Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Maladie de Scheuermann : intérêts de l’ostéopathie

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
maladie scheuermann croissance ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Votre enfant souffre de douleurs au dos ? Et rencontre des difficultés pour réaliser certains mouvements. Sa colonne vertébrale se voûte et son dos commence à s’arrondir ?

Peut-être s’agit-il de la maladie de Scheuermann, qui provoque des douleurs de croissance au niveau de la colonne vertébrale. Parfois appelée maladie de croissance, il ne s’agit pourtant pas d’une maladie.
Elle concernerait près de 10% des enfants et adolescent·es.

Quels sont les symptômes de la Maladie de Scheuermann ? Comment savoir si votre enfant souffre de cette atteinte ? Quels problèmes peut causer la maladie de Scheuermann chez l’adolescent ? Quels rôles jouent les traitements naturels dans la maladie de Scheuermann et notamment l’ostéopathie ?

Maladie de Scheuermann : de quoi s’agit-il ?

Connaître la maladie de Scheuermann

La maladie de Scheuermann est une maladie de croissance des vertèbres. Votre enfant ou adolescent·e est en pleine période de croissance. Ses os, composés de zones de cartilage de croissance, ne possèdent pas encore leur aspect définitif. Dans le cas de cette maladie, ce cartilage de croissance se déforme au niveau des vertèbres dorsales. Ce qui entraîne alors un aspect de voûte de la colonne, bossu, ainsi que d’éventuelles douleurs.
Cette maladie se manifeste durant la période de croissance. 0,4 à 10% des enfants et adolescent·es dans la tranche d’âge 11-18 ans seraient concernés. Les garçons sont plus sujets à cette maladie que les filles1.
La Maladie de Scheuermann est également connue sous d’autres noms : cyphose juvénile, dystrophie rachidienne de croissance. Ou encore la cyphose des adolescents.

Reconnaître la maladie de Scheuermann

Identifier cyphose structurale et cyphose posturale

La maladie de Scheuermann est une cyphose structurale. Alors, la colonne vertébrale de votre enfant est déformée. Ce qui lui donne cet aspect bossu et voûté, qui ne se corrige pas lorsque votre enfant se redresse.
Au contraire, une cyphose posturale peut se rectifier après avoir étendu le buste. C’est un trouble de la posture : votre enfant se penche en avant, avec les épaules rentrées. Comme une impression de faire le dos rond.
Il est important d’identifier au plus tôt la maladie de Scheuermann car elle impacte sur le plan physique. Dans 2 cas sur 10, elle évolue en scoliose, une déviation permanente de la colonne vertébrale.
Mais elle résonne aussi sur le plan psychologique. Elle peut rendre difficile certains gestes du quotidien ainsi que la pratique sportive, source de socialisation importante. Aussi, la déformation que cette maladie peut entraîner n’est pas toujours évidente à appréhender. Notamment durant l’enfance.

Repérer les symptômes

Certains signes peuvent cependant vous aiguiller, notamment lorsque votre enfant ou adolescent·e pratique une activité physique.
Vous pouvez notamment identifier la maladie de Scheuermann par rapport à son évolution.
La phase 1 :

  • Fatigue rapide à l’effort physique,
  • Difficultés à réaliser certains mouvements : se lever d’une chaise, tourner le buste, se cambrer, etc.

La phase 2 :

  • Une hypercyphose de la colonne apparaît : le dos devient rond au niveau des vertèbres dorsales, entre les omoplates.
  • Une apparition de nouvelles douleurs au dos. Mais attention, celles-ci n’apparaissent pas de manière systématique.

La phase 3 :

  • Une déformation importante de la colonne vertébrale au niveau dorsal et lombaire.
  • Les douleurs peuvent s’intensifier lorsqu’elles sont déjà présentes.

Une scoliose peut notamment apparaître dans ces phases 2 ou 3 de l’atteinte, et être à l’origine de douleurs.

Maladie de Scheuermann : les causes

Des contraintes sur ses vertèbres peuvent entraîner leur déformation. Et même si son origine reste pour l’heure inconnue, plusieurs études s’accordent sur certains facteurs en cause de cette maladie :

  • Une répétition de traumatismes sur les vertèbres, comme la pratique d’un sport intensif.
  • Une origine génétique, héréditaire, responsable dans 74% des cas2.
  • Un syndrome de malabsorption : un défaut d’absorption des nutriments au niveau de l’intestin. Alors le corps de votre enfant n’arrive pas à avoir tous les apports nécessaires, notamment pour la croissance.
  • Un déséquilibre hormonal, comme un trouble du métabolisme au niveau de la thyroïde et parathyroïde. Il s’agit d’un défaut de sécrétion de la parathormone en charge de l’absorption de calcium au niveau des os.
  • Une ostéoporose juvénile3, soit une perte de résistance des os.
  • Une infection sur l’os.

Maladie de Scheuermann : diagnostic et traitement

Diagnostic

Lorsque vous avez un doute ou suspectez une maladie de Scheuermann, il est important d’en parler à votre médecin afin de poser un diagnostic.

Ainsi, une évaluation complète de la posture de votre enfant est réalisée. Des tests de flexion du tronc sont notamment réalisés. Ils ont pour objectifs de mettre en évidence ou non la présence de raideurs. Ou même d’un​e scoliose.

Le système musculaire est également évalué :

    • la longueur des muscles,
    • la force,
    • le niveau de contraction.

Cela permet d’écarter la cyphose posturale.

Certains critères ont été définis afin de faire le diagnostic. Comme le degré de la cyphose ou la déformation d’au moins trois vertèbres.

Le diagnostic est confirmé par une radiographie de la colonne vertébrale. Une IRM est aussi parfois réalisée.

Traitement

Les traitements de la maladie de Scheuermann visent à soulager la colonne vertébrale. Et ils consistent dans un premier temps à réduire les raideurs et la courbure dorsale.

Pour réduire les raideurs et la courbure, le recours à la kinésithérapie en synergie du travail de l’ostéopathe est nécessaire. Notamment pour rétablir un bon équilibre musculaire. En effet, ces soins permettent de contrôler la déformation et d’atténuer les douleurs.
L’ostéopathie est une solution naturelle pour accompagner votre enfant à retrouver une courbure adaptée. Et elle permet de limiter l’aggravation de la maladie lors de la croissance de votre enfant ou adolescent.
Le port de corset peut être indiqué en cas de déformation sévère. Notez également que le recours à la chirurgie est prévu lorsque la courbure de la cyphose dépasse les 70 degrés.

Maladie de Scheuermann et ostéopathie

Votre ostéopathe réalise des soins doux et adaptés à votre enfant pour améliorer sa courbure. Et ainsi soulager ses douleurs et retrouver une posture confortable. Afin de retrouver confort et facilité au quotidien.

Améliorer sa courbure

La rigidité des muscles est très présente dans la maladie de Scheuermann. Ce qui freine la bonne mobilité de la colonne vertébrale, mais aussi des épaules et du bassin. Alors, des douleurs et des dysfonctionnements se retrouvent sur l’ensemble du corps de votre enfant.
Votre ostéopathe va donc chercher à détendre son système musculaire pour permettre à votre enfant de bouger sans difficulté. Et notamment ses muscles du dos :

      • au niveau thoracique, pour libérer la cage,
      • au niveau des lombaires et des cervicales,
      • mais également au niveau des membres inférieurs de votre enfant.

Focus sur la cage thoracique

L’aspect voûté et bossu du dos de votre enfant comprime sa cage thoracique. Elle est alors moins mobile, ce qui restreint notamment sa respiration.
Votre ostéopathe vient alors réduire les contraintes qui s’exercent sur cette zone afin d’améliorer sa capacité respiratoire.
Il s’agit d’un travail doux sur :

      • ses muscles pectoraux,
      • ses côtes,
      • et son diaphragme, un puissant muscle respiratoire.

Focus sur les muscles des jambes

Les muscles des membres inférieurs permettent de corriger votre posture :

      • Les ischio-jambiers, muscles localisés à l’arrière de la cuisse, maintiennent la traction de votre bassin vers l’arrière.
      • Le quadriceps quant à lui maintient cette traction en avant.
      • Le psoas-iliaque, muscle situé de chaque côté des vertèbres lombaires. Il intervient dans cette dynamique de maintien.

En cas de maladie de Scheuermann, des contraintes peuvent s’opérer sur ces muscles et ainsi impacter la posture globale. En effet, la position penchée en avant de votre enfant soumet ses ischio-jambiers à une contrainte d’étirement par exemple.
Alors, les soins de votre ostéopathe sur ces muscles permettent d’atténuer les tensions et d’équilibrer leur fonctionnement. Mais aussi de diminuer la fatigue et d’augmenter la capacité de récupération.
Car la raideur musculaire peut bloquer l’acheminement du sang à certains endroits, pourtant essentiel au bon fonctionnement des muscles et des os. Entre autres.

Repérer et soulager les adaptations du corps

Effet de résonance du bassin

Le bassin est une structure complexe qui s’adapte au changement de la courbure. En effet, il suit le positionnement des lombaires. Seulement, il peut avoir tendance à basculer d’un côté ou vers l’avant en cas d’atteinte de la maladie de Scheuermann. Et donc engendrer des douleurs dans le bas du dos.
Mais cette déviation peut aussi impacter la sphère digestive car la position du bassin peut induire une compression du côlon. Ce qui empêche alors sa bonne mobilité et ainsi impacter la digestion. D’ailleurs, cette déviation peut être repérée lorsque votre enfant s’assoit plus souvent sur une fesse que l’autre.
Grâce au travail réalisé par l’ostéopathe sur le bassin de votre enfant, ces contraintes sont réduites.

L’importance des fascias

L’hypercyphose amène des compensations qui modifient la posture. Tant en position statique debout qu’en mouvement.
Votre ostéopathe effectue un travail sur le système musculaire profond grâce à des techniques d’énergies musculaires. Mais aussi sur le système fascial car il sert de maintien et de support aux muscles. Les fascias sont les membranes qui enveloppent les muscles, les os ou les organes notamment.
L’objectif est de faire retrouver à votre enfant un meilleur schéma postural.

Accompagner l’adulte

Des douleurs chroniques et des symptômes invalidants sont bien souvent causés par la maladie de Scheuermann chez l’adulte.
Le travail en ostéopathie chez l’adulte est sensiblement le même que chez l’enfant. Mais il ne permet pas d’atténuer la courbure du dos. Il est ainsi probable que les adaptations faites par votre corps et les douleurs réapparaissent à terme.
C’est sur ces douleurs chroniques que l’ostéopathe agit. Des douleurs qu’il est à même de réduire par un travail de soulagement des compensations provoquées par l’hypercyphose.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.smacot.ma/revue/Archives/rmacot-51-1.pdf
    []
  2. ​​https://www.antel.fr/maladie-de-scheuermann/
    []
  3. https://www.news-medical.net/health/Idiopathic-Juvenile-Osteoporosis-(IJO).aspx
    []

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire