Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Sport et ostéopathie : alliés de choix lors de la ménopause

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
sport ménopause prise poids ostéopathie
Approuvé par un·e ostéopathe DO

La ménopause. Un mot qui fait parfois peur car souvent associé au vieillissement du corps de la femme. Les stéréotypes, tabous et constructions sociales autour du sujet de la ménopause entretiennent un silence autour de ce sujet.
Qui ne permet pas toujours de vivre cette transformation naturelle de vos cycles menstruels de manière sereine.

De nombreux sujets autour de la ménopause méritent d’être interrogés. Ici, nous envisageons la pratique sportive associée à un accompagnement thérapeutique par l’ostéopathie afin de vivre sereinement ce changement physiologique naturel.

Reconnaître la ménopause

Construction sociale autour de la ménopause

La ménopause est un continuum. Ce n’est pas une étape, puisqu’elle vient qualifier quelque chose que vous vivez déjà : l’arrêt des règles.

Cette période est parfois complexe à aborder, puisqu’elle est empreinte d’une imagerie connotée négativement. Qui s’est construite socialement et historiquement.

Entre les ouvrages médicaux qui présentent la ménopause comme une déficience. L’industrie pharmaceutique qui l’annonce comme une maladie carentielle. Certaines religions et cultures qui considèrent la sexualité non fertile comme une déviance ou un péché. Ou encore les propos sexistes encore trop largement répandus. Comment ne pas l’appréhender ou la vivre de manière négative ?

Mais dans certaines cultures, la ménopause est perçue plus légèrement. C’est l’expression du corps, du temps et de la nature. Et parfois même le terme ménopause n’existe pas. Il est inclus dans un procèss naturel de vieillissement. Au même titre que les cheveux blancs.
Ces perceptions permettent, semble-t-il, de mieux la vivre.

Comment savoir si je suis ménopausée ?

Le diagnostic est avant tout clinique. Il repose sur l’association :

  • d’une aménorrhée d’au moins 12 mois autour de l’âge de 50 ans. C’est-à-dire une absence de menstruations. Les hormones sexuelles, œstrogènes et progestérones, ne sont alors plus sécrétées.
  • et des symptômes de la ménopause.

Ce diagnostic peut être infirmé si le test à la progestérone1 est négatif. Ce test consiste à administrer un progestatif pendant une dizaine de jours. Enfin, à l’issue de l’arrêt du traitement, si les cycles menstruels reprennent, alors vous n’êtes pas encore ménopausée.

Ce test n’est pas obligatoire en cas de ménopause typique. Mais il peut être intéressant en cas de doute sur la nature de l’aménorrhée. Particulièrement durant la périménopause, ou chez la femme de moins de 55 ans. Ce qui permet de ne pas affirmer une ménopause qui est en réalité une insuffisance hormonale.

Ménopause : les symptômes

La fin des cycles menstruels

Aussi, la fin des cycles peut voir aussi la fin des symptômes associés aux menstruations. Et qui une fois encore varient d’une femme à l’autre. On pense notamment :

Enfin, on entend souvent dire que la ménopause impacte la libido. Sauf que le plus souvent, les femmes ne connaissent pas de diminution de leur désir sexuel.

Vers la ménopause

Parfois, la ménopause s’accompagne de troubles. L’intensité et la durée de leurs manifestations varient cependant grandement d’une femme à l’autre.
Parmi les symptômes les plus fréquents, on compte :

  • les bouffées de chaleur,
  • les suées nocturnes,
  • les maux de tête et migraines,
  • la sensation de fatigue,
  • la prise de poids, pas obligatoire et pas forcément due à la ménopause,
  • les troubles du sommeil,
  • les douleurs articulaires,
  • et parfois une certaine irritabilité.

Certains symptômes sont souvent passagers, et associés à la période de transition vers la ménopause. Ils s’atténuent alors avec le temps.
D’autres cependant peuvent s’installer de façon plus durable, comme :

  • une sécheresse vaginale,
  • ou encore des troubles urinaires : envie fréquente d’aller aux toilettes, cystites à répétition, etc.

Ménopause : prise de poids ?

La prise de poids n’est pas un des symptômes de la ménopause. Si certaines femmes constatent un changement de poids, c’est une modification qui a commencé généralement progressivement. Et avant la ménopause.

L’âge est plutôt en cause face à de tels changements. En effet, avec les années, le corps a tendance à brûler moins de calories.
De plus, la ménopause entraîne une diminution de la masse musculaire. Et de ce fait, une augmentation de la masse grasse. Ainsi, des kilos peuvent venir s’installer au fil des ans.

Les variations hormonales liées à la ménopause peuvent toutefois impacter la localisation des apports graisseux. Avec l’arrêt des œstrogènes, la graisse peut avoir tendance à se loger davantage au niveau de l’abdomen.

La pratique d’une activité physique peut-elle diminuer certains effets de la ménopause ?.

Sport, ménopause et périménopause

Des études tentent à démontrer que la ménopause est plus précoce chez les femmes peu actives2. La pratique d’une activité physique permet donc de retarder l’arrivée de la ménopause. Mais d’une manière plus globale, le sport, associé à d’autres habitudes, permet d’agir sur votre santé. Et notamment de prévenir d’éventuels troubles cardiovasculaires et certains cancers.

Le sport a tendance à agir directement sur la qualité de votre sommeil. Et ainsi favoriser un sommeil plus réparateur. Mais il permet aussi d’entretenir votre tonicité. Et ainsi de lutter contre l’effet de relâchement du système musculaire. Notamment au niveau de votre sangle abdominale.

Mais voici d’autres bénéfices que vous pouvez constater. Notamment lors de la périménopause, la période avant l’arrivée de la ménopause. Et la ménopause.

Lutter contre l’ostéoporose

La baisse de la production hormonale fragilise les articulations. C’est aussi un facteur d’apparition de l’ostéoporose. Le sport permet un travail sur le tonus et l’amplitude des mouvements. Il permet d’assouplir les articulations, notamment celles des genoux et des hanches.

La perte de la densité osseuse est également ralentie par la pratique d’une activité adaptée. Ce qui permet de lutter contre l’ostéoporose.

Réduire les bouffées de chaleurs

Plusieurs études dévoilent que l’exercice physique permet une baisse des bouffées de chaleur3. Et notamment de leur fréquence et de leur intensité.

Soutenir le fonctionnement cardiovasculaire

L’activité physique permet de garder un rythme de fonctionnement optimal de la pompe. Ce qui passe principalement par l’amélioration de la circulation sanguine.

Ainsi, le sport permet de lutter contre l’hypertension artérielle ou le cholestérol.

De manière générale, le sport aide à lutter contre les troubles cardio-vasculaires.

Renforcer son système immunitaire

La pratique sportive contribue à renforcer votre système immunitaire. En effet, le nombre de globules blancs augmente lors de l’activité physique. Ce qui permet de mieux lutter contre des affections ou encore le risque de développer un cancer.

Enfin, l’’activité physique libère des tensions, notamment celles apportées par le stress. Ainsi, le sport aide à se relaxer.

Mais d’autres pratiques permettent de vous accompagner durant la périménopause et la ménopause. L’ostéopathie en fait partie.

Ménopause, périménopause : pourquoi consulter un ostéopathe ?

Votre ostéopathe est un·e excellent·e allié·e pour vous accompagner. Son travail sur la sphère hormonale et/ou gynécologique permettent par exemple d’assurer un équilibre général. Son accompagnement sur votre pratique physique, permet notamment d’éviter les blessures.

Les soins en ostéopathie permettent d’agir sur les effets qui peuvent se manifester en période de ménopause. Ou de périménopause.
Les techniques sont douces et adaptées. De plus, l’ensemble des soins pratiqués en ostéopathie sont externes. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de toucher rectal ou vaginal.

Voici quelques axes de traitement en ostéopathie.

Réguler le système nerveux autonome

Votre système nerveux autonome gère la régulation de vos fonctions de base : la digestion, la respiration, etc. Ainsi, votre ostéopathe va travailler sur sa régulation. Et notamment par des techniques au niveau de votre crâne.

Gagner en mobilité

Les soins permettent de redonner de la mobilité à votre colonne vertébrale. En effet, celle-ci peut être devenue moins mobile du fait de la réduction de la masse musculaire.
Ensuite, la mobilité de votre système viscéral est analysée. Ce système comprend les organes de votre zone abdominale : estomac, foie, intestins etc. Et de votre petit bassin, avec notamment le périnée et les muscles environnant. Une fluidité de cette zone permet d’agir sur l’utérus et sur la sécrétion hormonale.

Par des techniques douces et spécifiques, votre ostéopathe permet ainsi d’améliorer la circulation du petit bassin. Et d’agir sur les troubles hormonaux. Afin d’accompagner votre corps face au dérèglement qui peut survenir à la ménopause.

Relâcher les tensions

Votre ostéopathe applique également ces techniques de relâchement au diaphragme et à la cage thoracique. Et cela afin d’améliorer le travail de la respiration, nécessaire à un bon retour veineux.

Ces techniques permettent alors de réduire les effets du stress. Et d’améliorer la qualité de votre sommeil.

Un accompagnement global et une écoute attentive permettent de traverser votre ménopause avec sérénité.

L’essentiel

La ménopause est diagnostiquée cliniquement par une absence de menstruations durant 12 mois, parfois associée à certains symptômes.
Cependant l’arrêt des cycles peut être en lien avec d’autres facteurs, il est donc important de consulter pour exclure toute pathologie.

La ménopause correspond à un arrêt de production des hormones sexuelles, ce qui peut notamment fragiliser vos articulations.
La pratique sportive reste néanmoins indiquée et conseillée. Elle permet de réguler certains symptômes et de maintenir un équilibre général. Mais cette pratique doit respecter votre état du moment, et accompagner le nouveau cycle dans lequel vous êtes.

L’ostéopathie permet un accompagnement double.
A la fois physique pour assurer une pratique sportive sécuritaire au regard des changements vécus par votre corps physiquement.
Mais également dans l’accompagnement de vos ressentis face à ce nouveau cycle.
Les soins permettent un équilibre global et touche toutes les sphères : hormonale, sommeil, cardiovasculaire, immunitaire, etc.

Notes et réferences

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous
  1. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/menopause/symptomes-diagnostic[]
  2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17549594/[]
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26676059/[]

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Laissez un commentaire