Skip to main content
MangerApprendreRencontrerGrandirBougerEnfanterÊtreGuérir

Périostite tibiale : la traiter et l’éviter grâce à l’ostéopathie

Cabinet B

Cabinet B

Whatsapp Messenger Facebook
périostite tibiale ostéopathe toulouse
Approuvé par un·e ostéopathe DO

La périostite tibiale est la hantise des sportif·ves. Très douloureuse, elle apparaît souvent chez les joggeur·euses.

C’est un syndrome inflammatoire particulièrement douloureux, localisé au niveau de la face interne et/ ou médiale du tibia.

Cette douleur se manifeste en général sur le bord interne du tibia. Elle est parfois bilatérale, et apparaît donc sur le tibia gauche et droit de manière simultanée.

La périostite est donc une inflammation du périoste, fine membrane qui enveloppe les os.

Souvent la douleur impose un arrêt des activités, tout du moins sportives, et s’atténue de manière progressive avec le repos.

Néanmoins, ces phases de rémission temporaires n’empêchent pas la périostite d’apparaître à nouveau et d’évoluer vers une périostite chronique.

Ainsi, il est important de la traiter pour éviter qu’elle ne réapparaisse. Et l’ostéopathie est une approche très efficace dans le traitement de la périostite tibiale.

Comment soigner une périostite rapidement ?

“L’anatomie est telle que nous avons des pieds plus ou moins creux. Et ce creux permet au pied, lorsque l’on marche, de s’adapter afin de diminuer les contraintes au niveau des articulations. Sauf que si l’on perd en amorti au niveau du pied ou de la cheville, cela peut engendrer des inflammations au niveau du périoste, qui est une membrane de vascularisation au niveau de l’os du tibia. Mais lorsqu’il subit une inflammation, cela entraîne de vives douleurs. Et ce trouble est fréquent chez les sportifs qui font des sports très cardio.”
Marc Durand, Ostéopathe du Sport

Les périostites touchent essentiellement les sportif·ves. Au Cabinet, des patient·es adeptes de marathon, de triathlon ou d’Iron Man consultent fréquemment pour ce trouble.

Durant la saison hivernale, la périostite atteint les adeptes du ski. De manière générale, les personnes qui pratiquent des sports collectifs tels que le handball ou le basket-ball s’exposent également.

En somme, toute personne qui pratique une activité physique avec des micro-traumatismes répétés.

Ainsi, consulter un·e ostéopathe, spécialisé·e dans le sport notamment, peut être très bénéfique dans le traitement d’une périostite.

Quel est le rôle de l’ostéopathe dans le traitement de la périostite tibiale ?

Plusieurs symptômes sont caractéristiques de la périostite tibiale. Parmi ceux-là :

    • douleur au tibia
    • une sensation de brûlure
    • au repos, la douleur diminue

“Des sports cardios, comme la course à pied par exemple, peuvent abîmer le périoste.
Les douleurs vont être diffuses, la plupart du temps elles se situent au niveau du tibia. Très souvent, ce trouble est dû à une perte de mobilité au niveau de la cheville, du genou ou du bassin et du coup le corps ne joue plus ce rôle d’amortisseur.”
Marc Durand, Ostéopathe du Sport

Pour soulager ces symptômes, mais également éviter qu’ils n’apparaissent, l’ostéopathie est efficace.

Soulager les douleurs

Le premier travail de l’ostéopathe est de déterminer avec précision ce qui cause vos douleurs, pour agir directement dessus.

Afin de supprimer les tensions accumulées, l’ostéopathe réalise un travail articulaire. Des techniques de relâchement musculaire sont également employées durant le soin. Vos muscles antérieurs et postérieurs sont relâchés, pour redonner de la mobilité à votre corps.

“Je fais bouger, je fais du contracté relâché, je peux faire des techniques qui craquent, des techniques de réarticulation. C’est-à-dire que par exemple le genou peut aller dans tel paramètre ou tel paramètre, et ici on va dans les paramètres de l’articulation du genou pour gagner de la mobilité au fur et à mesure.“
Marc Durand, Ostéopathe du Sport

Enfin, une approche posturale est aussi intéressante. Elle permet un rééquilibrage du schéma corporel.

Un rôle de prévention

Ensuite un travail à plus long terme permet de mettre fin à la chronicité de votre périostite tibiale.

Pour cela, votre ostéopathe favorise la récupération des tissus grâce à un travail sur la circulation sanguine et lymphatique.

L’ostéopathe redonne de la mobilité à différentes articulations, notamment au niveau du pied. Car sous le pied, il y a l’aponévrose plantaire. Et si elle perd en élasticité, le pied perd sa capacité à amortir les contraintes.

“Pour la périostite je me concentre surtout sur toute la partie des orteils jusqu’au bassin. Et je vais bien investiguer jusqu’aux lombaires. L’important est que les pieds, le bassin, les chevilles, les genoux, lombaires bougent comme il faut. Car dans la plupart des cas, c’est des problématiques au sein de ces articulations qui donnent ces pathologies.”
Marc Durand, Ostéopathe du Sport

Un travail en synergie

Dans le traitement de la périostite, un travail en synergie avec plusieurs thérapeutes peut être efficace.

“C’est intéressant de venir travailler en synergie avec des podologues pour des semelles par exemple si besoin, ou avec des kinésithérapeutes”
Marc Durand, Ostéopathe du Sport

Ainsi, il peut être bénéfique de consulter un·e podologue qui vous indique si vous avez besoin de semelles orthopédiques par exemple.

Également, un travail avec votre kinésithérapeute peut être utile pour de la rééducation, ou du renforcement musculaire.

Grâce à ce travail en synergie, vous retrouvez une bonne mobilité au niveau du pied et des articulations. D’une part, vos tensions articulaires et aponévrotiques sont libérées. D’autre part, ce travail en synergie agit en prévention, pour limiter les risques d’éventuelles futures blessures.

Que faire pour empêcher la périostite

La périostite tibiale est souvent une pathologie qui récidive.
Pour éviter qu’elle ne devienne chronique, il faut la prendre en charge le plus tôt possible.

Il est aussi important de déterminer les facteurs qui causent cette périostite.
Si ces facteurs sont environnementaux, ou comportementaux, il convient d’ajuster votre pratique et de vérifier votre équipement.

Dans le cas d’une périostite qui provient d’un facteur physique, il est important de traiter le problème directement. Pour qu’il ne réapparaisse plus.

Veiller à ne pas confondre la périostite avec d’autres troubles

Les douleurs au tibia sont fréquentes et ne sont pas toujours le signe d’une périostite. Il est important d’identifier directement le trouble, afin de pouvoir régler le problème à la source. Et de mettre un terme à vos douleurs.

“Je vais effectuer des tests pour vérifier s’il s’agit d’une périostite. D’abord avec des questions pour savoir le ressenti du patient (par exemple : douleur diffuse, douleur pendant l’effort et qui reste après, etc.) puis des tests de palpations ou de mise en avant. Par contre, je ne prends pas le parti de poser un diagnostic. Dans tous les cas, je vais travailler sur les articulations en présence qui peuvent engendrer ça.”
Marc Durand, Ostéopathe du Sport

Parfois, cette douleur au tibia peut être le signe d’une fracture de fatigue. L’impact répété conduit à une sorte de fissure le long du tibia.

Elle peut également être caractéristique du syndrome des loges, qui fait que votre muscle manque d’oxygène.

Les facteurs qui favorisent l’apparition de la périostite

Certains facteurs augmentent le risque de périostite.
Il s’agit notamment de caractéristiques physiques, ou bien de votre environnement et comportement.

En effet certaines prédispositions favorisent l’apparition d’une périostite, mais le facteur déclencheur principal est souvent la pratique sportive.

Néanmoins, il est important de prendre connaissance de ces facteurs, afin d’éviter l’apparition d’une périostite.

Caractéristiques physiques

Dans certains cas, la périostite provient de différentes caractéristiques physiques. Celles-ci notamment favorisent l’apparition de ce trouble :

      • Pied plat
      • Valgus de l’arrière pied
      • Surpoids
      • Valgus du genou
      • Jambes de longueur différente
      • Mauvaise mobilité de la cheville
      • Blessures passées (entorse de la cheville, luxation du genou, etc.)
      • Hanche rétroversée
      • Torsion tibiale

Environnement ou comportement

        • Mauvais équipement, notamment des chaussures mal adaptées ou trop usées
        • Technique sportive mal adaptée, mauvais gestes
        • Pratique d’une activité à impact élevé, tels que la course à pied, l’athlétisme, la danse, les sports de combat, etc.
        • Surentraînement et donc fatigue
        • Changement brusque de la pratique sportive. Soit une augmentation de la durée des entraînements, de leur intensité, changement de terrain : sable, goudron, etc.
        • Entraînement sur des sols trop durs. Comme : goudron, terrain accidenté, sable, etc. Ou qui présentent un fort dénivelé comme pour le trail par exemple.
        • K-tape ou strapping mal positionné, ou trop serré.

L’essentiel

La périostite tibiale est une inflammation du périoste, la membrane qui enveloppe l’os du tibia. Elle se retrouve également sous d’autres noms, comme périostose, périostalgie, ou encore shin splints.

Ce trouble est fréquent chez les sportif·ves, et notamment en ce qui concerne les sports très cardio.
En effet, les activités sportives intenses provoquent des micro-traumatismes au pied et à la cheville.

Pour traiter la périostite tibiale, l’ostéopathie est très efficace. Notamment si elle est mise en synergie avec d’autres thérapies, comme la kinésithérapie par exemple.

L’ostéopathe utilise des techniques de réarticulation et de relâchement afin de libérer les tensions et de redonner de la mobilité aux muscles. Également, grâce à une approche globale, de nombreux muscles sont investigués afin de traiter les causes et les conséquences des symptômes.
L’ostéopathie a à la fois un rôle de traitement mais également un rôle préventif.

Ainsi, vous pouvez faire du sport sans crainte d’inflammation du périoste.

Une urgence ? Besoin d’un rendez-vous aujourd’hui ?

RDV rapide avec un·e ostéopathe professionnel·le, en cabinet ou à domicile. Soin de qualité, et accompagnement dans la durée. Depuis 15 ans, cet engagement fait notre réputation.

prendre rendez-vous

Rédigé par

Cabinet B

Cabinet B

Équipe qui regroupe des professionnel·les de la santé, du bien-être et du mouvement. Animé·es par une volonté de partage, nos expert·es diffusent ici leurs retours d’expériences, savoirs et conseils. Pour favoriser l’accès à des connaissances de manière claire et transparente.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié à Toulouse?

prendre rendez-vous

Commentaires

  • Antoine says:

    Bonjour, j’ai mal au tibia quand je cours. Je me reconnais dans les symptômes que vous citez. Pensez vous que je peux consulter un ostéopathe ?

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci de nous avoir laissé un commentaire.
      Si vous vous reconnaissez dans les symptômes que nous décrivons, il est possible que vous souffriez de pubalgie. Vous pouvez consulter un·e ostéopathe pour traiter une pubalgie. Mais vous pouvez également consulter l’ostéopathe pour bien d’autres symptômes, ou simplement pour effectuer un bilan.
      Bien à vous,
      L’équipe du Cabinet B

  • michael says:

    bonjour je me demande périostite tibiale symptômes : jai mal tibia mais est ce que jai une périostite si pas tous les symptomes que vous décrivait ?

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Il est difficile de répondre à cette question sans vous avoir reçu·e en consultation. Néanmoins, il est possible que vous souffriez de périostite même si vous n’avez pas tous les symptômes que nous décrivons. Il est aussi possible que vous en ayez d’autres. Le mieux est que vous consultiez votre médecin qui pourra poser un diagnostic sur vos douleurs.
      Bien à vous,
      L’équipe du Cabinet B

  • Lily says:

    bjr pourquoi j ai mal au tibia quand je cours ?

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci d’avoir pris le temps de nous laisser un commentaire.
      Les douleurs au tibia sont un symptôme de la périostite, et la pratique sportive a tendance à réveiller cette douleur.
      Nous vous conseillons de consulter un·e ostéopathe afin de traiter ces douleurs. Et ainsi de pouvoir reprendre une activité sportive sereinement.
      Bien à vous,
      L’équipe du Cabinet B

  • christophe says:

    Bonjour. Je suis tombée sur votre site quand j’avais une periostite. Je me demandais comment soigner une periostite naturellement. Grace a vous j ai pris rdv chez mon osteo et depuis j ai repris le sport. Merci beaucoup pour cet article complet

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour votre message.
      Nous sommes content·es de savoir que vous allez mieux et que notre article est utile.
      Bien à vous,
      L’équipe du Cabinet B

  • Jean says:

    Bonjour, j’avais une périostite tibiale externe. Après 2 séances chez mon ostéopathe et un rendez-vous chez le podologue je suis comme neuve et j’ai même pu reprendre le sport !

    • Cabinet B says:

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour votre message.
      Nous sommes ravi·es de savoir que vous allez mieux.
      Bien à vous,
      L’équipe du Cabinet B

Laissez un commentaire