Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Torticolis congénital chez le bébé : quelle est l’efficacité de l’ostéopathie ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
torticolis congénital ostéopathe ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Bébé à des difficultés à tourner la tête d’un certain côté ? Vous remarquez une certaine asymétrie dans ses mouvements ? Quand vous mettez bébé sur le dos, sa tête et son corps sont penchés d’un côté ?

Il peut s’agir d’un torticolis congénital.
C’est une raideur localisée au niveau de son cou qui limite bébé dans ses mouvements. Ce blocage engendre alors des positions asymétriques.

Le torticolis congénital du bébé est fréquent, mais des solutions douces et efficaces permettent de le soulager. Notamment l’ostéopathie.

Qu’est-ce que le torticolis congénital chez bébé ?

Le torticolis vient du latin tortum collum à savoir cou de travers.

Le torticolis congénital est généralement identifiable dès la naissance, ou dans les semaines qui suivent la naissance.
Néanmoins, il n’est pas facile de le repérer en tant que parent, tout simplement car vous n’y êtes pas formé·es.

Il en existe trois grandes formes : musculaire, posturale, ou encore osseuse, bien que plus rare.

Les formes de torticolis congénitales

Le torticolis musculaire, le cas le plus fréquent. Il représente 80% des cas. Il se caractérise par un manque de souplesse des muscles du cou du bébé. Ce qui entraîne une asymétrie permanente de la tête et du cou du nourrisson par rapport à son buste.
Le torticolis positionnel, le cas le moins grave. Il s’agit ici d’une préférence de position. Bébé est alors plus confortable dans une position plutôt qu’une autre. Ici, le torticolis est généralement souple et bébé a toute sa mobilité. Mais c’est tout le corps qui est penché d’un côté, avec une rotation de la tête très importante.
Le torticolis osseux, le cas le plus rare. Cette forme de torticolis peut être due à une malformation osseuse, à un mauvais placement des vertèbres. Ou encore à une anomalie du système nerveux. Ce type de torticolis n’est pas réductible et nécessite généralement une intervention chirurgicale.

Les symptômes du torticolis congénital chez bébé

Dans de nombreux cas, le torticolis congénital est associé à une plagiocéphalie. C’est une déformation du crâne de bébé et notamment un aplatissement à l’arrière ou sur un côté de son crâne. Car son crâne est très malléable sur ses premières semaines. Alors, si bébé a tendance à plus pencher sa tête d’un côté que de l’autre, cela va engendrer une plagiocéphalie. Que l’on appelle d’ailleurs le syndrome de la tête plate.

Ces déformations, si elles ne sont pas traitées à temps, peuvent engendrer des troubles visuels ou auditifs. Mais aussi des troubles psychomoteurs.

Titre 3 de l’article

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus iaculis est suscipit massa congue, et aliquam sapien feugiat. Nam ut sagittis libero, ac consectetur sapien. Sed at ante non velit rutrum egestas eget nec sem. Sed at tempus nibh. Aenean tempor, nulla sed rhoncus porta, massa tortor pretium leo, ac vulputate ipsum magna ut velit. Proin maximus, neque sit amet gravida porta, tellus dolor scelerisque nulla, at elementum nunc nisl pulvinar metus. Donec molestie pharetra

Quelles sont les causes du torticolis chez le bébé ?

Les causes du torticolis congénital sont multiples. Mais elles remontent fréquemment à des pressions durant la grossesse ou l’accouchement. D’ailleurs, congénital vient du latin congenitus, qui signifie né avec.

Durant la grossesse, il est possible que bébé ai eu un mauvais positionnement intra-utérin. Ce qui favorise les tensions de certains muscles. Il peut en résulter d’autres malpositions au niveau des hanches, des pieds, ou encore de la colonne vertébrale.
Et parfois, c’est à la naissance que ces pressions arrivent. Avec notamment l’utilisation de certains instruments pour aider à l’accouchement : forceps, spatules, etc. Mais aussi par certaines tractions faites au niveau de la tête et du cou du·de la nouveau-né·e.

Ces interventions peuvent venir déséquilibrer le système musculaire, notamment au niveau de la tête et du cou de bébé. Alors, la tête de bébé pivote et s’incline du côté opposé, entraînée par les muscles du cou qui se rétractent.

Détecter le torticolis chez bébé

Si bébé souffre d’un torticolis congénital, vous pouvez remarquer que sa tête est souvent tournée du même côté. Et ce même si son regard est orienté de l’autre côté.

Alors, vous constatez que quelque chose ne va pas, car bébé tourne toujours la tête du même côté. Ou que ses positions ne semblent pas confortables.

Cette vigilance, permet en général un diagnostic rapide par votre médecin, puisque 50% des cas sont décelés avant que le bébé ait 2 mois1.

Votre médecin vient ensuite identifier clairement les causes et le type de torticolis. Mais aussi écarter les éventuels signes de gravité qui nécessitent une prise en charge médicale spécialisée :

    • une malformations à la naissance,
    • une adénopathie : gonflement des ganglions lymphatiques.
    • ou encore une tumeur.

Diagnostic du torticolis postural

Cette forme de torticolis est due à une position préférée de bébé. Ici, lorsque vous tournez sa tête, il n’y a pas de résistance et aucune douleur. D’ailleurs, bébé ne pleure pas.
Cette position préférentielle peut aussi résulter d’une position antalgique. C’est une position adoptée spontanément pour atténuer la douleur. Et qui peut être causée par un reflux gastro-œsophagien RGO par exemple, fréquent chez les bébés.

Diagnostic du torticolis musculaire

Ici, vous pouvez remarquer une résistance et des douleurs quand il s’agit de tourner la tête de bébé. Et au toucher, vous pouvez observer une masse au niveau du muscle sterno-cléido-mastoïdien. C’est un gros muscle oblique situé de chaque côté du cou.

Aussi, vous pouvez identifier comme une sensation de corde dure au toucher.

Torticolis chez bébé : quels traitements ?

Si le torticolis congénital est fréquent chez les nouveaux né·es, c’est une atteinte à soulager rapidement. Au risque de voir se développer d’autres troubles, comme la plagiocéphalie.
En effet, la plagiocéphalie peut entraîner des troubles d’ordre esthétiques. Comme un œil plus petit que l’autre, ou encore un côté du crâne plus plat que l’autre. En revanche, dans le cas d’une plagiocéphalie sévère ou non traitée à temps, des troubles psychomoteurs peuvent apparaître. Ainsi que des problèmes visuels.

Mais pris à temps, des traitements existent. En effet, des soins en ostéopathie soulagent le torticolis congénital chez bébé. Les causes exactes du torticolis sont alors déterminées afin d’adapter le meilleur soin.
En général, trois ou quatre séances sont alors nécessaires pour le·a soulager.

Dans certains cas, il peut être intéressant de coupler l’accompagnement avec la kinésithérapie.

Torticolis congénital et ostéopathie

La prise en charge immédiate et dès les premiers jours de bébé permet un traitement rapide. Les techniques sont douces et indolores afin de retrouver une bonne mobilité et un bon équilibre. Il n’est d’ailleurs pas rare que nous intervenions directement en maternité ou maison de naissance.

Car lorsque le torticolis est installé depuis longtemps, il est plus difficile d’obtenir des résultats pérennes. C’est pourquoi il est important de signaler à votre pédiatre ou ostéopathe toute asymétrie marquée chez bébé.

Dans le cas d’un torticolis osseux, la prise en charge est chirurgicale. Votre ostéopathe intervient alors seulement après l’éventuelle opération afin de soulager bébé de ses tensions.
Quoi qu’il en soit, votre praticien·ne est à même de déterminer la meilleure prise en charge. Et de vous orienter vers le·a professionnel·le de la santé adéquat si besoin.

Gagner en confort et mobilité

Lorsque bébé présente un torticolis congénital, les techniques de soins permettent de récupérer la rotation de la nuque. Afin de regagner du confort grâce à une meilleure rotation de sa tête.

Mais ils soulagent aussi l’ensemble de son corps. Car ce torticolis peut venir du système musculaire cervico-dorsal lui-même. Ou bien être l’expression d’autres tensions :

      • nerveuses,
      • diaphragmatique,
      • viscérales thoraciques,
      • viscérales abdominales,
      • pelviennes : os, muscles, organes.

Le torticolis congénital peut n’être qu’un symptôme dans tout ce système. C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs soins sont en général nécessaires pour un résultat pérenne.

Soulager les tensions

Votre ostéopathe va relâcher les tensions au niveau du crâne de bébé. Car c’est notamment à la base de celui-ci qu’émergent les nerfs qui innervent le système musculaire. Comme les trapèzes ou encore le muscle sterno-cléido-mastoïdien, ce muscle oblique qui sert à la rotation et à l’inclinaison de la tête.

Aussi, par l’observation de la base du crâne, votre ostéopathe vérifie le bon fonctionnement d’autres nerfs. Et notamment ceux qui interviennent dans le mécanisme de succion et de digestion, comme le nerf vague par exemple.

Enfin, les soins en ostéopathie se concentrent aussi sur les hanches et le bassin de bébé. Et cela pour l’aider à retrouver un bon équilibre postural.

Nos Conseils

        • Stimulez votre bébé2, et essayez de lui faire tourner la tête via des sollicitations visuelles ou sonores.
        • Veillez à alterner le bras avec lequel vous tenez bébé. Et alternez votre manière de le·a porter.
        • Aussi, pensez à alterner le côté lors de la prise du biberon ou lors de l’allaitement. Votre consultante en allaitement peut vous accompagner dans cette adaptation.

Enfin, au moindre doute, et afin d’éviter d’éventuelles complications, parlez-en à votre pédiatre ou à votre ostéopathe. Et surtout, n’hésitez pas à consulter les questions quand il s’agit d’emmener bébé chez un ostéopathe.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4725664/[]
  2. https://www.lamaisondesmaternelles.fr/article/eveiller-et-stimuler-votre-nouveau-ne[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire