Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Pourquoi consulter un ostéopathe en cas de reflux gastro-oesophagiens (rgo) chez bébé ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
rgo bébé ostéopathe reflux
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Le RGO , ou reflux gastro-oesophagien, est très fréquent chez les nouveaux-né·es et les nourrissons. Il s’agit d’ailleurs d’un des motifs de consultation les plus fréquents en ostéopathie pédiatrique.
Nous vous proposons ici une explication détaillée sur le traitement des RGO grâce à l’ostéopathie.

Comment reconnaître le RGO chez un bébé ?

Distinguer régurgitation, vomissement et RGO

  • Régurgitations : elles ont lieu sans effort de la part de bébé. Le contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage de façon passive. Les régurgitations sont de petites quantités.
  • Vomissement : Lorsque bébé vomit, ses muscles abdominaux se contractent. Bébé est obligé de forcer pour évacuer les aliments en partie digérés. Les vomissements peuvent être assez importants en quantité. Si bébé vomit en jet, il faut être vigilant·e à une éventuelle allergie. Aux protéines de lait de vache notamment, très fréquentes chez les bébés.
  • RGO : le RGO prend deux formes, interne et externe. Le RGO interne est difficile à diagnostiquer car bébé ne ressort rien.

Les 1ers signes de reflux peuvent être difficiles à détecter pour les jeunes parents.
En effet, le 1er indicateur peut être une toux chronique que provoque l’acidité du reflux.
Mais les reflux ne sont pas pour autant extériorisés. Ensuite, il convient de faire la distinction entre des régurgitations et des reflux gastro-oesophagiens ou RGO, et des vomissements.

Reflux gastro-oesophagien

Le RGO se manifeste par des régurgitations bénignes de faible volume après les repas.
Si votre bébé pleure mais est soulagé par son rot, c’est le signe que l’air la·le gène. C’est tout à fait fréquent.
En revanche, il peut s’agir aussi d’un reflux gastro-oesophagien. C’est probablement le cas si bébé pleure, grimace et prend une posture en extension après le rot.
Parfois il n’y a pas de régurgitations, car le contenu gastrique peut remonter dans l’œsophage sans remonter jusqu’à la bouche. On parle alors de RGO interne.
Néanmoins, vous pouvez constater que bébé se tortille beaucoup durant la digestion. Également, vous pouvez apercevoir des paillettes sur sa langue.
Les RGO apparaissent en général avant l’âge de 3 mois et ils disparaissent souvent avant l’âge de 18 mois1.
Toutefois, de nombreux enfants et adultes présentent toujours des reflux gastro-oesophagiens, seulement ceux-ci sont rarement associés à des vomissements.

Complications

Dans certains cas, le RGO peut être plus sévère. Fréquence des régurgitations très élevée, et notamment à distance des repas. Jet accompagné de sang, perte de poids, refus de s’alimenter, etc. Dans ce cas, il faut consulter votre pédiatre sans attendre. Vous pouvez aussi vous rendre aux urgences si votre pédiatre ne peut pas vous recevoir dans les heures qui suivent. Les troubles ORL peuvent aussi être un indicateur de reflux. C’est notamment le cas des toux chroniques, des otites, etc.

Qu’est-ce qui provoque les RGO

Les reflux sont généralement dûs à l’immaturité du système digestif de bébé. Cela lui permet d’évacuer rapidement quelque chose de mauvais par exemple, en l’expulsant automatiquement. C’est une sorte de sécurité.

Il existe une jonction entre l’oesophage et l’estomac, on l’appelle le cardia. Il ressemble à une sorte de clapet anti-retour et permet d’éviter la remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage2. Mais ce clapet n’est pas complètement formé chez le bébé avant ses 6 mois. ge auquel arrivent en général les 1ères dents, et donc le passage à une nourriture plus solide que le lait.
Également, les reflux peuvent être aggravés lorsqu’ils sont associés à d’autres facteurs. Par exemple, à un manque d’élasticité de l’estomac, ou des tensions qui peuvent l’empêcher de s’élargir. Ou encore un lait non adapté ou un repas trop riche en quantité.
L’alimentation liquide des bébés facilite quant à elle cette remontée dans l’œsophage.

Pourquoi consulter un ostéopathe pour RGO ?

L’ostéopathie propose de nombreuses techniques en cas de RGO, chez le bébé, mais aussi chez l’adulte.
Il s’agit d’ailleurs d’un des motifs les plus fréquents chez les nourrissons, avec les troubles du sommeil.
Veillez à consulter un·e ostéopathe spécialisé·e dans la prise en charge des nourrissons.
En effet, les techniques spécifiques à la prise en charge des bébés sont particulièrement douces. Et elles respectent la santé de bébé.
Une formation spécifique à la prise en charge pédiatrique est nécessaire pour que l’ostéopathe adapte ses techniques aux plus petits.

Néanmoins, certaines formes plus graves de reflux doivent être prises en charge par votre médecin traitant·e.
Votre ostéopathe est tout à fait à même de détecter les cas pour lesquels son intervention ne suffit pas. Et de vous rediriger vers le professionnel de santé indiqué.

Que fait un ostéopathe pour reflux chez bébé ?

Les axes de travail sont différents d’un bébé à l’autre. En effet, car les reflux peuvent être causés par un ou plusieurs facteurs qui diffèrent d’un bébé à l’autre.
L’ostéopathe va pouvoir agir de manière efficace sur les reflux chez votre bébé grâce à plusieurs champs d’actions complémentaires.


Il est important de traiter les RGO, retrouver une bonne mobilité viscérale, et relâcher les tensions à ce niveaux, car la multiplication des reflux gastriques peut entraîner une oesophagite.
Pierre Cantarel
Ostéopathe pédiatrique

Ostéopathie viscérale

Un travail sur la sphère viscérale, c’est-à-dire l’oesophage et l’estomac, permet notamment de libérer les tensions présentes. Mais aussi, de redonner leur mobilité aux organes.
L’ostéopathe se concentre sur la cage thoracique de votre bébé.
En effet, durant la grossesse certaines positions foetales peuvent être sources de tensions. L’accouchement peut également entraîner des tensions supplémentaires au niveau de la cage thoracique et conduire à une compression de l’estomac.
Ces pressions abdominales sont souvent en partie responsables du RGO chez bébé. Elles amplifient notamment la fréquence et l’importance des régurgitations.

Ostéopathie crânienne

L’ostéopathe a une approche globale du corps.

Ainsi, dans le cas de reflux, il est important de s’intéresser au crâne de bébé.
Lors de l’accouchement, le crâne de votre bébé s’est adapté à votre bassin, et s’est parfois légèrement déformé.
Si ce phénomène est tout à fait courant, il arrive parfois que la pression soit trop importante. Un nerf, appelé nerf vague, se retrouve alors comprimé.
Or le nerf vague prend naissance à la base du crâne, et descend jusqu’au thorax et l’abdomen. Il innerve les viscères, et donc l’estomac.
La compression de ce nerf peut donc entraîner une mauvaise innervation de l’estomac, et du système digestif dans son ensemble. Ce qui favorise les reflux.
Votre ostéopathe relâche donc l’ensemble des tensions crâniennes de votre bébé.
D’autres facteurs peuvent conduire à des reflux. Un travail sur le diaphragme sera d’ailleurs souvent réalisé par votre ostéopathe pédiatrique.

Et si bébé pleure, pendant le soin ?

L’ostéopathe travaille sur son système digestif. Ainsi, il est possible que votre bébé pleure durant la séance, ou manifeste une certaine gêne.
Ses pleurs sont principalement le signe que les reflux coincés jusque là peuvent être libérés, ce qui provoque un inconfort.
Cette gêne passagère peut durer quelques temps après la séance. Bébé évacue les reflux et s’adapte à ce nouvel équilibre. Cette phase transitoire peut être déroutante en tant que parent. Mais elle est nécessaire pour que bébé retrouve un véritable confort digestif.

Combien faut-il de séances ?

Généralement , 1 à 3 séances suffisent à traiter les reflux durablement.
Seul·e votre ostéopathe peut vous apporter une réponse précise à cette question en consultation. Simplement car les causes des reflux chez les bébés sont multiples et différentes d’un bébé à l’autre.
Ainsi, il est difficile de donner une réponse toute faite à cette question. Car elle nécessite de prendre en compte les particularités de votre bébé.

Cela dit, vous pouvez adopter des gestes simples qui améliorent le confort de bébé à la maison.
Par exemple, on recommande souvent aux jeunes parents de fractionner les repas si leur bébé présente des reflux.
Également, lors de la tétée ou de la prise du biberon, évitez la position allongée pour bébé. L’idéal reste la position verticale, dans laquelle sa tête reste plus haute que ses fesses.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/p%C3%A9diatrie/troubles-gastro-intestinaux-chez-le-nouveau-n%C3%A9-et-chez-le-nourrisson/reflux-gastro-%C5%93sophagien-chez-le-nourrisson[]
  2. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rgo-nourrisson/definition-causes[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire