioration générale mais pas totalement. Après 10 jours de travail avec 2 séances piscine durant cette période, je ne ressens quasi plus les douleurs de la sciatique (légèrement dans la fesse droite et mollet droit, rien dans la cuisse, mon pied n’est plus engourdi). En revanche je ressens à nouveau des douleurs dorsales identiques à celles du 1er semestre. D’après vous est ce bon signe en vue de rétablissement complet (même si très loooong…) ou pas ? Et d’après vous devrais je retourner consulter mon ostéopathe ? Merci d’avance pour votre réponse. Bien cordialement. Steeve

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et retour d’expérience.
      Il faudrait que vous contactiez votre ostéopathe directement afin de lui poser la question. Lui seul connaît le protocole de soins qu’il a mieux en place. Il est mieux amène de juger de l’efficacité des soins réalisés. Cependant sachez qu’il n’est pas anormal du tout de devoir réaliser plusieurs consultations, notamment si la douleur est installée depuis un moment.

Laissez un commentaire