Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

La symbolique de mon pied : pas à pas sur les traces de ma liberté

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
pied symbolisme signification sens
Approuvé par un ostéopathe D.O.

Il y a mon pied. Il y a mes pieds.
Il y a ces choses qui me soutiennent sans que j’en ai conscience.
Mes pieds sont ma base. Sans eux, je ne vais nulle part. Ils me permettent de marcher, de courir. Ils m’emmènent là où je veux aller. Je peux même rester allongé·e, les orteils en éventail.

Quel est le symbole du pied ?

Debout, je ne peux jamais regarder la plante de mes pieds. Une distance s’installe avec ce lien. Pourtant, c’est celui-ci qui me rallie au sol et à la terre. Pourquoi cette distance m’entraîne-t-elle à les négliger ?
Il existe tant de secrets cachés. De choses à apprendre. Tout cela peut m’être révélé lorsque je prends le temps de me pencher. Le temps de me mettre à niveau et d’être à la hauteur…de mes propres pieds.

Mon pied, ma racine

Le pied est ce qui me relie à la terre mère. Grâce à lui, je prends contact avec la réalité.
Si mon corps est un arbre, alors mon pied est ce qui me permet de m’ancrer quelque part.
Sans pied, je suis à plat, déraciné·e.
Il y a quelque chose dans le pied qui ressemble à un germe.
À une graine, l’espoir qu’on pose et qu’on sème.
Il y a une chose originelle dans le pied. Perdre la tête, c’est ne pas être capable de s’ancrer dans la réalité. C’est ne pas savoir où l’on pose les pieds.
S’il existe un commencement et une fin à mon propre corps, alors mon pied a toute son importance.

L’empreinte que je laisse

Elle m’accompagne partout.
Parfois visible, d’autres invisible.
Elle se dessine, se fixe et s’efface au fur et à mesure de mon passage dans la vie.
Que je le veuille ou non, je suis incapable d’effacer l’empreinte de mes propres pieds. Une signification symbolique du pied, puissante et complexe.
Pourquoi est-ce la seule chose qui laisse une marque sur mon environnement ?
L’air que je respire et que j’expire qui ne prend ni forme ni odeur.
Pourtant, mon pied, peu importe où je passe, modèle, façonne, marque, crée une trace. Qu’elle soit dans le sable ou sur la terre.
Lorsque je marche sur des routes goudronnées ou du béton sans accroc, ma trace n’est plus visible. Comme noyée dans la masse, sur une surface hostile.
Mais dès que je retourne à la nature, je ne peux m’empêcher de le constater. Malgré moi, mes pas se voient.

Le symbole de mon potentiel

Mon pied peut contenir tout mon corps. Et même, il le supporte, le soutient.

Cela me donne confiance en moi. Et dans mon corps.

Mes pieds, que je ne vois pas, que je ne regarde pas, me supportent. Je me déplace grâce à mes pieds, c’est grâce à eux que je peux marcher et courir.
Ce sont eux qui me permettent d’avancer. De parcourir du chemin, mon chemin.

Mon pied doit savoir bien des choses sur ce qui m’habite. À force de me porter, de me supporter toute la journée.

Mon pied est le symbole de mon attitude, et de ma prise de position. À travers lui, de son ancrage au sol, je m’affirme1. Face à moi-même, et aux autres.

Symbole d’humilité

Pourrais-je aller jusqu’à lécher les pieds de quelqu’un pour obtenir sa pitié ?
Qui sait.

Je me mets sur mes genoux, je me laisse tomber à ses pieds. Je me fais tout petit·e. Plus petit·e qu’un·e enfant qui marche à quatre pattes.
Ramper aux pieds de quelqu’un·e, c’est s’oublier. Oublier qu’on est adulte.

En Inde, embrasser les pieds d’un·e aîné·e est un signe de respect. C’est un geste qui prouve que l’on respecte son âge, sa sagesse et ses expériences. Selon la croyance locale, c’est par les pieds que les ancêtres peuvent transmettre leur sagesse.
A l’inverse, ce qui sort de mes pieds, comme mes chevilles par exemple, est un symbole autre.
Une énergie qui se retourne autrement.
Dans le symbolisme des pieds, après tout, ne dit-on pas “avoir les chevilles qui enflent” ? Mais c’est un tout autre sujet, le symbolisme de la cheville.

Signification spirituelle des maux de pieds

Parfois je ressens dans mon corps, dans ma chair, des douleurs qui proviennent de mon cœur ou de ma tête. Parfois des traumatismes passés se réveillent dans ma chair, où ils sont logés depuis parfois des années.

Ces douleurs psychosomatiques traduisent mes douleurs psychiques en douleurs physiques.

J’ai mal à ma voute plantaire, parfois à mon talon. D’autres fois, ce sont mes orteils qui me font mal.
J’ai mal au-dessus du pied, ou dessous le pied. Au pied gauche ou au pied droit,.
Mais que veulent dire ces maux ?
Quelle signification spirituelle y lire ?

Les douleurs

Souvent, mes douleurs aux pieds traduisent des relations conflictuelles que j’entretiens.
Elles apparaissent notamment lors d’un deuil, car j’ai du mal à accepter qu’un·e proche soit “mis·e en terre”2.

Parfois, mes douleurs sont le signe que je dois ralentir le pas. J’en fais trop, mes pieds ont du mal à supporter mon rythme.

Mes pieds me supportent, moi, mes craintes, mes angoisses et mes responsabilités.
Mes douleurs de pied peuvent être la signification que ces derniers en ont marre de porter tout ce poids. Que c’est trop lourd.

C’est également le cas lorsque je me blesse. Mes pieds ne parviennent plus à supporter mes émotions négatives, et la pression.

Mes pieds reflètent aussi mes positions. Lorsque j’ai mal au pied, c’est parfois car je ne parviens pas à affirmer ces positions. Ou que je ne sais pas sur quel pied danser. Alors mon pied vacille et m’entraîne dans sa chute.

Les fractures et entorses

J’ai une fracture du pied. Cela peut être le signe d’une révolte. Contre moi-même, les autres, ou une situation particulière.

J’ai l’impression d’être enfermé·e, je veux me libérer de cette prison.
Je veux prouver ma valeur, maintenant et tout de suite. Mon impatience et ma résistance peuvent avoir provoqué la fracture.

Ma fracture du pied est peut-être le signe que je dois me libérer de quelque chose. D’une relation qui ne me convient plus ? Pour laquelle je dois provoquer une rupture. Ou alors, d’une opinion, situation avec laquelle je ne suis pas ou plus en accord ?

Si j’ai une entorse, je me force sûrement à faire quelque chose que je n’ai pas envie de vivre. Je fais une entorse à mes obligations, à mes responsabilités. Cette entorse à la cheville est peut être le signe que je fais “entorse” à quelque chose. Mes valeurs, mes principes, des règles établies, etc.

Les autres maux

Mes douleurs aux talons sont peut-être le signe que je dois lever le pied. Cela peut arriver après une situation culpabilisante, ou lorsque j’essaye à tout prix d’être à la hauteur.

Il m’arrive d’avoir des crampes au pied. Elles sont généralement le signe de tensions dans mon corps. Cela peut être dû par exemple à de la peur, ou à une trop grosse pression. À cause de cette peur ou pression, je me cramponne à ce qui me rassure. Et j’ai des crampes au pied.

Également, les verrues plantaires sont fréquentes. Elles signifient des angoisses face à l’avenir. Mais aussi, elles sont le signe d’une colère en moi que je ne parviens pas à exprimer.

Enfin, il est fréquent de souffrir des tendons. Lorsque mes tendons sont souples, c’est le signe que je le suis moi-même. Au contraire, s’ils sont rigides, cela peut être le signe de mon inflexibilité.

Quel langage parle mon pied ?

Une lecture symbolique du pied

Mon pied gauche évoque la lignée masculine de ma famille. L’homme en général et la masculinité. Il évoque mon cerveau gauche, et la force.
De manière générale, le côté gauche de mon corps rappelle l’individualisme et l’autorité.

À contrario, mon côté droit est incarné par la famille et la féminité. Ce côté évoque la lignée de femmes dans ma famille, les femmes en général.

En réflexologie plantaire, je m’aperçois que les énergies d’une partie de mon corps peuvent atterrir quelque part dans mon pied. Je peux y croire. Ou ne pas y croire.

Grâce à cette lecture spirituelle du pied, je peux savoir quel endroit de mon corps me parle.

Par exemple, selon l’endroit de mon pied qui me fait mal, je peux connaître la temporalité. Ainsi, je peux savoir si ma douleur est liée à mon passé, mon présent ou mon futur.

Mon pied, centre de ma vulnérabilité

Après tout, je lui en fait voir de toutes les couleurs. Je traite mon pied.
Ou plutôt, je le maltraite.

Le pied est l’endroit parfait pour faire la lecture des mémoires émotionnelles.
Comme une éponge, il intériorise mes émotions négatives et les extériorise sous forme de douleurs. Mon pied me relie à mes mémoires émotionnelles et notamment à mes mémoires génétiques. C’est-à-dire aux traumatismes liés à ma famille, mes mémoires transgénérationnelles. C’est d’ailleurs notamment les orteils qui sont les foyers de ces émotions.

Le pied est aussi le symbole de mon âme. Ainsi, mon pied est fort puisqu’il me supporte. Mais également vulnérable. Comme le tendon d’Achille. Ce guerrier grec invincible pouvait tout faire et tout combattre, mais pas protéger le bout de son talon.

Comme nous. Si mon tendon d’achille me fait mal peut-être que je ne me sens pas soutenu·e, que je suis vulnérable.

Les circonstances dans lesquelles il se met à nu

Chez moi. Chez des amis en qui j’ai confiance. Sur le bord d’une plage, les orteils dans le sable.
Il faut une certaine proximité, un certain calme, une atmosphère apaisante pour pouvoir révéler ses pieds. Un acte d’abandon de certaines valeurs sociales. Se déchausser, c’est révéler une part d’intime.
Et si je me recentre sur mon pied ? Si je trouve la force et le courage de me sentir justement appuyé·e ? Protégé·e ? Encadré·e ? Suffisamment pour pouvoir révéler ma plante de pieds si fragile à ce monde ? Une expérience à vivre et à essayer…

Parfois, il fait peur

Considéré comme sale ou impur, je ne suis pas censé·e le montrer à la vue de tous. Mon pied, enfermé dans sa chaussure, doit rester caché.

Certaines personnes développent même des phobies des pieds. Mon pied, ce paria, est reclu en fin fond du bas de moi.

Souvent, la phobie des pieds n’a pas de rapport avec le pied de l’autre. C’est en fait une phobie de soi, ou d’un traumatisme vécu. Parfois, d’une critique pas digérée.

Mais, comme je l’ai dis plus haut, cette phobie est aussi souvent liée à une peur de la saleté. Car les pieds, dans l’inconscient collectif, ne sont pas propres.

Mon pied apparaît dans mes rêves

Le pied. Parfois sale, d’autres fois sacré. Je ne le vois pas, je ne le considère pas. Alors pourquoi je rêve de lui ?

Pour Freud, le pied est un symbole sexuel masculin. Lorsqu’un pied apparaît dans mes rêves, c’est peut-être un message à propos de ma sexualité. Certains peuvent voir dans le pied une signification phallique.
Si l’on occulte cette signification sexuelle, le pied constitue surtout le rapport à la nature. Il incarne la relation avec le sol et la terre mère. Quand je rêve de lui, cela peut avoir une signification liée à ma mère et aux relations que nous entretenons.

Mon pied est aussi un symbole de force. Il me porte, me soutient. Si je rêve que je perds mon pied, c’est peut-être que je ne me sens pas soutenu·e.

Le symbole sexuel des pieds

Si pour Freud, le pied est un symbole sexuel masculin, le rapprochement entre les pieds et la sexualité date de bien avant.

Dès le 1er millénaire avant JC, on retrouve des traces d’une fascination pour les pieds. Ce fétichisme du pied a traversé les âges et les époques.

Des prostituées qui n’avaient pas le droit d’être chaussées, aux pratiques traditionnelles chinoises de bandage des pieds, les pieds sont parfois vénérés. Considérés comme une zone érogène à part entière, il reste un objet de désir pour certain·es.

Jusqu’à en devenir une expression courante : prendre son pied.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. Michel Odoul, Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi []
  2. Jacques Martel, Le grand dictionnaire des malaises et des maladies[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • Guylaine Dumont says:

    Depuis plus d’un mois, systématiquement mes pieds reçoivent de gros poids , une planche d’abord , qui m’a échappé des mains et est tombée sur la tranche, sur mon pied gauche, et 3 semaines plus tard, une chaise qui tombe aussi sur la tranche mais sur le pied droit.
    Douleur intense, pieds gonflés et béquilles…
    Cela m’inquiète…

    • Cabinet B says:

      Bonjour,

      Nous sommes désolés d’apprendre ce qu’il vous arrive.
      Si cela vous inquiète, il vaut mieux consulter directement votre médecin traitant qui sera le plus à même de vous conseiller.

      L’équipe du Cabinet B Ostéopathie

    • Merry says:

      Très bel article, merci à vous.

      • Cabinet B says:

        Bonjour,

        Nous vous remercions pour votre retour et de l’intérêt que vous portez à notre article. Les retours nous permettent d’améliorer la qualité des contenus de nos articles.

        Cordialement

        L’équipe du Cabinet B ostéopathie

  • Nobili chrisyine says:

    Bonjour,
    Merci de cet ecrit sur le symbolisme du pied !
    Manque d’ancrage c’est sur, pas suffisement de soin de mes racines…. Trop de pause debout… Et ptete mauvaose chaissure et mauvais pedalage a velo
    Oh lala c’est beaucoup tout du coup
    Aujourdhui j’ai les pieds en l’air a la hauteur de mes yeux
    J’ai mal aux talons comme des piquessous le talon gauche et je peux avoir des radiations aux deux jambes comme elecricite….
    Voila mon bobo qui j’espereva partir vite car je suis sportive.

    • Cabinet B says:

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.
      Le symbolisme du pied est propre à chacun. Il faut en effet trouver les significations de ce symbolisme et il arrive parfois qu’un blocage émotionnel se manifeste physiquement comme les fourmillements. Nous ne pouvons pas affirmer que les douleurs à vos talons viennent de là. Notamment pas sans vous voir en consultation. Nous vous conseillons donc de voir un ostéopathe de l’équipe qui pourra approfondir avec vous les différentes problématiques que vous rencontrez pour vous permettre la reprise du sport.

      Cordialement

      L’équipe du Cabinet B ostéopathie

  • Sophie says:

    Bonjour, en hypnose, ma cliente s’est vu nu, dans la nature, vivant dans une tente, par contre elle avait accroché à son gros orteil, un fil bleu, rouge et.. ? jaune peut être. Je cherche la symbolique de ce noeud svp. (du chamanisme?)
    merci

    • Cabinet B says:

      Bonjour Sophie,

      L’interprétation de ce nœud est à rechercher avec elle. Le retour à la nature et ce nœud permettent peut-être de garder un lien avec le monde extérieur. Le pied prend contact avec l’environnement dans lequel elle se trouve (la nature) mais sans pouvoir lâcher prise. Ce ne sont que des idées, des pistes.

      Cordialement

      L’équipe du Cabinet B ostéopathie

  • Fabienne says:

    Bonsoir, depuis toujours j’ai des problèmes avec mes pieds. Orteils en éventail dès ma naissance je crois, pied creux, port de semelles orthopédiques pendant un temps, crampes régulières surtout à gauche des qu’il y a un étirement.
    Opération gros orteil gauche.
    Actuellement crampes régulières dans les orteils .. à qui m’adresser et pour quoi ?
    Merci

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      En 1er lieu il serait pertinent de faire un point avec votre médecin, les crampes peuvent avoir de multiples origines qu’il serait bon de contrôler.

Laissez un commentaire