Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Angine chez l’enfant : pourquoi consulter un ostéopathe ?

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
angine chronique répétition enfant ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

L’angine est une maladie qui touche souvent les bébés et les enfants, surtout à l’approche de l’hiver.

Vous pouvez les entendre souvent se plaindre de maux de gorge, de difficultés à déglutir. Et s’ils ne sont pas en âge de s’exprimer, vous constatez leur gorge sensible, en plus de la fièvre. Elle peut être rouge, avec des petits points blancs.

Si l’angine est souvent bénigne, il n’en reste pas moins important de la traiter rapidement. Nous abordons dans cet article l’intérêt de l’ostéopathie en cas d’angine à répétition. En effet, l’ostéopathie est très efficace sur les troubles ORL chroniques ou à répétition.

Angine : de quoi s’agit-il ?

Un point sur les amygdales

L’angine, pour faire simple, c’est lorsque les amygdales sont en souffrance. Mais que savez-vous exactement de ces organes ?

Peu importe l’âge, nous disposons tous de deux amygdales situées au fond de la gorge. Elles jouent un rôle dans la défense immunitaire. Elles permettent en effet de combattre les bactéries ou virus qui pourraient entrer par la bouche ou le nez.

Lorsque les amygdales ne parviennent plus à faire leur travail, elles gonflent et s’enflamment. C’est l’amygdalite aiguë, plus communément appelée angine.

Angine à répétition et angine chronique chez l’enfant

On parle de chronicité lorsque les signes inflammatoires sont toujours présents au bout de 3 mois, malgré le traitement. Mais lorsque votre enfant multiplie les angines au cours de l’année, on parle alors d’angines à répétition.

Chez le bébé et l’enfant, la chronicité ou la fréquence des récidives risquent d’affecter toute la sphère ORL. Cela peut alors constituer un terrain favorable à l’apparition de troubles, comme des sinusites ou otites.
Mais aussi toucher à la sphère pulmonaire.

Bien identifier les différents types d’angines dont ils peuvent souffrir permet de bien les traiter.

Elles peuvent être virales ou bactériennes, mais aussi rouges ou blanches.

Comment différencier les angines chez l’enfant ?

Différencier l’angine bactérienne de la virale n’est pas une mince affaire.

Elles présentent en effet sensiblement les mêmes symptômes. Ici, seul le médecin peut, via un prélèvement, confirmer l’origine bactérienne ou virale de l’angine. Cela est nécessaire afin d’adapter au mieux le traitement.

Quelques différences peuvent cependant vous mettre sur la piste.

Angine virale

Dans 8 cas sur 10 chez l’enfant, elle est virale et bénigne. On en compte plusieurs formes :

  • Herpangine : elle survient généralement chez l’enfant de moins de 7 ans par petites épidémies estivales.
  • Syndrome pied-main-bouche : il cause des petites vésicules dans la bouche. Ainsi qu’une éruption sur la paume des mains et la plante des pieds.
  • Angines à adénovirus ou virus APC : elles donnent une conjonctivite et une éruption cutanée.
  • Angine à mononucléose infectieuse.

Il existe plusieurs virus à incriminer : l’Influenzae, le virus respiratoire syncytial ou encore l’adénovirus, entre autres. Certaines affections, comme la varicelle, la mononucléose ou encore l’herpès peuvent aussi en être responsables.

Dans ce type d’angine, on remarque souvent :

  • une absence de fièvre ou une fièvre modérée,
  • un début progressif,
  • et parfois, une toux et le nez qui coule.

Angine bactérienne

Moins fréquente, elle survient surtout à partir de l’âge de 3 ans. Un pic d’incidence apparaît entre 5 et 15 ans. Elle peut également toucher les adultes, bien que plus rarement.

L’origine de cette angine ? Un streptocoque. Et elle peut être grave si le streptocoque est du groupe A (SGA). D’ailleurs, cette forme d’angine à SGA est elle aussi plus fréquente chez l’enfant que chez l’adulte. Elle représente 25 à 40 % des cas , contre 10 à 25% chez l’adulte.

Ce streptocoque du groupe A peut aussi être responsable de la scarlatine.

Ce type d’angine :

  • survient souvent brutalement,
  • s’accompagne de douleurs importantes au niveau de la gorge, généralement sans toux,
  • et déclenche de la fièvre.

Des antibiotiques doivent être prescrits rapidement pour cette forme d’angine. Elle peut en effet évoluer vers certaines complications cardiaques et rénales, et notamment un rhumatisme articulaire aigu1.

Angine rouge et angine blanche chez l’enfant

Côté parent, vous pouvez différencier sans difficulté l’angine rouge de l’angine blanche chez votre enfant. Il suffit de venir observer sa gorge et son palais.

Mais ses appellations d’angine blanche ou rouge n’ont rien à voir avec l’origine de l’angine. En fait, les angines virales comme bactériennes peuvent être rouges ou blanches.

  • On parle d’angine rouge ou d’angine érythémateuse lorsque le palais et le fond de la gorge deviennent rouges.
  • On utilise le terme d’angine blanche, ou angine érythémato-pultacée, lorsque vous constatez des dépôts ou taches blanches sur les amygdales. En plus de l’aspect rouge lié à l’inflammation.

D’autres types d’angines moins courantes existent aussi, comme l’angine :

  • vésiculeuse, qui cause l’apparition de petites vésicules.
  • pseudomembraneuse, qui donne aux amygdales un aspect nacré ou grisâtre.
  • ulcéreuse ou l’angine ulcéro-nécrotique (ou angine de Vincent). Elle cause une érosion au niveau d’une amygdale.

Symptômes de l’angine chez l’enfant

Symptômes courants

  • Maux de gorge.
  • Gêne à la déglutition : difficultés pour avaler sa salive ou les aliments.
  • Fièvre qui peut monter jusqu’à 39 °C ou 40 °C.
  • Frissons.
  • Difficultés pour parler.
  • Ganglions dans le cou.
  • Maux de tête.
  • Toux, voix rauque ou enrouée.

Focus sur les maux de gorge chez l’enfant

Même si ce symptôme est le plus notable lors d’une angine, ld’autres maladies peuvent causer un mal de gorge chez l’enfant. Il peut en effet s’agir d’une pharyngite ou encore d’une laryngite, qui peuvent elles-aussi avoir une origine virale ou bactérienne.

Mais comme ces maladies ne touchent pas aux mêmes zones, les symptômes globaux seront différents.

Cependant, l’inflammation de l’angine peut s’étendre et toucher tout le pharynx. Cette zone derrière et en dessous de la gorge, à la jonction entre la trachée et l’œsophage. On parle alors de pharyngite.

Diagnostic et traitement de l’angine chez l’enfant

Le diagnostic

Seul le médecin peut poser le diagnostic en vue d’identifier l’origine de l’angine et prescrire les traitements adéquats.

À partir de 3 ans, le médecin procède systématiquement à ce que l’on appelle le TDR (Test de Diagnostic Rapide). Il consiste à prélever des cellules dans la gorge à l’aide d’un petit bâtonnet. Cet examen n’est pas douloureux pour votre enfant, même s’il peut être désagréable.

Et avant 3 ans ?

Le traitement de l’angine chez l’enfant

Le traitement diffère selon si l’angine est virale ou bactérienne.

  • Lorsqu’elle est virale chez l’enfant, le traitement ne concerne que le soulagement des symptômes. On parle de traitement symptomatique. Ici, on calme la douleur et la fièvre avec des anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou du paracétamol.
    Les symptômes s’atténuent alors progressivement, pour disparaître au bout de 5 à 6 jours.
  • Lorsque l’origine est bactérienne, un traitement antibiotique est prescrit afin d’éradiquer le streptocoque.

Cela reste bien entendu à discuter avec votre médecin ou pédiatre qui pourra vous recommander le bon traitement.

Quand l’ablation des amygdales chez l’enfant est nécessaire

L’ablation chirurgicale des amygdales peut se pratiquer à partir de l’âge de 5 ans.
Elle ne se fait que dans certains cas, et notamment lorsque tous les traitements ont échoué.

Mais l’intervention peut aussi être nécessaire lorsque les récidives sont très importantes et que l’enfant présente des troubles respiratoires obstructifs. Comme une apnée du sommeil par exemple, causée par une hypertrophie des amygdales. Les amygdales bouchent alors la trachée.

Les points ci-dessus restent à nouveau à aborder directement avec le médecin.2

L’angine est très contagieuse

Afin de limiter sa transmission et prévenir l’apparition d’angines, il est important de veiller à appliquer certaines mesures :
Nettoyez très fréquemment les mains de votre enfant avec de l’eau et du savon.
Nettoyez/Désinfectez les objets qui l’entourent au quotidien, comme ses jouets, etc.
Évitez le contact direct quand il est souffrant. Limitez les câlins et les bisous.
Mouchez-le avec des mouchoirs à usage unique.
Aérez votre maison et sa chambre à coucher, au moins une fois par jour.
Surveillez son hygiène bucco-dentaire. Une bouche saine et propre permet de limiter la propagation de virus et de bactéries dans la gorge.

Traitement naturel de l’angine : pourquoi envisager l’ostéopathie ?

Lorsque votre enfant présente les 1ers symptômes d’une angine, direction le pédiatre ou votre médecin généraliste.
En effet, il est important qu’elle soit bien traitée pour éviter de devenir chronique.

Mais lorsque ces angines s’installent, ou se répètent, il peut être intéressant de consulter votre ostéopathe.

Pourquoi ? Car il peut y avoir une multitude de causes et facteurs derrière des troubles ORL chroniques ou à répétition. Facteurs sur lesquels l’ostéopathie apporte de très bons résultats.
Cette médecine alternative propose une approche naturelle pour sortir d’un cycle infernal. Car les angines à répétition, c’est beaucoup de douleurs et de fatigue pour votre enfant, et beaucoup d’inquiétude pour vous.

Attention, cela ne veut pas dire que l’ostéopathie évite la prise de médicaments. Juste qu’elle apporte des solutions sur le long terme à un problème qui se répète.

Les soins en ostéopathie porteront donc sur plusieurs axes.

Soulager les symptômes et agir sur les causes de l’angine

Calmer les douleurs et les gênes

« L’ostéopathe vise, en premier lieu, à diminuer les douleurs et l’inflammation provoquées par l’angine chez votre enfant. L’inflammation touche certes à ses amygdales, mais elle peut également avoir une incidence sur toute sa gorge.

C’est pourquoi nous travaillons notamment sur les muscles et les membranes que l’on retrouve dans le cou. Le but est de relâcher les tensions, car celles-ci peuvent augmenter les difficultés de déglutition chez votre enfant. »

Alexandre Chaptal

Soulager l’inflammation

Une compression vasculaire au niveau de la gorge peut arriver lorsque les amygdales ou le pharynx sont gonflés. Car c’est un véritable carrefour vasculaire qui s’y loge.

Les artères et veines qui servent à irriguer les muscles du cou, de la gorge et du pharynx passent par ici. Juste au niveau des clavicules.

L’ostéopathe doit ainsi lever les compressions identifiées afin de rétablir une circulation optimale. Et donc, réduire l’inflammation.
La partie haute de la cage thoracique de votre enfant est également prise en compte. Car des compressions et des tensions peuvent aussi s’y trouver.

Observer le système nerveux

La gorge et le pharynx peuvent fonctionner correctement grâce à l’émergence de nerfs qui proviennent des cervicales.

Un blocage au niveau des cervicales peut donc perturber les éléments de la gorge. Un travail au niveau des cervicales peut donc être pertinent.
Ce travail de vérification se fait au niveau du cou, mais plus largement sur l’ensemble de la colonne. Pourquoi ? Car la colonne vertébrale peut avoir un impact sur les cervicales.

Prévenir et limiter les angines à répétition

Optimiser la mobilité

Parfois, c’est la première angine qui crée un terrain favorable à l’apparition d’angines à répétition par la suite.

« En effet, l’inflammation peut venir perturber la mobilité de la zone. Seulement, cette mobilité est nécessaire pour que votre enfant puisse bien respirer ou encore déglutir. Et disposer d’une bonne respiration et déglutition est essentiel, puisque ces fonctions participent à l’évacuation des bactéries et des virus. Nous travaillons donc à la bonne mobilité de cette zone pour éviter les récidives. »

Alexandre Chaptal

Renforcer le système immunitaire de l’enfant

Le système immunitaire de l’enfant est fragile, et peut facilement être affaibli. Lorsque c’est le cas, il aura plus de mal à se défendre face aux agressions. Et notamment face aux bactéries et virus.

« L’ostéopathe cherche donc à optimiser le fonctionnement de son système immunitaire. Cela passe notamment par la vérification du drainage lymphatique et de la circulation du sang. Tous deux doivent en effet fonctionner correctement pour permettre la bonne évacuation des déchets.

Seulement, de nombreux blocages peuvent venir perturber ces mécanismes. L’ostéopathe vérifie que la cage thoracique, la tête, le dos et le diaphragme de votre enfant ne souffrent d’aucun blocage. »

Alexandre Chaptal

Maintenant que vous connaissez les différents axes de traitement, vous pouvez prendre rendez-vous avec un ostéopathe pour enfant.
En plus de soulager les douleurs et éviter les récidives, il le guide vers une compréhension de son corps en lui donnant les clefs.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/p%C3%A9diatrie/diverses-infections-bact%C3%A9riennes-chez-le-nourrisson-et-enfant/rhumatisme-articulaire-aigu
    []
  2. https://www.ameli.fr/medecin/exercice-liberal/memos/prise-en-charge-et-suivi-du-patient/amygdalectomie-enfant-adolescent
    []

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire