Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Effets secondaires ostéopathie : retour de nos patient·es et cas concrets

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ostéopathie effets secondaires
Approuvé par un·e ostéopathe DO

« Je suis tombé malade le lendemain de ma consultation avec mon ostéopathe »
« je suis extrêmement fatigué à la suite de ma séance »
« je sors d’un soin en ostéopathie et j’ai mal partout, est-ce normal ? ».

A quelles réactions s’attendre après une séance d’ostéopathie ?
Elles sont variées, peuvent changer d’un·e patient·e à l’autre, d’une consultation à une autre.

Mais quand vous consultez, vous souhaitez aller mieux. Quand ce n’est pas le cas de manière immédiate, ou que des douleurs apparaissent, vos questions sont nombreuses et légitimes.

Effets secondaires après une séance d’ostéopathie

Effet rebond

L’effet rebond est une étape d’adaptation. Cette phase est parfois nécessaire pour aller mieux ensuite.
Il s’agit d’une autorégulation que le corps opère à la suite du soin pour retrouver son équilibre. Une phase parfois faite de douleurs exacerbées et de nouveaux symptômes.1

“Prenons l’exemple de la température corporelle lorsque l’on est malade (soit la fièvre) : le corps augmente la température pour combattre l’agent pathogène. La fièvre n’est pas forcément très agréable certes, mais elle est au final positive pour le corps, jusqu’à un certain point. Puisque c’est un mécanisme de défense opéré par l’organisme pour combattre les agressions.

Suite au soin, le corps se relâche et commence à opérer seul son processus de guérison. Comme à l’image de la fièvre : le corps cherche un nouvel équilibre, et dans ce processus, des réactions relatives au système nerveux, au système immunitaire, à la circulation sanguine et aux muscles (entre autres) s’opèrent.”

Alexandre Chaptal

Quelles réactions après la séance d’ostéopathie ?

Certaines personnes nous font part d’une fatigue accrue et de cette impression d’être dans le brouillard à la suite du soin. Il s’agit de l’effet rebond le plus fréquent.
Mais la fatigue n’est pas le seul effet secondaire d’un soin d’ostéopathie. Dans certains cas, ces sensations peuvent également s’accompagner de :

  • Céphalées, maux de tête, dans les heures qui suivent la séance
  • Nausées, quelques heures après la séance
  • Vomissements
  • Vertiges
  • Transit perturbé, diarrhée
  • Fièvre
  • Fourmillements, paresthésies
  • Impression de découvrir des zones de son corps

Il s’agit cependant de phénomènes momentanés et rares, mais parfois nécessaires en vue de profiter des bienfaits de la séance.

Un soulagement qui apparaît de manière simultanée

Malgré ces symptômes secondaires évoqués précédemment, nous pouvons remarquer certains soulagements qui arrivent de manière simultanée :

  • Une impression d’être plus droit·e, moins désaxé·e, plus centré·e sur soi même
  • Un sommeil plus réparateur, des nuits plus tranquilles
  • Une meilleure amplitude respiratoire, comme si vous étiez libéré·e d’un corset trop serré
  • Une meilleure mobilité générale du dos mais aussi des articulations
  • Un regain d’énergie dans les 3 à 4 jours suivant le soin
  • La diminution ou la disparition d’une douleur chronique

Les effets immédiats

Vous pouvez présenter des réactions physiologiques en lien avec votre système nerveux végétatif. Des réactions qui régulent les grandes fonctions de votre corps.

C’est ainsi que l’on constate des effets immédiats. Mais aussi des effets qui se produisent durant la séance, qui sont globalement liés au système nerveux central.

« Ces effets sont très intéressants à observer chez certains patients, cela me guide notamment durant le soin. Il arrive par exemple que certains ressentent des bouffées de chaleur, transpirent de façon excessive, constatent une hypersalivation, des gargouillements d’estomac, des maux de tête, une respiration s’accélérant ou au contraire se calmant, etc.

Ce sont des réactions neurophysiologiques souvent très courtes, de quelques secondes, dues au relâchement et à l’apaisement du système, dans le but de retrouver l’homéostasie. »

Cécile Gallart

L’homéostasie2 est la régulation naturelle des paramètres biologiques de votre organisme. Par exemple, la température du corps.

Réactions après séance, des exemples concrets

Fatigue

Il s’agit probablement de l’effet le plus courant.
Suite à une séance, il est courant d’avoir le sentiment d’être dans les vappes durant plusieurs jours. Sensation qui peut s’accompagner d’une fatigue plus ou moins intense.
Généralement, un regain d’énergie se manifeste rapidement. Et les douleurs pour lesquelles vous consultiez disparaissent alors. Elles peuvent perdurer mais en général de manière moins intense, et moins continue.

Maux de dos

Un grand nombre des consultations au cabinet sont relatives aux lombalgies, dorsalgies et cervicalgies.

Pour ce qui est des soins qui visent à traiter les douleurs lombaires, certains de nos patients·es peuvent ressentir des gargouillements dans l’abdomen. Et même une accélération momentanée du transit. Celle-ci survient généralement le jour même ou le lendemain, mais le retour à la normale est très rapide.

« Vous pourriez également ressentir, en plus d’une certaine fatigue et de courbatures, une impression de lourdeur dans les membres inférieurs, un petit peu comme après une séance de sport.

Il arrive aussi que la douleur pour laquelle vous avez consulté augmente dans la journée suivante puis disparaisse rapidement. Cela peut notamment être dû à une augmentation de la circulation sanguine locale, faisant alors légèrement “gonfler” la zone douloureuse.

Pour ce qui est des soins visant à soulager les douleurs dorsales ou au niveau des côtes, la fatigue est aussi bien souvent le premier effet constaté, et peut être accompagnée de courbatures et parfois d’une augmentation momentanée de la douleur locale. »

Clément Arnaudon

Douleurs au cou

Les cervicales sont une zone particulièrement sensible. Il peut arriver à la suite d’un soin sur celles-ci, que vous ressentez comme une sensation d’ébriété légère après la séance. Sensation qui ne dure généralement qu’entre 15 min jusqu’à 1h.

« Une patiente consulte pour des douleurs aux cervicales, survenues du jour au lendemain, sans signe de choc ou de traumatisme particulier. Elle se sent particulièrement fatiguée en ce moment.

À la fin du premier soin, ses douleurs au niveau des cervicales se sont nettement atténuées, mais elle se sent quelque peu dans le brouillard et remarque une certaine fatigue.
Je reviens aux nouvelles quelques jours après le soin : la patiente indique qu’elle a très bien dormi après la consultation, mais que le lendemain, un gros rhume s’est déclaré, chose qui ne lui arrive que très rarement.

Elle fait également état d’une forte douleur dans le bas du dos et la douleur au niveau des cervicales pour laquelle elle était venue consulter (et qui avait été nettement soulagée à la suite du soin), et qui s’est à nouveau réveillée deux jours après. Elle présente aussi des douleurs d’estomac qu’elle associe à quelque chose qu’elle aurait mangé.

Lors d’une 2ème consultation, elle souligne que ses douleurs n’ont duré que trois jours, pour s’estomper peu à peu (avec la présence de temps à autres de quelques pics douloureux).

Pour ce qui est de son rhume, celui-ci n’a duré que quelques jours et ses douleurs aux niveau des cervicales avaient disparues pour laisser place à des tensions lombaires, que nous avons alors traité.»

Alexandre Chaptal

Maux de tête

Parfois des migraines peuvent apparaître après le soin. S’il s’agit de votre motif de consultation initial, elles peuvent être exacerbées temporairement.
L’exacerbation des douleurs peut conduire à une sensation passagère de fébrilité.

Les troubles en lien avec la sphère ORL

« Pour les personnes qui consultent pour des motifs de rhinites allergiques, de sinusites ou encore d’encombrement nasal, les retours varient : certains connaissent des écoulements nasaux plus important ou au contraire une impression de sécheresse nasale. Ces effets sont, comme toujours, momentanés et non systématiques. »

Clément Arnaudon

Les troubles en lien avec la mâchoire

L’ostéopathe travaille sur la mâchoire, pour une mâchoire qui craque ou des problèmes de bruxisme par exemple. Suite à cette séance, une fatigue peut se développer.

« Vous pourriez aussi avoir une impression de changement des repères en bouche (comme par exemple l’impression que les contacts dentaires ont changé) et cela est tout à fait normal s’il s’agissait de rééquilibrer votre articulation temporo-mandibulaire (ou ATM). Certains patients relèvent aussi une salivation augmentée et passagère. »

Clément Arnaudon

Les troubles en lien avec la sphère digestive

Pour ce qui est des soins en ostéopathie relatifs aux problèmes digestifs, les retours de nos patients·es sont très variés.

« Certains peuvent ressentir une variation de l’appétit sur les jours qui suivent une séance, d’autres connaissent des éructations, des flatulences ainsi que des gargouillements bruyants. Bien que plus rares, des crampes ou des spasmes intestinaux peuvent apparaître momentanément.

Le retour le plus fréquent suite à un travail sur le système digestif est cependant positif, avec nombreux des patients nous faisant le retour d’une sensation de légèreté au niveau de l’abdomen. »

Clément Arnaudon

Dans certains cas, les troubles digestifs peuvent sembler très intenses, et leur survenue est déstabilisante.
Comme dans l’exemple ci-dessous.

« Une patiente nous contacte au sujet d’une consultation ayant eu lieu la veille. Inquiète, elle a souffert de fortes diarrhées toute la nuit suite à la consultation.
On lui conseille de garder un œil sur des symptômes associés. Notamment en cas d’apparition de fièvre, et lui conseillons également de consulter son médecin généraliste dans le cas où les diarrhées persisteraient.

Au cours de la conversation, elle nous demande si le fait de ne pas avoir signalé ses troubles digestifs existants lorsque l’ostéopathe lui a posé la question pouvait avoir engendré cela.
Ce n’est pas le cas. La précision de notre toucher et nos techniques palpatoires nous permettent de ressentir ce genre de trouble et dysfonctionnement même si le patient ne le verbalise pas.

Elle nous confie également que son alimentation est particulièrement anarchique, junk food, fast-food, etc. Et que son transit est en fait complètement déréglé : elle alterne des phases de constipation et de diarrhée depuis des mois. Mais avant le soin, elle n’avait pas réalisé qu’il ne s’agissait pas d’un transit normal.

5 jours plus tard, la patiente revient pour un suivi. Elle n’a pas eu de nouvelles diarrhées et son transit s’est nettement amélioré.
Pas d’effet rebond suite au 2ème soin.”

Ce témoignage est à l’image de la métaphore de l’oignon, exposée dans notre article qui explique l’effet rebond.

Les troubles en lien avec la sphère uro-gynécologique

Certaines personnes nous font part d’une grande fatigue, d’une certaine léthargie pendant plusieurs jours suite à un soin en ostéopathie gynécologique.

« Une chose revient aussi bien souvent : ce sentiment d’avoir été écoutée et le réjouissement d’avoir trouvé une alternative douce et naturelle pour pallier aux troubles gynécologiques (comme l’endométriose ou encore un fibrome utérin, parmi tant d’autres).
Et bien qu’il arrive pour certaines femmes d’avoir des envies fréquentes d’uriner et parfois une exacerbation des douleurs gynécologiques et autres douleurs chroniques liées aux troubles gynécologiques momentanées, le cycle menstruel, lui, est bien souvent plus régulier.

Les patientes nous font aussi état de règles moins douloureuses qu’avant la séance et même parfois de la disparition des douleurs de règles. Le transit intestinal est aussi en général moins perturbé avant et pendant les règles et l’on remarque bien souvent une diminution des symptômes prémenstruels (comme les migraine cataméniales) chez nombreuses des patientes reçues au cabinet.

La majorité nous font également état d’un retour d’un sommeil plus réparateur. »
Cécile Gallart

Infection urinaire

« Le motif d’une consultation en ostéopathie peut être très varié, et quel que soit ce motif, l’ostéopathe peut, au besoin, être amené à travailler sur l’arbre urinaire. Par arbre urinaire, comprenez vos reins, votre vessie et vos uretères (ces tuyaux reliant toutes les structures à l’instant citées).

Il arrive de temps en temps que des patientes m’indiquent l’apparition d’une légère infection urinaire.
Lors du soin sur ces structures, le risque d’infection urinaire peut augmenter. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’insiste sur la nécessité de bien s’hydrater dans les 48 heures après le soin dès que je travaille ce système chez mes patients. Hommes comme femmes.

Je vous recommande aussi d’éviter la consommation, dans ces mêmes 48 heures, de sucres car les germes (soit les bactéries) sont particulièrement friands de ces derniers.
Lorsque ces mesures sont adoptées, le risque d’infection urinaire après un soin est particulièrement faible, voire inexistant. »

Youri Bertucchi

Au fil des séances

“Je reçois pour la première fois un patient se plaignant de douleurs lombaires quotidiennes, installées depuis près d’un an. Elles deviennent de vraies crises lorsque sa fatigue et son stress s’accumulent, le tout dans un contexte anxieux. C’est d’ailleurs le cas aujourd’hui. Bien qu’un soulagement immédiat ait eu lieu en fin de séance, les jours qui ont suivi le soin ont été assez difficiles et fatigants pour lui.
Quelques mois plus tard, il consulte à nouveau. Il n’a plus de douleurs musculaires, et observe un réel soulagement quant à son système digestif. Cependant quelques crises au niveau lombaire persistent, bien que plus espacées qu’auparavant. Se sentant à ce moment-là dans une période de grande fatigue, le patient consulte pour éviter de se « bloquer » à nouveau et souhaite effectuer un bilan général.

Le travail global sur des tensions assez anciennes (et pour certaines, à distance de ses douleurs lombaires) a été possible car le patient a consulté en dehors d’une période de crise.
Ce travail, très profond, peut entraîner une fatigue intense.
Le lendemain, au réveil il souffrait d’ailleurs de raideurs importantes au niveau du bas du dos et de difficultés à digérer s’accompagnant de diarrhées.

Cette dernière crise bien que surprenante et quelque peu déroutante en tant que patient, s’est résolue plus rapidement que ses crises habituelles. Depuis, il ne souffre plus que de crises d’intensité faible, plus courtes et bien moins fréquentes”.

Arthur-Yoann Scouarnec

Ostéopathie et sport : effets secondaires

Nombreux·ses sportifs·ves se tournent vers l’ostéopathie pour corriger des déséquilibres, soulager des tensions et des douleurs. Et ainsi affiner leur pratique en vue d’une meilleure performance.
Les effets rebond les plus constatés chez ces personnes concernent bien souvent des douleurs, des raideurs ou des craquements au niveau de l’articulation travaillée. Ils peuvent également avoir des difficultés à marcher. Ou encore ressentir des douleurs musculaires et des courbatures.

Cependant, les effets ne sont pas systématiques. Et dans le cas où ils surviennent, ils ne sont que momentanés et s’estompent peu à peu.

« Voyez l’effet rebond comme un ballon qui, lors de la première impulsion, rebondit d’abord très haut pour ensuite faire peu à peu des rebonds plus petits pour enfin rouler. »
Alexandre Chaptal

Entorse à la cheville – Difficulté à la marche

« Une patiente, joueuse de handball et âgée de 20 ans, a été victime d’une entorse à la cheville, entorse prise en charge par son kinésithérapeute mais pour laquelle il restait quelques restrictions de mobilité.

À la fin de la consultation, elle ne ressentait pas de douleurs particulières et sa cheville était libérée, soulagée de ses restrictions pour lesquelles elle avait consulté.
Pourtant, le lendemain matin, la douleur au niveau de son articulation était ravivée et elle a même eu du mal à marcher correctement pendant une douzaine d’heures, pour ensuite retrouver une mobilité optimale et une disparition de ses douleurs.
Il y a eu une décompensation du système musculaire. Je lui ai conseillé des étirements du mollet et un travail de la souplesse sur l’aponévrose plantaire pour diminuer la gêne.»

Marc Durand

Syndrome de l’essuie-glace – Apparition de nouvelles douleurs

« Un patient de 30 ans, pratiquant la course à pied, consulte car il souffre d’un syndrome de l’essuie-glace au genou droit.

Nous effectuons un travail sur le membre inférieur en question, sur sa hanche, son bassin et enfin sa zone lombaire. En fin de séance, il signale une meilleure sensation, un soulagement certain.

Sur les deux jours suivant la séance en revanche, il connait des douleurs musculaires au niveau de sa cuisse, un claquement au niveau de sa hanche lors de la marche et un inconfort au niveau du bassin, comme une sensation de bassin décalé. Je lui ai donc conseillé des étirements, notamment du psoas, de la cuisse et du piriforme afin de soulager les douleurs.
Ces nouvelles douleurs se sont atténuées peu à peu et son syndrome de l’essuie-glace a disparu 72 heures après la consultation. »

Marc Durand

Douleurs au poignet – Courbatures

« Je reçois au cabinet un patient 26 ans, pratiquant l’escalade et se plaignant de douleurs au poignet et au coude.

Le lendemain de la consultation, il souffre de courbatures au niveau de l’avant-bras et remarque également une sensation dérangeante au niveau de son coude, lorsqu’il est en extension maximale. Il a aussi des tensions au niveau de l’épaule.
Je lui ai conseillé de se masser le bras, et de réaliser des étirements au niveau du pectoral, du trapeze et du rhomboide pour soulager les tensions au niveau de l’épaule,
Ses courbatures, ses nouveaux symptômes et ses douleurs au poignet et au coude (pour lesquelles il m’avait consulté en premier lieu) ont fini par diminuer peu à peu pour complètement disparaître dans les 3 jours suivant la consultation. »

Marc Durand

Cas particulier de la femme enceinte

Côté femmes enceintes, l’effet rebond majoritairement ressenti est une grande fatigue post séance, cependant souvent rapporté comme de la bonne fatigue.

« Le transit intestinal s’en retrouve aussi bien souvent libéré et les maux de têtes de grossesse soulagés. Les soins ont aussi un effet positif sur la circulation veineuse, beaucoup de femmes enceintes nous indiquant notamment des jambes moins lourdes.

On constate aussi bien souvent la diminution ou la disparition de l’éventuelle sciatique et une impression que le bassin est plus mobile après la séance. Il arrive également qu’un bébé présenté en siège se retourne à la suite d’une ou plusieurs séances d’ostéopathie.
Enfin, là aussi, bon nombre de patiente nous font état d’un meilleur sommeil et de nuits plus réparatrices. »

Cécile Gallart

“Une patiente de 30 ans, consulte pour une douleur de hanche survenue la première fois suite à son dernier accouchement il y a plus de deux ans. Douleur inconstante, par crise. Durant la séance, nous avons travaillé sur la vascularisation des organes du petit bassin (utérus, vessie) et sur les membranes qui les rattachent au bassin osseux.
Le lendemain de la séance, elle n’avait plus de douleur à la hanche mais a eu des sensations de tiraillements sur le sein et quelques crampes à l’estomac qui ont duré quelques heures. Après elle n’a plus eu de douleur.”
Éléonore Vincent

Comportement du bébé après une séance d’ostéopathie

« Il est normal en tant que parent de s’inquiéter des symptômes que peut présenter bébé en post séance. Certains parents nous rapportent que bébé semble plus irritable, plus agité, et il arrive que les symptômes soient exacerbés durant quelques jours après la séance.

Et cela est tout à fait normal, son petit corps doit faire face à un nouveau schéma de fonctionnement et s’adapter au travail effectué par le praticien, tout comme chez l’adulte.
Mais globalement bébé est en fait plus calme en post séance, il dort même plusieurs heures après celle-ci. »

Cécile Gallart

Dans le cas où bébé souffre de coliques ou de constipation, son transit redevient rapidement optimal. On observe également une meilleure succion et moins d’air avalé. Mais aussi, la capacité à ingurgiter une quantité suffisante de lait en une seule prise. Cela permet alors de soulager ses coliques, ses reflux gastro-œsophagiens (RGO), ses régurgitations, etc.

On remarque aussi bien souvent que bébé n’a plus de préférence pour un côté à la suite d’une séance. De plus, il est plus mobile au niveau de sa tête, en cas de torticolis par exemple.

Mais parfois, il arrive que ces effets positifs soient sources d’inquiétude. Par exemple, des parents nous appellent inquiets, car bébé dort pendant des heures. Alors qu’au préalable, bébé avait un sommeil très difficile. Ou encore parce que bébé, très constipé d’habitude, remplit sa couche plusieurs fois suite au soin.
Un changement perçu comme brutal, même s’il s’agit du résultat espéré.

Partagez avec nous vos retours post-séance pour enrichir cet article avec vos témoignages !

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.ra-sante.com/osteopathie-corps-effet-rebond-effets-secondaire-douleurs-reaction.html[]
  2. https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-homeostasie-13763/[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • CHAABANE Najat says:

    Bonjour,

    Je découvre votre page avec grand intérêt. Souffrant de céphalées chroniques et ayant vécu le fameux désert médical médecins et neurologues, Je me suis tournée vers lostheopathe. 1ere séance (bilan posture et bassin) sans effet rebond. 2eme séance effet rebond des ke lendemain mes céphalées ont empirer ainsi que mes acouphènes, des sueurs au dos, et des courbatures épaules. Pensez vous que cela soit normal et bénéfique pour mon processus de guérison ? (Mon ostheo ne s’est pas étaler sur l’effet rebond) Merci d’avance pour votre réponse. Bien cordialement.
    Mme CHAABANE

    • Cabinet B says:

      Bonjour Mme Chaabane,

      Merci de nous avoir fait part de votre expérience.

      L’effet rebond peut survenir sur la 2ème séance et non la 1ère ou sur les suivantes. Comme vous le décrivez, ces symptômes sont normaux après une séance avec une augmentation parfois des douleurs qui font l’objet de la consultation. Le corps doit intégrer les nouvelles informations fournies par le traitement.
      Lorsque cela survient cela signifie que le corps réagit et cette réaction peut arriver au bout de la 2ème séance.
      Cela ne veut pas dire pour autant qu’aucun changement n’a eu lieu au cours de la 1ère séance. Mais simplement, que ces changements n’étaient pas encore perceptibles. Voilà pourquoi, parfois, il est nécessaire de faire plusieurs séances.
      En consultation, nous avons pour habitude de prévenir nos patients de cet effet. Ils peuvent nous faire part de leurs doutes ou inquiétudes, vite dissipées lorsque l’on explique les causes de cet effet rebond.

      Bonne continuation,

      L’équipe du Cabinet B Ostéopathie

  • Bougeard Nathalie says:

    Bonsoir,
    Après une séance d’ostéopathie quelques jours après est apparue des fourmillements dans la main droite. Cela fait maintenant 1 mois et les fourmillements sont encore présents, alors qu’avant je n’ai jamais eu de fourmillements. Cela est vraiment gênant, que faut-il faire?

    Dans l’attente de votre réponse.

    Cordialement.

    • Cabinet B says:

      Bonjour Mme Bougeard,

      Nous vous remercions pour votre témoignage.
      Nous vous conseillons de vous rapprocher de l’ostéopathe qui vous a vu en consultation. Il nous est difficile de vous donner un quelconque pronostic sans vous avoir vu en consultation. Il arrive parfois que des douleurs, des fourmillements apparaissent après une séance d’ostéopathie. Nos patients nous font part des différents symptômes qu’ils ressentent et il est parfois nécessaire d’assurer un suivi. Lors d’un traitement il est possible qu’un blocage sous-jacent apparaisse et se manifeste après la séance.

      Cordialement

      L’équipe du Cabinet B ostéopathie

  • Lilly says:

    Bonjour
    Je m’appelle Lisian j’ai 32 ans. Je suis allée il y a 4 jours chez l’ostéopathe pour une sciatique et depuis je n’ai plus mal. Par contre je suis super anxieuse, est-il normal? =(

    • Cabinet B says:

      Bonjour Lisian,

      Merci d’avoir réagi à notre article.
      La séance en ostéopathie a pour but de trouver la cause d’un blocage et de la traiter en tenant compte de l’environnement dans lequel évolue la personne. Dans votre cas, la séance a soulagé votre sciatique mais a aussi pu mettre en exergue une certaine anxiété qui a pu déclencher la sciatique au départ. Il arrive parfois également que la douleur soit un point d’accroche lorsque l’on est dans une situation inconnue, de stress. La douleur est quelque chose que l’on peut parfois gérer et à laquelle on s’accroche. Lorsque celle-ci disparaît, on perd notre point d’accroche. Attention toutefois il s’agit là d’un exemple, cela ne veut pas dire pour autant que cela est votre cas. Nous vous conseillons de vous rapprocher de l’ostéopathe qui vous a eu en consultation afin de lui faire part de votre questionnement.

      Cordialement

      L’équipe du Cabinet B ostéopathie

  • Maria Guerrero says:

    Bonjours je suis allée chez un ostéopathe pour des vertige il m’a manipuler les cervicale est ma dit que j’avais un troma du à un accident de 30 ans depuis ce matin réveil avec une grosse grosse angoisse est fatiguer

    • Cabinet B says:

      Bonjour Mme Guerrero,

      Merci pour votre commentaire.
      Il arrive parfois qu’après une séance qu’il y est ce ressenti. Notamment lorsque l’on travaille une zone sur laquelle il y a eu un ancien traumatisme. Cela peut réveiller une certaine appréhension et de l’angoisse (comme si vous veniez de revivre ce traumatisme).
      Il est normal de ressentir une grosse fatigue car le corps doit s’adapter au traitement qui vient d’être fait. Cela prend en général 48 à 72h parfois plus, chacun réagit différemment.
      Nous vous conseillons de vous rapprocher de l’ostéopathe qui vous a reçu en consultation pour lui faire part de vos symptômes et discuter avec lui de vos ressentis.

      Cordialement

      L’équipe du Cabinet B ostéopathie

Laissez un commentaire