Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Naissance par césarienne : quelles conséquences pour bébé ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
césarienne risque bébé
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Un bébé sur cinq né·e par césarienne en France1.
Que la césarienne soit programmée ou non, elle interroge. Que ce soit l’acte en lui-même et ses conséquences. Notamment pour bébé.

Césarienne : un mot sur l’intervention

La césarienne est une intervention chirurgicale pratiquée par un·e obstétricien sous anesthésie.
Elle permet d’extraire bébé par voie abdominale, après l’incision de la paroi abdominale et de l’utérus.

La césarienne peut être programmée, décidée lors de l’accouchement ou effectuée en urgence. Cette décision dépend essentiellement de votre état de santé et de celui de votre enfant.

Beaucoup de professionnel·les interrogent sur la pertinence de certains gestes médicaux durant l’accouchement, qui pourraient nuire au processus naturel de l’enfantement. Et donc conduire à une césarienne, entre autres gestes.
La voix des femmes se fait peu à peu entendre sur le sujet. Celles de professionnel·les la rejoignent et interrogent des pratiques jugées nécessaires, peut-être trop souvent.

Les énumérations ci-dessous n’ont pas vocation à vous indiquer que vous ne pouvez pas accoucher par voie basse si vous êtes dans un de ces cas. Juste qu’il est probable que la césarienne soit considérée.

Césarienne programmée

Une césarienne programmée est décidée durant la grossesse au regard de difficultés prévues pour l’accouchement, ou pour des raisons de santé.

Notamment si :

  • Vous avez déjà eu une césarienne. Toutefois il est toutefois possible d’accoucher par voie basse après une césarienne. On parle d’AVAC, accouchement vaginal après césarienne. Si tel est votre projet, faites vous accompagner par les bonnes personnes et mentionnez le plus tôt possible. Car certains professionnel·les ne sont pas à l’aise avec les AVAC.
  • Bébé se présente par le siège2.
  • Grossesse gémellaire.
  • Bassin étroit par rapport à l’évaluation du poids du bébé.
  • Vous êtes porteuse de certains virus, la césarienne permet alors d’éviter la transmission mère-enfant.

Césarienne en urgence

La césarienne est programmée dans moins de 50% des cas.
Dans certaines situations, l’équipe médicale peut estimer préférable, au moment de l’accouchement, d’avoir recours à une césarienne. Autant pour la santé de votre enfant que pour la vôtre.

Voici les circonstances qui peuvent généralement conduire à une césarienne d’urgence :

  • Stagnation de la dilatation du col de l’utérus.
  • Échec du déclenchement de l’accouchement avec ocytocine de synthèse.
  • Bébé ne s’engage pas à la dilatation complète.
  • Souffrance fœtale.
  • Bébé ne se présente pas correctement.
  • L’extraction par forceps, ventouse ou autre instruments a échoué.
  • Placenta prævia.
  • Un obstacle se présente à la sortie de bébé, comme un kyste de l’ovaire, un fibrome, etc.
  • Trouble de la coagulation du sang.
  • Hypertension artérielle sévère.
  • Hémorragie maternelle consécutive à un placenta prævia3.
  • Suspicion de rupture utérine.

Césarienne : risques et impacts pour le bébé

La césarienne est une intervention particulièrement courante en France, certes. Mais elle n’est pas anodine et elle peut avoir des impacts sur la santé et le développement de bébé.

Taille du bébé et difficulté à manger

En cas d’accouchement par césarienne, il est fréquent que les bébés naissent avant terme. La programmation est prévue généralement 12 à 15 jours avant le terme de la grossesse4. Le but est d’éviter que des contractions se déclenchent lors de l’accouchement.
Dès lors, les bébés peuvent naître plus petits que la moyenne.

Aussi, ils peuvent présenter un réflexe de succion moins marqué et réclamer moins souvent à manger. Il faut donc garder un œil sur leur alimentation et leur poids.

Bébé peut avoir du mal à respirer

En cas de césarienne, il est possible que les poumons de bébé contiennent plus de sécrétions que via une naissance par voie basse. Cela s’explique notamment car iel ne les a pas rejetées durant son passage dans le canal vaginal. Dans certains cas, cela peut conduire à une détresse respiratoire légère.

Microbiote intestinal chez les bébés nés par césarienne

Au cours de l’accouchement, le passage par les voies génitales permet à bébé d’être en contact avec le microbiote vaginal, qui va ensuite coloniser son tube digestif. Lorsqu’une césarienne est réalisée avant la rupture de la poche des eaux, bébé une part importante de son exposition naturelle à cette flore bactérienne.
Ce qui a une incidence sur diverses sphères :

  • Troubles respiratoires et asthme

À long terme, il semblerait que les bébés né·es de césarienne présentent un risque plus élevé de souffrir d’asthme5 6 pendant l’enfance. Le degré de maturation plus faible de leurs poumons à la naissance pourrait également jouer un rôle.

  • Allergies7

Les risques pour l’enfant de développer des rhinites allergiques et des allergies alimentaires sont eux aussi plus élevés.

  • Troubles digestifs

Les bébés nés par césarienne sont également plus sujets aux troubles digestifs, comme les coliques du nourrisson ou encore le reflux gastro-œsophagien (RGO).

Posture et tonicité

Sur le plan postural et d’un point de vue ostéopathique, les bébés né·es par césarienne sont généralement plus toniques, plus contracté·es. Iels peuvent avoir manqué de place durant la grossesse, ou avoir subi des contraintes importantes durant l’accouchement.

Ces contraintes peuvent alimenter de nombreux troubles comme le RGO par exemple. Mais également le sommeil.

Troubles du sommeil chez le bébé né·e par césarienne

Les bébés né·es de césarienne peuvent présenter plus fréquemment des troubles du sommeil.
Les tensions évoquées plus haut peuvent rendre sa détente difficile. Des tensions cervicales peuvent par exemple avoir une incidence sur le système qui neuro-végétatif qui régule notamment le sommeil, ou encore la digestion. Un travail sur le nerf vague permet de réguler le système parasympathique. Grâce à un travail doux et global, un apaisement général est proposé à bébé, dont le sommeil s’améliore en général.

Favoriser le développement de son microbiote intestinal

  • Compresse vaginale

De nombreuses études en cours tendent à montrer que la flore vaginale pourrait être transmise à bébé après l’accouchement. Via l’introduction de compresses dans le vagin, que bébé tête ensuite, ou qu’on lui barbouille sur le visage. Le résultat serait sensiblement équivalent à celui d’une naissance par voie basse.
Attention en revanche, ce procédé doit être supervisé médicalement, car le vagin peut contenir des germes dangereux pour bébé.

  • Allaitement

L’allaitement est un excellent moyen pour transmettre cette flore bactérienne. Néanmoins, allaiter ou non reste un choix personnel.

  • Probiotiques

Des probiotiques peuvent également être utiles. Attention cependant à leur composition, notamment si votre enfant présente des allergies alimentaires.

Faire appel à un·e ostéopathe spécialiste des bébés et nouveaux nés

Naissance par césarienne ou non, les motifs de consultation sont nombreux pour un nourrisson.

L’approche douce de l’ostéopathie rend les soins possibles dès la naissance. Préférez néanmoins un·e ostéopathe spécialiste de la périnatalité. Nous intervenons par exemple fréquemment directement en maternité, maison de naissance, ou à votre domicile dès la naissance ou les jours suivants.
Il n’y a pas d’obligation à consulter un·e ostéopathe à la naissance. Néanmoins cela permet de lever de nombreuses tensions dont l’incidence n’est pas forcément visible au moment de la consultation. Mais qui pourraient entraîner un effet domino par la suite.
Ce qui est notamment le cas lors d’une naissance par césarienne.

Il est toujours difficile d’apporter un quelconque pronostic sans vous recevoir en consultation, ou bien même d’établir un protocole de soin. Ainsi il est assez complexe de vous indiquer le nombre de séances qui peuvent être nécessaires. En général, une apporte déjà des résultats visibles. Mais d’autres peuvent être indiquées pour finaliser et consolider le traitement dans le temps. Cela dépendra notamment du motif de la consultation, des tensions identifiées et de la manière dont votre bébé réagit au soin.

Difficultés de succion chez les bébés né·es par césarienne

Lorsque les bébés nés par césarienne ont vu le jour avant le terme, ils peuvent éprouver quelques difficultés lors de la succion. Ils doivent alors faire plus d’efforts pour se nourrir et peuvent vite se fatiguer.

Ici, l’ostéopathe se concentre sur toute la région mandibulaire, et participe à relâcher les tensions dans cette zone. Afin d’assurer le bon développement de sa mâchoire un travail dans cette zone, notamment au niveau du palais peut être effectué.
Le sujet des freins restrictifs est également évalué durant le soin.

Que bébé soit allaité ou nourri au biberon, le développement de sa mâchoire est primordial. De nombreuses fonctions présentes et futures en dépendent : respiration, digestion, sommeil, etc.

Troubles digestifs chez le bébé né·e par césarienne

Les troubles digestifs sont fréquents chez les bébés, et particulièrement chez ceux nés d’une césarienne. Ici aussi, l’ostéopathe aide à soulager les RGO chez bébé ou encore les coliques du nourrisson. Des techniques viscérales et crâniennes sont alors toutes indiquées. Mais des tensions présentes au niveau du cou, ou de la cage thoracique de bébé peuvent aussi avoir une incidence. Tout blocage présent est levé afin de rétablir le schéma corporel naturel et fonctionnel de bébé.

De plus, les troubles digestifs ont une forte incidence sur le sommeil de bébé. Un bébé RGO libéré de son reflux, c’est un bébé qui dort mieux.

Bébé en virgule et troubles digestifs

“Lorsque bébé se met en position de virgule, c’est son organisme qui lui impose, sans que l’on sache véritablement pourquoi.
Beaucoup d’hypothèses sont avancées et sont donc étudiées en consultation. Estomac qui tire, foie qui pèse, tensions au côlon, torticolis cervical, freins restrictifs, etc. Souvent on pointe l’hypothèse crânienne, avec une déformation asymétrique du crâne qui entraîne de facto une posture rachidienne dite en virgule, ou en banane.”, nous indique Youri Bertucchi.
“Concernant les nerfs vagues, ils partent du cerveau, passent à travers le crâne, longent la gorge de chaque côté, traversent le thorax entre le cœur et le poumon de chaque côté, traversent le diaphragme, et s’étendent dans l’abdomen.
Dans la position en virgule un de ces nerfs se retrouve étiré, et l’autre détendu physiquement. C’est pour cela qu’il y a une importance à sortir bébé de cette posture, de façon de manière à soigner ses troubles digestifs.” conclut-il.

Une respiration sans entrave

Lorsque bébé souffre de légère détresse respiratoire due à la césarienne, il doit être accompagné médicalement.
L’ostéopathe agit en complément afin de lever les tensions qui s’installent sur sa zone thoracique. Notamment au niveau du diaphragme. Qui au-delà de son rôle majeur dans la respiration est aussi important pour l’apaisement général de bébé.

Retour au calme : comportement, sommeil et digestion

Le diaphragme est une structure importante qui laisse transparaître physiquement l’émotion. Il est utilisé en retour pour la contrôler, le plus souvent pour retourner vers le calme, l’apaisement.

“Sous l’effet du stress, le diaphragme peut se tendre, et garder ces tensions, même une fois que l’agent stressant est passé. Il démontre d’une certaine manière que l’agent stressant reste dans le corps ou l’esprit du patient, même s’il n’est plus présent dans son environnement.”, nous explique Youri Bertucchi, ostéopathe DO à Toulouse.

Détendre le diaphragme a donc une incidence sur le sommeil, et le comportement de bébé de manière générale.

Un travail sur le nerf vague permet également de réguler le système parasympathique. Système qui concerne toutes les fonctions physiologiques inconscientes comme la digestion et le sommeil par exemple.
Ainsi, bébé est apaisé à tous points de vue.

Posture et développement psychomoteur

L’ostéopathe vérifie également la posture et les muscles de votre enfant. Cela permet de s’assurer de la tonicité de ses muscles et de le soulager d’éventuelles tensions.
Ainsi bébé n’est pas entravé·e dans ses mouvements par des tensions. Ce qui permet l’acquisition du 4 pattes, ou de la marche sans contrainte. Ou plus tôt, du retournement dos/ventre et inversement.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à en faire part à l’équipe médicale qui vous suit. Vous pouvez également consulter notre FAQ du post partum, qui peut également vous éclairer sur davantage de questions liées à l’accouchement et le post-partum. Et enfin, n’hésitez pas à nous écrire en commentaire si vous souhaitez partager vos interrogations.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://sante.lefigaro.fr/article/en-15-ans-le-nombre-de-cesariennes-a-double-dans-le-monde/[]
  2. https://www.lamaisondesmaternelles.fr/article/bebe-en-siege-comment-se-passe-l-accouchement[]
  3. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/probl%C3%A8mes-de-sant%C3%A9-de-la-femme/complications-de-la-grossesse/placenta-pr%C3%A6via[]
  4. https://www.autourdebebe.com/conseils/article/comment-se-preparer-a-une-cesarienne/[]
  5. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18352976/[]
  6. https://www.science.org/doi/10.1126/scitranslmed.aaf9412[]
  7. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20566857/[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire