Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Croiser les jambes est-il mauvais pour la santé ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ne pas croiser les jambes
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Croiser les jambes est un réflexe. Au travail, en attendant le bus, en mangeant. Assis·e derrière son bureau ou allongé·e dans son lit, il est très fréquent de croiser les jambes.

Parfois, croiser les jambes est une question de confort. D’autres fois, cette position vous fait gagner en assurance, vous vous sentez plus en confiance.

Pourtant, cette position, bien que normalisée, n’est pas optimale

Dans cet article, il n’est pas question de vous interdire de croiser les jambes. Mais seulement de comprendre en quoi cette position peut créer des tensions. Tensions que vous pouvez éviter en adoptant une posture plus adaptée.

On vous explique.

Pourquoi vaut-il mieux éviter de croiser les jambes ?

Ce geste, si anodin soit-il dans notre quotidien, peut avoir des effets néfastes à la longue sur notre corps.

Troubles vasculaires et circulation sanguine

En premier lieu, le croisement de jambes comprime une zone vasculaire importante à l’arrière du genou. Cela engendre un mauvais retour veineux et donc potentiellement des troubles de la circulation sanguine.
Vous pouvez notamment le ressentir, quand après plusieurs minutes vous commencez à avoir des fourmillements dans la jambe, le pied. D’ailleurs quand c’est le cas, vous avez sûrement le réflexe de décroiser pour recroiser de l’autre côté.
A la longue, le retour veineux ne se fait pas correctement. Vous allez alors commencer à ressentir une sensation de jambes lourdes. Et cela augmente les risques de varices.

Croisement de jambes chez la femme enceinte

Les troubles vasculaires et de circulation sanguine sont d’autant plus présents chez les femmes enceintes.
En effet, celles-ci voient leur afflux sanguin augmenter car le corps travaille pour 2. C’est notamment à travers l’artère fémorale que le fœtus est irrigué de son flot sanguin. L’artère fémorale se situe le long du fémur entre la hanche et l’arrière du genou. Lorsque l’on croiseles jambes, cette dernière est comprimée et donc le processus d’irrigation est ralenti.

Troubles posturaux : mal de dos et usure des hanches

Lorsque vous avez l’habitude de croiser les jambes, vous avez aussi souvent tendance à favoriser un côté plutôt que l’autre. Ainsi, votre jambe surélevée par rapport à l’autre crée une asymétrie. De cette façon, vous fragilisez peut-être aussi vos lombaires.
Du fait de cette asymétrie, le corps s’ajuste automatiquement pour la compenser et tenter de garder un axe droit. Ainsi, le bassin effectue une bascule.
Cette torsion, au fil du temps, peut donner lieu à de vives douleurs au niveau de la colonne vertébrale. Mais aussi au niveau des fessiers. De plus, la répétition favorise les risques de sciatique, de lumbago ou aussi de scoliose.
En outre, les tensions au niveau de la colonne peuvent engendrer des vertiges ou des maux de tête.

Troubles du périnée, mycoses et cystites

Certaines personnes sont sujettes aux troubles gynécologiques tels que les mycoses ou les cystites régulières. Même s’il existe une prédominance des cystites pour les femmes, les hommes aussi y sont sujets.
Et justement, le croisement des jambes, par les frottements répétés qu’il occasionne, favorise l’apparition de ces troubles.

Aussi, cette posture peut troubler votre périnée. En effet, votre bassin est désaxé ce qui empêche la contraction du périnée. Contraction pourtant naturelle et habituelle en position assise.
Tout cela entraîne une baisse de tonicité de votre périnée. Des fuites urinaires ou des problèmes lors des rapports sexuels peuvent survenir.

Fatigue et concentration

Croiser les jambes vous donne peut-être l’impression de vous concentrer.
Ainsi, assis·e les jambes croisées, vous pensez pouvoir mieux vous focaliser sur les tâches que vous devez faire. Malheureusement ce n’est pas le cas. C’est même plutôt l’inverse.

Quand vous croisez les jambes, vos muscles ne sont pas relâchés. Au contraire, ils sont très contractés, votre corps tente de se recentrer, vos muscles travaillent en permanence. Cela a pour conséquence de la fatigue et quand la fatigue est là, la concentration est moindre.

Des astuces pour démêler ses jambes

Si vous souffrez de tensions dues à cette position, votre ostéopathe peut vous soulager.
Néanmoins, cela ne sera que passager. Une fois les jambes de nouveau croisées, les tensions réapparaissent.

Mais quelques astuces simples peuvent être mises en place au bureau ou à la maison. Elles permettent de vous défaire doucement de ce geste naturel et d’adopter une posture plus adéquate.

Les voici :

  • mettez quelque chose au sol entre vos pieds.
  • vous pouvez vous asseoir sur le bord de votre chaise. Dans cette position, la répartition du poids est homogène au niveau de la colonne vertébrale.
  • optez pour un ballon de gym en guise de chaise. Le mieux est de l’utiliser 15/30 minutes plusieurs fois par jour. Il n’est pas conseillé de passer la journée dessus.
  • enfin, pensez aux bureaux debout si cela est possible dans votre environnement de travail.

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire