Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

La place de l’ostéopathie dans un parcours de PMA

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
parcours PMA ostéopathe cas clinique
Approuvé par un·e ostéopathe DO

Parfois, des mois, voire des années, sont nécessaires avant de donner naissance.

L’infertilité touche environ 1 personne sur 20 en France1. Parfois, le corps médical parvient à en déterminer les causes, mais dans certains cas, elle reste inexpliquée.

Face à cette infertilité, des solutions existent. Telle que la Procréation Médicalement Assistée par exemple. Et dans ce parcours souvent difficile, l’ostéopathie peut vous accompagner.

Dans cet article, Youri Bertucchi, ostéopathe spécialiste de la fertilité à Toulouse, nous livre l’exemple d’un suivi d’une patiente souffrant d’infertilité.

Contexte

Je reçois Madame X, 40 ans, en consultation.
Depuis plus de 9 ans, Madame X et son mari essaient d’avoir un enfant, sans succès. Après 7 ans d’essai, le couple s’est tourné vers la PMA. Je reçois la patiente après 2 ans de parcours PMA.

Aucune raison médicale n’explique l’infertilité de ce couple.

La patiente vient seule en consultation.

Elle m’explique ses antécédents médicaux :

  • Pas de contraception depuis 9 ans
  • Cycle régulier, compris entre 27 et 29 jours
  • Elle a subi une salpingectomie il y a 4 ans suite à une inflammation sévère de sa trompe droite
  • D’après la patiente, sa trompe gauche ne fonctionne pas bien à cause de la présence d’adhérences
  • 6 inséminations artificielles qui n’ont pas donné lieu à une grossesse

1ère consultation

Madame X a commencé une FIV, et la première a échoué.
La patiente consulte 6 jours avant sa seconde FIV.

Elle consulte pour se préparer à cette deuxième FIV afin d’optimiser les chances de réussite.

En France, seulement 4 FIV sont autorisées par patiente et la limite d’âge est placée entre 42 et 43 ans. Madame X me confie être très angoissée par cette nouvelle tentative. La patiente témoigne de l’implication de son mari dans ce projet d’enfant.

Phase de test

J’effectue des tests sur la patiente afin de vérifier l’ensemble de son organisme.

  • Bassin osseux : l’iliaque gauche est restreint.
  • Ovaires : la mobilité est correcte, mais sur une amplitude réduite. Elle est notamment correcte à gauche.
  • Colonne lombaire : perturbée car la dernière lombaire est instable.
  • Hanches : elles sont limitées dans leur rotation externe.
  • Abdomen : il est relativement souple, mais la respiration est un peu raccourcie. Le test de son diaphragme montre un centre phrénique un peu bas, sans tension importante sur sa colonne vertébrale.
  • Sphère crânienne : la mobilité est satisfaisante.
  • Glandes hypophyse et épiphyse : leurs mouvements sont rythmés mais quelque peu discontinus.

Traitement

Il y a une zone de tension sur la partie gauche du petit bassin. L’ovaire gauche est très diminué dans sa mobilité, avec une inclinaison gauche de la vessie et de l’utérus. Je réajuste l’ensemble en utilisant la jambe de la patiente pour relâcher le bas ventre et y faciliter le mouvement des organes.

J’effectue également un travail entre l’ovaire gauche et l’utérus afin de dénouer des tensions au niveau de la trompe gauche. La zone est maintenant souple, sans tension et à température homogène.

Le soin se poursuit au niveau de la tête de la patiente.

L’hypophyse et l’épiphyse demandent un réajustement léger, mais elles sont fonctionnelles. Cela n’a rien d’étonnant puisque la patiente est déjà réglée sur un cycle régulier.

Une fois la consultation terminée, je demande à la patiente de me tenir informé des suites de sa FIV.

Résultats

Un mois après la consultation, la patiente me rapporte le succès de sa deuxième FIV.

Comme beaucoup de couples dans ce parcours, elle est très angoissée et redoute une fausse couche dans les premières semaines de grossesse.

Nous convenons d’un suivi de grossesse régulier, d’une part pour la rassurer, mais aussi pour l’accompagner et rendre sa grossesse la plus confortable possible.

2ème consultation

Madame X revient en consultation à 10 semaines d’aménorrhée.
Elle est moins angoissée mais reste tout de même anxieuse.

La patiente ressent une gêne au niveau du dos, ce qui est fréquent chez les femmes enceintes. Elle témoigne aussi de maux de tête fréquents, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant.

Son utérus est penché sur la droite, et son bassin est réduit en mobilité.

La L5 de la patiente dysfonctionne. Pour libérer les tensions avec davantage de finesse, je travaille sur le relâchement de l’organe utérin.

Ensuite, j’effectue un travail d’équilibre crânien.
Un travail articulaire de la racine des membres ainsi que du tronc permet d’améliorer la respiration et la circulation globale de la patiente.

Enfin, je réalise un ajustement articulaire de la vertèbre T1.

À la fin de la séance, la patiente est soulagée.

Par la suite, j’accompagne Madame X durant chaque trimestre de sa grossesse.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_sur_les_causes_d_infertilite.pdf

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un·e ostéopathe qualifié·e à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire