Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Jardinage : comment prévenir mal de dos et autres maux ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
jardinage conseil ostéopathe jardiner
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Le printemps est enfin là et les beaux jours arrivent. Aller, il est temps d’enfiler son short, ses bottes et d’aller s’occuper de son jardin.
Crème solaire, lunettes de soleil, gants, taille haies, ciseaux. Vous êtes super équipé·e pour travailler la terre et avez pensé à tout. Ou presque… Avez-vous pensé à votre dos ?
Et oui, l’euphorie des beaux jours nous fait oublier les maux et la morosité de l’hiver. Et par la même occasion, on oublie souvent que notre corps n’est pas préparé à rester courbé, agenouillé, à forcer, et ce pendant des heures.
Et bien que cette reprise d’activité après l’hiver soit bonne pour le moral, elle peut aussi avoir des conséquences négatives sur notre corps. Alors vous qui êtes de plus en plus nombreux·ses à jardiner, pensez à adopter les bons réflexes.

Le Jardinage, c’est tendance

Car oui, le jardinage, c’est une passion française, et il n’y a rien de nouveau. Ce qu’on remarque en revanche aujourd’hui, c’est que le jardinage est une passion florissante aussi chez les jeunes ! Avoir un beau jardin, c’est à la mode et un rapide tour sur Instagram nous le montre bien. La tendance est au vert, même chez les jeunes.
La tendance bio nous pousse aussi à avoir notre propre petit potager, sans pesticides. Mais là n’est pas le sujet, puisque l’on souhaite vous parler aujourd’hui des risques du jardinage.

Changement de saison… Et d’activité.

Ah le printemps. Les nuages laissent place au ciel bleu, les oiseaux chantent, les arbres sont en fleurs. C’est la saison idéale pour reprendre les activités de plein air comme le jardinage. Souvent au détriment de notre santé, faute d’adopter les bons réflexes.
Une baisse de l’activité physique plus ou moins importante est fréquente pendant l’hiver. Les activités de plein air sont moins accessibles. Et la salle de sport n’est pas du goût de tout le monde.

Allez on se motive…

Avec l’arrivée du beau temps, nous sommes plus motivé·es à reprendre une activité physique. Qu’il s’agisse de notre jogging matinal, de vélo, de randonnée… Et qui dit changement brusque d’activité dit danger pour notre corps.
Car si notre corps n’est pas préparé, les maux ont plus de chance de se déclarer. Il peut s’agir de maux de dos, d’entorses ou encore de fractures de fatigue. Et bien figurez-vous qu’il en va de même pour la reprise du jardinage.

…Mais on se prépare

Il est ainsi fortement conseillé de bien se préparer avant de jardiner. Tout comme la terre de notre jardin doit être préparée afin de donner les meilleurs légumes ou les plus belles fleurs. Quand il s’agit de se remettre au jardinage, il faut se préparer pour se prémunir du mal de dos.

Jardinage, mal de dos et autres maux

Jardiner constitue bel et bien une activité physique. Lorsque l’on jardine nous prenons des positions inhabituelles qui nous conduisent parfois à forcer. Notre posture n’est pas toujours adaptée et les conséquences surviennent le lendemain ou le surlendemain de notre session de jardinage. Elles peuvent durer de plusieurs jours à plusieurs semaines.
Et qui a envie de gâcher son été à cause de maux que l’on aurait pu éviter ?

Et si vous pensez que parce que vous êtes jeune adulte vous ne craignez rien avec le jardinage, détrompez-vous. Peu importe votre âge, que vous soyez débutant·e ou plus expérimenté·e, il s’agit d’une pratique qui demande quelques attitudes à adopter.

La première cause des douleurs liées au jardinage : les mauvaises postures tenues de manière prolongée.
Dès le printemps, l’herbe pousse aux premiers rayons de soleil, il faut donc désherber. Et le désherbage est une tâche qui est généralement longue et pénible.

Jardiner, c’est mauvais pour le dos ?

Désherber ou semer contraint à adopter une position de repli. Du coup, votre dos est soumis à une compression, notamment au niveau des lombaires qui sont alors en cyphose1. Cela signifie qu’elles adoptent une courbe à l’inverse de leur courbure naturelle.
Pour y pallier, les muscles paravertébraux, ces muscles situés le long de notre colonne, vont se mettre en tension. Et c’est là que vous pouvez parfois ressentir une légère sensation de brûlure ou des courbatures. Ces sensations disparaissent généralement au bout de quelques minutes, lorsque que vous vous relevez. Il s’agit pourtant des premiers signes d’alertes envoyés par votre corps.

Travail de la terre et impact sur la colonne

Le travail de la terre à la bêche est aussi très éprouvant pour le dos. Que le sol soit très dur ou très mou, les coups de bêche ont un impact direct sur toute la colonne vertébrale.
Attention aussi à la manière dont vous utilisez l’outil. Si les coups de bêche sont trop loin, cela vous oblige à étirer et à allonger votre corps. A l’inverse, trop proche, vous risquez aussi de vous blesser.

Outils pour jardiner et douleurs

Lors de l’utilisation de certains outils comme un taille haies, seuls les bras travaillent le plus souvent. Cela peut entraîner des tendinites par mouvements répétitifs, des cervicalgies ou encore des torticolis. En effet, les bras levés et la tête entre les épaules, les cervicales et le cou sont soumis à des contraintes.
La brouette peut, elle aussi, nous causer bien des maux.
Vous la remplissez souvent à ras bord pour éviter un voyage de plus et c’est là qu’arrive l’accident. Vous tirez sur le dos pour ne pas renverser la brouette, pour éviter qu’elle tangue d’un côté et de l’autre. Et voilà de nouvelles contraintes pour vos lombaires et vos muscles du dos.

Jardinage et mal de dos, des conséquences sur le court et le long terme

Toutes ces mauvaises postures et ces mouvements conduisent à des douleurs qui peuvent devenir par la suite très inconfortables au quotidien. Elles peuvent même engendrer un blocage sérieux.
À chaud, vous n’avez pas forcément mal et ne ressentez pas de gêne ou de douleurs particulières. C’est lorsque vos muscles reviennent au repos que la douleur se fait ressentir.
Vos muscles n’arrivent pas à se relâcher complètement du fait de leur contracture, des douleurs apparaissent sous l’effet de l’inflammation. Cette inflammation est le signe d’un blocage musculaire mais aussi ligamentaire, de par les mauvaises positions adoptées lors du jardinage.

Nos conseils pour éviter les blessures dans le jardin

Préparez votre corps à l’effort. Cela peut sembler étonnant, mais comme pour toute activité physique, il est bon d’échauffer votre corps.
Lorsque vous jardinez, asseyez-vous vous, ou accroupissez-vous. Pliez vos genoux, plutôt que de courber le dos.
Disposer des bons outils est extrêmement important. Optez pour des outils dont les manches s’adaptent à votre taille : ni trop courts, ni trop longs, ni trop lourds.
Voici des fiches pratiques qui listent tous les conseils et les astuces à garder en mémoire pour la reprise du jardinage. Téléchargez ces fiches conseils au format pdf.

Enfin, vous aimez jardiner, mais vous vivez en appartement ?
Il existe dans la région plusieurs dizaines de jardins partagés. Ici, on partage plus qu’un bout de terrain et une passion : on partage un véritable mode de vie. Ces jardins répondent en effet à des chartes qui respectent l’environnement. Elles évitent les pesticides et limitent le gaspillage de l’eau.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://drhovorka.org/treatment/cyphose/
    []

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire