Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Maladie de Parkinson : parlez en à votre ostéopathe

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
maladie parkinson parkinsonien ostéopathe naturel
Approuvé par un·e ostéopathe DO

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative, elle engendre la perte progressive des cellules nerveuses. Ce qui entraîne alors des problèmes moteurs ou des complications perceptives et cognitives.
Seconde maladie neurodégénérative la plus répandue dans l’hexagone derrière Alzheimer, la maladie de Parkinson a enregistré deux fois plus de cas en 25 ans1.

Tremblements, rigidité du corps, et lenteur dans l’exécution des mouvements ne sont que quelques-uns des symptômes de la maladie de Parkinson. Maladie qui atteint près de 160 000 personnes en France. Il n’existe malheureusement à ce jour aucun traitement qui permet d’en guérir complètement.
Si l’ostéopathie ne permet pas de guérir de la maladie, elle permet toutefois d’agir sur ses symptômes. Et donc d’améliorer le quotidien des personnes atteintes.

Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

Trois symptômes principaux

La maladie de Parkinson a pour particularité d’affecter nos mouvements2. Son signe le plus connu et le plus visible est le tremblement, notamment au repos. Elle se caractérise également par une certaine lenteur dans l’exécution de nos mouvements, ce que l’on appelle l’akinésie. Et une rigidité du corps appelée hypertonie musculaire.

Autres troubles

Au-delà de ces symptômes, il est fréquent que d’autres troubles se manifestent. Il peut s’agir :

  • de troubles respiratoires,
  • de troubles digestifs
  • et dans certains cas, de troubles psychologiques, comme l’isolement volontaire et la dépression.

Des changements graduels

Ces symptômes ne sont pas présents en permanence en début de maladie, ils apparaissent progressivement et s’aggravent avec le temps.
On pense souvent aux tremblements comme premier symptôme, mais ils ne sont pas forcément présents en début de maladie. La maladie de Parkinson se développe généralement lentement. Les premiers symptômes passent donc souvent inaperçus et peuvent parfois s’associer à d’autres pathologies.
Chez certain·es patient·es la progression de la maladie est très rapide et entraîne une perte d’autonomie importante.

Les causes de la maladie de Parkinson

Dans les parties très profondes de notre cerveau, nous disposons de nombreuses cellules nerveuses qui aident à contrôler nos mouvements. La maladie de Parkinson endommage les cellules nerveuses et donc elles ne fonctionnent pas aussi bien qu’elles devraient3.

L’importance de la dopamine

Ces cellules nerveuses fabriquent et utilisent une substance chimique du cerveau que l’on appelle la dopamine. Elles s’en servent notamment pour envoyer des messages à d’autres parties de notre cerveau afin de coordonner nos mouvements.
Lorsque l’on est atteint de la maladie de Parkinson, les niveaux de dopamine sont très faibles. Le corps peine à recevoir les messages dont il a besoin pour effectuer ses mouvements normalement.

Pourquoi ces cellules nerveuses meurent ?

Les études menées s’accordent à dire que les faibles niveaux de dopamine dans le cerveau causent les symptômes de la maladie de Parkinson. Néanmoins on ne sait pas vraiment ce qui cause cette dégradation des cellules.
Les spécialistes se penchent sur une combinaison de facteurs à risques, notamment des facteurs environnementaux. C’est-à-dire :

  • exposition à diverses toxines comme l’amiante ou certains pesticides4,
  • facteurs génétiques tels que les mutations génétiques et héréditaires.

Comment est diagnostiquée la maladie de Parkinson ?

Le diagnostic se révèle parfois difficile, surtout en début de maladie. Car les symptômes peuvent ressembler à des symptômes d’autres pathologies, comme des troubles rhumatismaux par exemple.

Le diagnostic d’élimination

Les examens IRM ou les scanners ne permettent pas de poser le diagnostic. Ils sont cependant utiles pour écarter certaines pathologies : tumeurs cérébrales, accident vasculaire cérébral, ou encore accident ischémique transitoire.

Les signes avant-coureurs

En début de maladie, la posture change, le buste se penche en avant.
On peut également observer une tension musculaire très importante. Les zones des cervicales, les épaules et le haut du dos se raidissent.
Enfin, des troubles moteurs apparaissent. Il peut s’agir d’incohérence dans les mouvements lors de leur exécution. Et aussi une certaine lenteur pour exécuter les mouvements que l’on souhaite. Même des gestes simples du quotidien.
D’autres signes s’associent comme des troubles digestifs : constipation ou amaigrissement. Une diminution de l’odorat et de l’ouïe, une fatigue marquée, des troubles de l’attention, ainsi qu’une perte de motivation voire une dépression.
Tous ces signes sont cependant irréguliers et peuvent varier d’une personne à une autre.

Parkinson, une maladie aux différents stades

La maladie de Parkinson est une maladie évolutive et l’on peut en effet distinguer trois grands stades.

    • 1er stade : apparition des premiers signes, d’un seul côté, avec une incidence peu importante sur le quotidien.
    • 2ème stade : les premiers signes s’accentuent et la posture change. Apparaissent alors des difficultés pour effectuer certains gestes du quotidien.
    • 3ème stade : les signes s’aggravent et deviennent plus sévères. Perte d’autonomie et dans certains cas, difficulté à vous déplacer.

Ces phases peuvent être légèrement différentes d’une personne à une autre. Il se peut également que vous connaissiez des stades d’évolution supplémentaires, entre les stades évoqués ci-dessus.

Maladie de Parkinson : quels traitements ?

À ce jour, aucun traitement ne permet de guérir complètement de la maladie.

Il existe de nombreux traitements médicamenteux qui permettent de soulager les symptômes de la maladie de Parkinson. Leurs modes d’administration diffèrent et leurs efficacités varient en fonction de chaque personne. Ce sujet reste à discuter directement avec votre médecin.
Dans certains cas, les traitements médicamenteux ont des effets secondaires particulièrement lourds. Certains médicaments peuvent même rendre les symptômes de la maladie plus présents et aigus pour certain·es.
Ainsi, de plus en plus de personnes atteintes de la maladie de Parkinson se tournent vers des médecines alternatives et naturelles. Comme l’ostéopathie, qui retarde notamment le passage à un stade supérieur de la maladie.

Je suis atteint·e de la maladie de Parkinson, pourquoi consulter un ostéopathe ?

L’ostéopathie apporte des solutions douces et aide notamment à appréhender la maladie. Il s’agit d’un travail sur les blocages des structures qui gênent les gestes du quotidien.
Car si l’ostéopathie ne permet pas de soigner la maladie, elle permet d’avoir des résultats bénéfiques pour le bien-être au quotidien. Elle soulage les symptômes de la maladie et leurs conséquences.
Ainsi, l’ostéopathe est à même d’agir sur les 3 principaux symptômes de la maladie. C’est-à-dire :

      • les tremblements,
      • l’akinésie,
      • et l’hypertonie musculaire.

Son travail global permet aussi de soulager d’autres symptômes, moins connus, pourtant tout aussi handicapants.

Les techniques utilisées par l’ostéopathe s’adaptent car chaque personne appréhendent la maladie différemment. Le traitement prodigué dépendra également du stade de la maladie.

Système musculaire

L’ostéopathe commence par soulager la rigidité de votre corps. Son soin permet de relâcher les tensions au niveau du système musculaire.
L’ostéopathe utilise des techniques appelées « techniques d’énergie musculaire », qui se basent sur la contraction et le relâchement de vos muscles. L’ostéopathe a besoin de votre aide pour cette action. Cela permet notamment de soulager cet effet de raideur généralement retrouvé au niveau de nos cervicales et de nos épaules.

Système crânien

Les techniques employées par l’ostéopathe dans la prise en charge de la maladie de Parkinson passent aussi par le système crânien. Iel vient notamment travailler sur les membranes de notre crâne et de notre système vasculaire. C’est-à-dire les artères et les veines pour améliorer l’irrigation des muscles et alléger leurs tensions.
Les techniques d’ostéopathie crânienne sont aussi très efficaces sur l’humeur, le stress, l’anxiété et le sommeil. Ce sont d’ailleurs des motifs de consultations courants au cabinet. Dans le cadre d’un suivi pour la maladie de Parkinson, un travail sur ces champs s’effectue.

Système viscéral

L’ostéopathe accorde également une attention particulière à l’observation de certains de vos organes et procède à des techniques viscérales. Afin de soulager d’éventuels troubles digestifs. Car la maladie de Parkinson ralentit aussi la motricité digestive.

Coup du lapin

La maladie de Parkinson entraîne très fréquemment des raideurs cervicales. Selon les cas, elle peut même atteindre le stade d’entorse. Cette raideur cervicale peut entraîner des troubles divers comme des troubles du sommeil, de l’humeur ou une fatigue générale.
On parle de “coup du lapin”, ou encore “whiplash” ou “coup de fouet”.
Votre ostéopathe travaille à supprimer ces raideurs cervicales, ainsi que les différents troubles qu’elles engendrent parfois.

L’approche somato-émotionnelle

Dans certains cas, les symptômes et les douleurs que vous ressentez peuvent pousser à l’isolement et parfois même à la dépression. Il arrive que les patient·es nous confient que la d’autonomie et le besoin d’assistance entraînent un sentiment de diminution.
Entre la peur de déranger vos proches, le poids de l’incompréhension et le regard d’autrui, notre corps encaisse de nombreuses émotions. Et ces émotions, cumulées, créent comme des nœuds dans différentes parties de notre corps, des tensions dites émotionnelles.
L’approche somato-émotionnelle en ostéopathie peut venir soulager le mal-être psychologique. Notamment grâce à un travail sur les zones de tensions émotionnelles, sans que vous ayez à verbaliser votre mal-être.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Maladie-de-Parkinson-2-fois-plus-de-cas-en-25-ans[]
  2. https://www.em-consulte.com/article/815478/la-maladie-de-parkinson[]
  3. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-du-cerveau,-de-la-moelle-%C3%A9pini%C3%A8re-et-des-nerfs/troubles-du-mouvement/maladie-de-parkinson-mp?query=parkinson%20cause[]
  4. https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2009/revue-medicale-suisse-210/pesticides-et-parkinson-un-lien-confirme[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire