Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Sommeil de bébé : pourquoi consulter votre ostéopathe ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
bébé ostéopathe dodo dort sommeil
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Un bébé, ça dort. Beaucoup. Normalement.

Les nuits blanches ou entrecoupées, vous vous y attendez.
Mais pas autant. Ou pas aussi longtemps.
Difficultés à l’endormissement, pas de sieste en journée, vous avez l’impression que bébé a des difficultés avec le sommeil.

Plusieurs approches permettent de noter des améliorations.

Néanmoins souvent ce n’est pas le sommeil qui est un problème en soi. Mais un autre élément qui a une incidence sur le sommeil de bébé. Les méthodes et techniques d’endormissement ou autres sont alors complètement inefficaces.

Une fois les tensions équilibrées et les troubles levés, bébé peut enfin dormir.

A quel moment peut-on parler de trouble du sommeil chez les bébés et nourrissons ?

Le sommeil est réparateur. C’est une fonction vitale pour vous, mais aussi pour votre bébé.
D’ailleurs, sa 1ère année, l’activité favorite de bébé est de dormir. Cela occupe plus de 50% de son temps. Normalement.
Si bébé dort mal ou peu cela le·la met en souffrance. Car comme pour vous, les signes de fatigue sont réels et bébé a besoin de récupérer. Notamment pour bien grandir.
Mais comment savoir si votre bébé a un trouble du sommeil ? Il est souvent difficile de juger avec exactitude si votre bébé ne dort pas assez, ou mal.
Hormis ses pleurs, son énervement apparent, et votre fatigue qui s’accumule.
Voici quelques points qui vous permettent de confirmer s’il y a un problème de sommeil chez votre bébé.

Bébé de moins de 6 mois

Les 6 premiers mois sont parfois difficiles, et c’est normal.
Bébé peut se réveiller plusieurs fois par nuit, de faim notamment.
3 signes à surveiller pour détecter un réel trouble du sommeil :

  • votre bébé se réveille sans raison apparente plusieurs fois par nuit
  • bébé a du mal à s’endormir, malgré les bercements ou le cododo
  • que ce soit en journée, ou la nuit, votre bébé doit pouvoir enchaîner des cycles de sommeils successifs

Bébé de 6 mois et plus

Si bébé qui se réveille la nuit, de temps en temps, c’est normal. Même si ça n’est effectivement pas idéal.
Si vous avez un doute, voici les signes à surveiller :

  • les réveils nocturnes sont fréquents plus de 2 à 3 fois par nuit
  • votre bébé se réveille mais ne semble pas avoir faim
  • bébé reste éveillé·e plus d’une demie heure à chaque fois
  • ses réveils nocturnes sont répétitifs sur plusieurs jours par semaine
  • ses nuits entrecoupées durent depuis plusieurs semaines

Enfant de 3 ans

On considère que c’est aux alentours de 3 ans, que l’enfant trouve un rythme de sommeil stable. L’âge en général de la maternelle.
Mais ce nouveau rythme, le rythme scolaire peut venir perturber le sommeil de votre enfant.
Plusieurs facteurs peuvent chambouler cet équilibre fragile :

  • sieste à un horaire imposé, et non en fonction de sa fatigue
  • accumulation de fatigue due à une concentration nouvelle
  • modification de son univers qui peut entraîner des angoisses, cauchemars, etc.

L’entrée à l’école est un moment charnière à beaucoup de niveaux pour votre enfant, sommeil compris.

Ostéopathie et sommeil du bébé

La question revient souvent. Ce motif de consultation est en fait l’un des plus courants en ostéopathie pédiatrique.
Probablement parce que si bébé ne dort pas, c’est toute la famille qui reste éveillée.
Ce qui nous amène à un conseil qui nous semble primordial. Lorsque vous consultez pour bébé, il est probablement bon de consulter vous-même, et ce afin d’entretenir un cercle vertueux.

L’ostéopathe pour bébé n’utilise que des techniques très douces qui sont sécuritaires et confortables pour votre bébé. Les techniques consistent en de légères palpations et pressions.
L’approche de l’ostéopathie, pour bébé ou non, est toujours globale.
C’est-à-dire que l’ostéopathe agit à la fois sur les symptômes et les causes. Ici en l’occurrence sur ce qui cause les troubles du sommeil afin de réduire les difficultés à dormir.

Pourquoi mon bébé dort mal ?

Plusieurs facteurs sont responsables des nuits agitées de votre bébé.
En premier lieu vous devez écarter tous facteurs environnementaux comme la température, le bruit, la luminosité.
L’ostéopathe va agir sur les gênes ou douleurs qui perturbent votre bébé. Son intervention porte également sur les facteurs psychosomatiques ou émotionnels.
L’ostéopathie permet d’agir sur les principaux facteurs qui peuvent entraîner des nuits difficiles pour votre bébé.

Problème de crâne

Une déformation du crâne, comme la plagiocéphalie, peut entraîner des troubles du sommeil.
La brachycéphalie, très proche de la plagiocéphalie, est elle aussi à surveiller.
Il est important de traiter toute déformation du crâne chez bébé le plus tôt possible. Un travail en ostéopathie crânienne permet d’excellents résultats, qui se ressent aussi sur le sommeil de votre bébé.
Un torticolis congénital, ou le syndrome KISS par exemple, peuvent perturber le sommeil.

La sphère ORL

La sphère ORL est particulièrement fragile chez les plus petit·es.
Otites, canal lacrymal bouché, etc, certaines de ces affections sont répétitives.
Des tensions au niveau de la bouche ou de la gorge peuvent gêner la respiration et être responsables de troubles respiratoires.
De même si bébé a une otite, la position allongée exacerbe les douleurs.

Si vous avez un doute sur d’eventuels troubles ORL chez bébé, consultez. Ils peuvent être responsables de son manque de sommeil. L’endormissement peut être plus difficile et les réveils nocturnes plus fréquents. La qualité du sommeil se dégrade ce qui peut conduire à l’accentuation d’autres facteurs. Comme un état de stress.
Là encore il est important d’intervenir le plus tôt possible. L’ostéopathie ORL est particulièrement efficace chez les plus petit·es. Les techniques sont très douces et les résultats en général rapides à se manifester.

L’accouchement

Certains accouchements peuvent laisser des traces physiques et émotionnelles chez bébé.
C’est pour cela que vous entendez souvent que vous “devez” emmener votre bébé chez l’ostéopathe à la naissance. Pour faire un bilan. Affirmation avec laquelle nous ne sommes pas forcément en accord. Car si une consultation bilan juste après la naissance est effectivement intéressante, elle n’est pas pour autant obligatoire.

Néanmoins, il est vrai qu’un accouchement, instrumentalisé, peut entraîner des tensions, parfois même des troubles. Ce qui affecte alors le sommeil de bébé.

De même qu’un accouchement qui dure longtemps et par conséquent fatigue bébé. Ou encore que bébé sort avec son cordon ombilical autour du cou.
Le travail de l’ostéopathe est de lever toutes les tensions accumulées durant l’accouchement.

Troubles digestifs

Des coliques, des reflux gastro-oesophagiens (RGO), des ballonnements, ou bien encore la constipation peuvent affecter le repos de votre bébé.
En cas de RGO chez bébé, vous constatez souvent que la position allongée l’incommode Et donc le sommeil s’en trouve en général fortement affecté.Notamment si bébé a des quintes de toux au moment du couché. Il s’agit d’un signe évocateur de reflux. De même si vous retrouvez régulièrement bébé en position assise dans son lit. lorsqu’Iel est un peu plus grand·e. Bébé cherche en réalité à soulager la douleur des remontées acides.
Voici le lien vers pour vous renseigner sur le sujet : bébé RGODans ce cas, votre ostéopathe traite directement les troubles digestifs responsables des douleurs de votre bébé qui l’empêchent de dormir.

Le sujet de l’alimentation est alors à questionner. En effet, des allergies peuvent être la cause directe et/ou indirecte de troubles du sommeil. En effet, elles peuvent proviquer des RGO, de l’agitation, un état de nervosité, etc.

Approche somato-émotionnelle

Le stress n’atteint pas seulement les adultes.
Si bébé est angoissé·e, agité·e ou nerveux·se, cela peut se traduire par un sommeil dégradé.
Souvent cela se traduit par des cauchemars ou des terreurs nocturnes. Ces cauchemars apparaissent en général après 6 mois. Age à partir duquel les bébés commencent à rêver durant leur sommeil.
Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de ses angoisses :

  • l’âge, avec notamment l’angoisse de séparation vers les 8/9 mois de bébé
  • l’accouchement
  • l’apprentissage de la marche ou toute nouvelle étape du développement de bébé
  • un changement d’environnement soudain,
  • la fin de l’allaitement et le passage au biberon, etc.

Le stress

Ce stress peut être présent dès in utero.
En effet lors d’un traumatisme durant la grossesse, comme par exemple un décès, une rupture, des violences, etc., il arrive que le bébé ait en quelque sorte emmagasiné cet événemenr. Ce stress est absorbé et exprimé après la naissance.
et l’exprime ce stress une fois né.
Parmi ces traumatisme, on compte également une fausse couche passée. Notamment si le deuil n’a pas été fait.

Le trauma

Nous avons tous en nous les ressources pour dépasser un traumatisme. L’approche somato-émotionnelle en ostéopathie a justement pour but de vous permettre ce travail d’un point de vue physique. Permettre à votre corps, et celui de votre bébé de se défaire de ces marqueurs traumatiques.Quels que soient leur degré d’importance. Votre bébé, contrairement à vous, ne peut pas les verbaliser. Les troubles du sommeil peuvent être une manière d’exprimer son état et son comportement.
Pour en savoir plus sur : l’approche somato-émotionnelle.

Et l’environnement dans tout ça ?

Les causes environnementales se règlent indépendamment des soins de votre ostéopathe.
Voici quelques points à surveiller et sur lesquels vous pouvez d’ores et déjà agir.

  • Routine de sommeil

Les repères sont importants pour bébé. Une routine pré-sommeil lui permet de comprendre que le temps du sommeil arrive.

  • Une chambre saine

Pour préparer l’arrivée de bébé, il est fréquent d’acheter des meubles neufs, de repeindre une pièce, etc. Ces produits dégagent des composés organiques volatils (COV). A un niveau trop important, ils sont toxiques et peuvent perturber le sommeil de bébé. Aerez régulièrement la chambre, et surveillez tout signe de moisissure. Moisissure qui peut entraîner des troubles respiratoires et expliquer un sommeil perturbé.

  • Bien gérer la luminosité.

Du noir la nuit, de la lumière naturelle pour les siestes en journée. Ainsi vous respectez les cycles circadiens, sans engendrer de perturbation des glandes hormonales qui régulent le sommeil de votre bébé.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • Bonjour
    je suis maman d’un petit garçon de 11 mois qui a toujours des nuits chaotiques. Entre le RGO, les toux et rhumes, la bronchiolite qui la a fait perdre 1.2 kg je n’étais pas vraiment étonné que son sommeil soit si perturbé même si de la naissance à 8 mois environ les siestes étaient entre coupés. Le beau temps est là et il n’y a plus de rhumes mais toujours cette toux au moment de dormir on s’est dit avec la pédiatre que le RGO était toujours présent nous avons donc repris le traitement d’inexium depuis 8 jours (il commence à se mettre debout) et ça n’a pas changé on est entre 7 et 10 réveils par nuit, il n’a pas faim, pas constipé…

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci de nous partager votre expérience.
      Nous vous recommandons de suivre les traitements du médecin et en parallèle de consulter un ostéopathe spécialiste dans la prise en charge du nourrisson. Une prise en charge adaptée par un ostéopathe permettra de soulager votre bébé des tensions et des douleurs conséquentes aux RGO, bronchiolite, rhume notamment. Tous ces maux perturbent le sommeil , l’appétit et le bien être de votre enfant.
      Cordialement,
      Cabinet B

Laissez un commentaire