Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Syndrome du canal carpien et ostéopathie, quels résultats ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
ostéopathie canal carpien
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Le syndrome du canal carpien est une atteinte qui touche la main et le poignet. Il est parfois appelé syndrôme du tunnel carpien. Le terme canal carpien tire d’ailleurs ses racines du grec « karpos ». Cela signifie « jointure de la main et du bras ».

Ce syndrome est causé par l’irritation ou la compression du nerf médian.

Les femmes entre 40 et 60 ans semblent être trois fois plus touchées par ce syndrôme que les hommes1.
On l’observe également chez les personnes qui effectuent des gestes répétitifs, notamment dans leur travail. Ainsi, de manière générale, les personnes qui exercent des métiers manuels sont plus touchées.

Dans cet article, nous vous présentons les symptômes et les causes de cette atteinte de la main. Mais aussi et surtout, nous vous indiquons quels traitements sont possibles.

Atteinte du canal carpien : les symptômes

Le syndrôme du canal carpien est à l’origine de plusieurs symptômes.
Si vous êtes atteint·e par ce syndrôme, vous ressentez sûrement un ou plusieurs de ces symptômes :

  • Douleurs et fourmillements. La douleur a tendance à irradier dans le pouce, l’index, le majeur et la moitié de l’annulaire. Vous ressentez aussi parfois des fourmillements et la sensation que votre main est en feu.
  • Difficultés à effectuer un geste simple. Conduire, se brosser les dents, téléphoner ou taper sur le clavier d’un ordinateur sont parfois des tâches difficiles à accomplir. Malheureusement, avec le temps et l’avancement du syndrome, ces gestes deviennent de plus en plus compliqués à réaliser.
  • Perte de sensibilité. Les engourdissements se transforment généralement en une perte de sensibilité au niveau des doigts. On parle alors d’hypoesthésie2.

Lorsque le syndrome du canal carpien évolue et s’aggrave, il peut malheureusement devenir permanent.

Syndrome du canal carpien : les causes

Avant d’en venir aux causes de ce trouble, il convient d’aborder l’anatomie de la main et de l’avant-bras.

Le point anatomie

Le canal carpien est une zone qui contient différents tendons et nerfs. Elle se trouve entre la main et le poignet. Et elle englobe notamment les tendons fléchisseurs des doigts et un nerf appelé « nerf médian ».

Ce nerf est essentiel au sens du toucher et du tact. C’est d’ailleurs lui qui innerve le pouce, l’index, le majeur et la moitié de l’annulaire. Il est le moteur des muscles de la paume de la main et du pouce.
Cette zone anatomique se compose aussi du plancher osseux,constitué des os du poignet. Également, du ligament transverse qui se situe au-dessus du poignet.

Les causes

Plusieurs facteurs peuvent causer le syndrôme du canal carpien :

  • L’inflammation des tendons. Cela peut être dû à un traumatisme du poignet ou des mouvements répétés par exemple. Lors de ces derniers, les tendons fléchisseurs sont victimes d’une inflammation du fait de leur frottement dans leur gaine. Cette inflammation cause un gonflement des tendons qui vient alors comprimer le nerf médian et le système vasculaire.
  • Le syndrôme endocrinien. Il a été démontré que certaines perturbations hormonales causent le syndrome du canal carpien. Il peut s’agir du diabète, de la ménopause, de pathologies thyroïdiennes ou encore d’une grossesse, entre autres.
  • Des facteurs plus généraux. Le tabagisme, le surpoids ou encore l’arthrose peuvent causer ce syndrôme. Enfin, la pratique de certains sports peut aussi causer le syndrome du canal carpien. Par ailleurs, le stress est aussi un facteur qui aggrave ce syndrôme.

Comment savoir s’il s’agit bel et bien du syndrome du canal carpien ?

À la moindre douleur et sensation de fourmillements au niveau de vos trois premiers doigts, parlez-en à votre médecin. L’examen clinique permet en effet de déceler rapidement l’apparition de ce syndrome.

Le diagnostic

Votre médecin pose un diagnostic grâce à la description de vos maux ainsi qu’à ces tests de provocation :

  • La manœuvre de Phalen. Il s’agit ici d’amener le poignet en flexion forcée à 90 degrés et à maintenir cette position sur une durée d’une minute. L’apparition de fourmillements au niveau de l’extrémité de l’index ou du majeur ou encore d’une douleur au niveau du poignet sont le signe d’une atteinte du canal carpien.
  • Le signe de Tinel. Ce test consiste à percuter la zone du nerf médian et plus particulièrement la face palmaire du poignet à l’aide d’un marteau réflexe qui provoque une sensation de choc électrique. Les fourmillements causés par ce test sont le signe d’un syndrome du canal carpien.
  • Le test de Durkan. Le praticien comprime ici avec ses doigts le nerf médian. Si vous souffrez du syndrôme, ce test reproduit un engourdissement ou des fourmillements au niveau de vos doigts.

L’importance du diagnostic différentiel

Des examens complémentaires, couplés aux tests permettent d’apposer un diagnostic différentiel. En effet, certaines pathologies peuvent avoir des symptômes similaires au syndrome du canal carpien. C’est le cas par exemple de la névralgie cervico brachiale, la maladie de Dupuytren ou encore les doigts à ressaut.
Ainsi, un électromyogramme de la main3 est parfois nécessaire pour évaluer la fonction et la performance du nerf. L’échographie, quant à elle, permet de mettre en évidence une masse sur le nerf, une tumeur ou encore une anomalie anatomique. Ces dernières nécessitent une prise en charge exclusivement chirurgicale.

Syndrome du canal carpien : quel traitement ?

S’il n’est pas traité, ce syndrôme peut entraîner des séquelles irréversibles du fait de la compression trop longue du nerf. Il peut s’agir d’une perte de sensibilité totale et d’une atrophie des muscles de la main.
Ainsi, il est important que vous suiviez un bon traitement.

Il faut d’abord identifier et limiter les facteurs aggravants comme la posture au travail ou l’utilisation répétée de certains objets. Il faut également veiller au repos.

Votre médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires, une injection de cortisone et également vous suggérer de porter une attelle. Mais ce sujet reste à discuter directement avec votre médecin.

Si ces traitements ne fonctionnent pas, une opération du canal carpien est parfois envisagée.

Aussi, des alternatives naturelles comme l’ostéopathie peuvent constituer un bon traitement.

Syndrome du canal carpien et ostéopathie

L’ostéopathie est une bonne alternative dans la prise en charge du syndrome du canal carpien. Elle propose un traitement naturel de ce syndrome.

Cependant, dans certains cas l’ostéopathe n’est pas en mesure d’intervenir. Par exemple, lorsqu’il existe une lésion nerveuse causée par un traumatisme violent du poignet. Ou bien quand il existe une masse sur le nerf qui cause une impotence fonctionnelle sévère.

En ostéopathie, le traitement du syndrome du canal carpien sous-entend un travail de fond qui nécessite du temps. Plusieurs séances sont en effet indispensables à une bonne prise en charge.
Par ailleurs, il est important de consulter dès que vous ressentez les symptômes. De nombreuses personnes tardent à consulter car elles pensent que ces douleurs dans la main sont anodines.

Votre ostéopathe peut soulager le syndrome du canal carpien dans le but de reculer ou d’éviter la chirurgie. Cela se fait par des manipulations douces dans l’environnement immédiat mais aussi à distance. Mais que fait l’ostéopathe, au juste ?

La décompression du nerf

Le travail de l’ostéopathe consiste d’abord à décomprimer le nerf au niveau du poignet, mais ce n’est pas tout. Le trajet de ce nerf est également important, ainsi que sa source, au niveau des cervicales. En effet, un blocage au niveau des cervicales peut déjà altérer l’information nerveuse. Et également accentuer l’effet compressif par la moindre contrainte au poignet.

Les techniques généralement employées et qui sont les plus efficaces sont les techniques dites myofasciales et structurelles. Retour sur ces techniques ostéopathiques.

Les techniques myofasciales

Ces techniques consistent dans un premier temps à relâcher les blocages tissulaires qui compriment le nerf médian sur son trajet.

Pour ce faire, l’ostéopathe part des cervicales et descend jusqu’à votre poignet pour se concentrer particulièrement sur votre avant-bras. Pourquoi ? Car il s’agit d’une zone de contrainte de par le système musculaire et facial. Ici, facial désigne les fascias, les enveloppes qui recouvrent vos muscles et vos organes.

Les techniques structurelles

Les techniques structurelles, quant à elles, visent à relâcher les contraintes articulaires au niveau du poignet et du coude. Mais aussi, au niveau des côtes, car elles peuvent venir altérer les mouvements de l’épaule.

L’ostéopathe s’intéresse également au système musculaire qui régit essentiellement les mouvements d’épaule. Votre épaule interagit avec vos dorsales. Et si un blocage est présent à ce niveau, cela impacte les mouvements de votre épaule.

Des exercices complémentaires

Certains exercices permettent de travailler sur la libération du nerf. Des séances de kinésithérapie couplées à des séances d’ostéopathie permettent d’avoir de très bons résultats. Ainsi, elles peuvent permettre de repousser la chirurgie voire d’éviter d’avoir recours à l’opération du canal carpien.

Par ailleurs, vous pouvez tout à fait adopter quelques gestes simples pour prévenir et soulager ce trouble.
Voici quelques exemples :

  • Faites quelques exercices : pensez à faire travailler régulièrement vos poignets.
  • Veillez à garder une bonne posture : si vous travaillez sur l’ordinateur, veillez à bien vous positionner. L’idéal est d’avoir les coudes en angle droit. D’ailleurs, il en va de même avec vous genoux et surtout, évitez de croiser les jambes.
  • Pensez à acquérir du matériel ergonomique : la souris et le clavier de l’ordinateur amènent souvent la cassure du poignet. Ce qu’il faut éviter au maximum. Il existe des souris et claviers ergonomiques qui reposent le poignet.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-canal-carpien/comprendre-syndrome-canal-carpien[]
  2. https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Symptomes/Fiche.aspx?doc=hypoesthesie[]
  3. https://www.topsante.com/medecine/examens-medicaux/comment-se-deroule-un-electromyogramme
    []

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire